La peine de mort pour les terroristes ? (‘Ami Artsi עמי ארצי)

Après l’attentat à Neve Tsuf, de nombreux membres du Likoud ont réclamé la réintroduction de la peine de mort contre les terroristes.

Netanyahou viendrait de déclarer à son tour, d’après Le Monde Juif, qu’ « il est temps d’appliquer la peine de mort pour les cas les plus graves »

Moi, je m’interroge… S’il y a des cas plus graves, cela implique qu’il y ait aussi des cas moins graves… Outre le message d’une imbécillité éblouissante qui est diffusé par un tel propos, je me demande quels sont, d’après Netanyahou, les cas les moins graves de terrorisme, quels sont, en d’autres termes, les cas les plus acceptables ?

Aucun acte terroriste n’est acceptable ! Aucun n’est excusable ! 

L’attitude de Netanyahou est hypocrite et populiste. Elle cherche clairement à lui donner des allures de personne ferme après sa capitulation concernant le retrait des portiques de sécurité et des caméras sur le Mont du Temple !

Netanyahou cherche à redorer son image en satisfaisant des gens animés par la colère au point qu’ils ne peuvent plus réfléchir.

Je ne suis pas contre le principe d’appliquer la peine de mort contre les terroristes, mais en l’état, c’est un trompe l’oeil car non seulement Netanyahou ne veut appliquer cette sentence qu’ « aux cas les plus graves »,  mais en plus, une telle mesure, même si elle était généralisée à tous les terroristes ne suffirait pas à faire reculer le terrorisme.

Pourquoi ?

Les rémunérations versées à vie par l’Autorité Palestinienne à leurs familles, voilà pourquoi !

A la suite de l’attentat perpétré à Neve Tsuf, on peut comprendre que « les cas les plus graves » auxquels pense Netanyahou sont ceux qui impliquent la mort d’un ou plusieurs enfant(s) et des personnes âgées…

Par conséquent, loin de diminuer le terrorisme, la position de Netanyahou incitera, au contraire, à une recrudescence de celui-ci !

Certains terroristes étant confortés à l’idée que leur acte terroriste n’est finalement pas bien grave puisqu’ils ne tuent pas d’enfants ni des personnes âgées, mais « juste » des ados et des adultes dans la fleur de l’âge !

D’autres savent que pour que leurs familles touchent le pactole, il leur faudra être tué par Israël et que pour qu’ils le soient, il leur faudra justement tuer des enfants et des personnes âgées !

Finalité : les deux types d’attentats deviendront beaucoup plus fréquents !

Comment mettre fin au terrorisme, au bourrage de crâne des Arabes pour en faire des terroristes, bourrage de crâne par les médias « palestiniens », par les manuels scolaires ensuite, en enchaînant par des « salaires » versés aux terroristes ou à leurs familles, et en terminant par les hommages rendus en donnant leur nom à des places et des rues.

Comment mettre fin à tout cela ?

Appliquer la peine de mort  contre tous les terroristes est, en effet, une idée, mais elle ne peut fonctionner que si Abbas cesse toutes ses incitations et appels au terrorisme or, de son propre aveu, il ne le fera jamais !

Comment l’en empêcher alors ?

Cela n’est pas possible.

…A moins de reprendre le contrôle des territoires qu’il administre.

Et comment le faire ?

En expulsant ou en appliquant la peine de mort à tous les terroristes et à leurs soutiens, Abbas y compris !

Il n’y a pas d’alternative.

Il est inconcevable que Netanyahou continue de faire comme si l’Autorité Palestinienne et son président, Ma’hmoud Abbas, étaient des partenaires pour la paix ! Ce sont des partenaires pour la guerre ! 

Si l’on veut connaître un jour la paix et la sécurité, il faut qu’Israël récupère les territoires qu’il a lâchement abandonné à ses ennemis !

Aucune paix ne sera jamais possible sans cela !

Quant à Netanyahou, la meilleure façon de redorer son blason efficacement, c’est d’arrêter de nous prendre pour des idiots, et commencer enfin vraiment à défendre Israël !

Pour le moment, il ne semble vouloir appliquer la peine de mort que pour certains terroristes, pas pour tous, et ne parle pas du tout de récupérer les territoires abandonnés aux Arabes par Israël pour mettre un terme définitif à la fabrique de terroristes.

Il ne sert à rien de verser des larmes de crocodile en rendant visite à la famille Fogel et à la famille Salomon et en leur disant « Ah, mes pauvres amis… Comme je compatis ! Les temps sont durs » ! Il faut agir pour les rendre meilleurs. Et c’est précisément ce que ne fait jamais Netanyahou ! Ce n’est pas un jeu ! Il s’agit de vies menacées depuis trop longtemps par le terrorisme ! Il s’agit de vies prises en otage par les terroristes, ces vies, il faut les protéger, il faut les sauver et ne rien faire c’est… sauver le terrorisme !!

Il ne suffit pas de s’appeler Netanyahou pour être un Yoni !

Être un homme de paix signifie se battre pour la paix. Se battre pour la paix implique de combattre ceux qui la menacent et de mettre en oeuvre tout ce qu’il est nécessaire de faire pour assurer paix et sécurité dans un pays et à un peuple qui ont déjà trop souffert !

‘Ami Artsi עמי ארצי

6 thoughts on “La peine de mort pour les terroristes ? (‘Ami Artsi עמי ארצי)

    1. Merci Dov ! 🙂

      L’article et, en effet, très intéressant.

      Seul bémol : je ne crois pas que la Torah condamne clairement l’homosexualité. Il s’agit surtout d’une interprétation du passage où il est écrit

      « ואת-זכר לא תשכב משכבי אשה תועבה הוא »

      « Vé èt zakhar lo tishkav mishkevei isha to’eva hi »

      (Vayikra -A’haré Mot’ 18:22-23)

      qui veut dire mot-à-mot :

      « Avec un masculin, ne couche pas depuis une coucherie avec une femme, c’est une obscénité »

      qu’on traduit maladroitement par :

      « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme : c’est une abomination »

      ואיש אשר ישכב את-זכר משכבי אשה תועבה עשו שניהם מות יומתו דמיהם בם

      Vé ish asher yishkav èt-zakhar mishkevei isha to’eva ‘assou shneihèm mot youmatou demeihem bam

      (Vayikra – Kédoshim’ 20:12-13)

      « Et un homme qui couchera avec un masculin depuis une coucherie avec une femme, une obscénité, ils ont fait, la mort pour les deux, ils mourront, leur sang en eux »

      Souvent mal traduit/mal interprété par

      « Si un homme cohabite avec un mâle, d’une cohabitation sexuelle, c’est une abomination qu’ils ont commise tous les deux ; qu’ils soient punis de mort, leur supplice est mérité »

      On notera qu’en plus, il n’est pas évoqué ici l’idée de les mettre à mort mais l’idée qu’ « ils mourront leur sang en eux », ce qui ne veut pas du tout dire la même chose.

      Pour le reste, ton article est très intéressant et je te remercie de nous en faire profiter 😉

      J'aime

  1. @’ami artsi : vous dites « Seul bémol : je ne crois pas que la Torah condamne clairement l’homosexualité. Il s’agit surtout d’une interprétation… »
    Traduire littéralement les versets c’est bien mais il vous aura suffit de lire la conclusion… et elle est sans ambiguïté !! …une obscénité ils ont fait – to’eva assou !! Point.
    Comme vous le savez la lecture seule de la Torah ne suffit pas il faut également lire ses commentaires. Rashi l’explique très bien ainsi que le Rambam dans son sefer hamitsvot sur ces versets et la sentence.
    Vous ne trouverez aucun Rabbin authentique ni d’aujourd’hui ni d’hier qu’il soit d’accord avec vous. Non pas que ce que vous dites est faux mais de la finalité de vos propos en disant: je ne crois pas… Vos propos sont gratuits et ne servent qu’à ceux qu’ils veulent les entendre et en cela je dirais plutôt que c’est vous qui n’êtes pas très clair…

    J'aime

    1. Bonjour Adam ‘Hout.

      Merci d’exprimer votre avis mais ce que j’affirme n’est pas faux. Je sais ce que disent traditionnellement les rabbanim orthodoxes (ensuite, si les « rabbins auhentiques » ne sont authentiques que s’ils confirment ce que vous pensez, ce n’est pas une authenticité bien brillante..), je sais quelle est leur position traditionnelle, mais je ne la cautionne pas, parce que ce n’est pas ce que dit la Torah. Les rabbanim ajoutent souvent des traditions qui ne sont pas ordonnées par Dieu. Le port de la kippa, par exemple, est kabbaliste. Aucune mitsva n’ordonne aux Juifs de porter une kippa.

      Le Schéma est un autre exemple. Il est écrit « véshinantam lévanekha, védibarta bam, béshivtekha, béveitekha ou velekhtekha vadérekh ouveshokhbekha ouvkoumekha » puis « vélimadetem otam et benékhèm lédaber bam beshivtekha, béveitekha ou velekhtekha vadérekh ouveshokhbekha ouvkoumekha »… Ce qui veut dire mot à mot « Tu les inculqueras à tes enfants, et tu leur en parleras, dans ton repos, dans ta maison et dans ta marche sur le chemin, et à ton coucher et à ton lever » et Et vous les enseignerez à vos enfants en leur en parlant dans ton repos, dans ta maison et dans ta marche sur le chemin, et à ton coucher et à ton lever ».

      Il n’est indiqué nulle part que l’on doit réciter le Schéma en se couchant et en se levant. Il est seulement dit que l’on doit l’enseigner à nos enfants depuis le lever jusqu’au coucher.Par extension les rabbanim ont opté pour l’idée de l’obligation de réciter le Schéma, y compris juste avant de mourir. Mais Dieu n’a fait aucune obligation en ce sens. Il n’en a même jamais parlé ! Ça fait pourtant aujourd’hui partie des élément extrêmement importants du judaïsme. Moi-même, je fais le Schéma en me couchant et en me levant, sans l’enseigner à mes enfants vu que je n’en ai pas.

      La notion de ‘érouv, le Shabbat, est une notion typiquement rabbinique. Jamais dans la Torah, il n’est dit que l’on doive faire un ‘érouv pour ne pas enfreindre le Shabbat.

      Beaucoup d’éléments du judaïsme contemporain sont apportés par les rabbanim et sont des extrapolations voir des ajouts purs et simple de ce que Dieu ordonnait dans la Torah.

      J’ai étudié auprès de plusieurs rabbins dans des écoles juives et dans des yeshivot, je sais donc ce qui est généralement communément admis dans les cercles religieux orthodoxes, et souvent, sur bien des points, je trouve qu’ils ont une approche juste et sage… Là, je trouve qu’ils extrapolent et déforment les propos de ce passage.

      Vous n’avez pas besoin de me dire « il faut lire jusqu’à la fin », car c’est très précisément ce que j’ai fait !

      J’avais déjà écrit un article où j’ai répondu à votre commentaire avant même que vous ne le postiez (https://jsuisjreste.wordpress.com/2017/06/24/quelques-mises-au-point-importantes-se-defaire-du-sectarisme-et-du-judaisme-islamo-christianise) :

      ואת-זכר לא תשכב משכבי אשה תועבה הוא »

      Vé èt zakhar lo tishkav mishkevei isha to’eva hi

      (Vayikra -A’haré Mot’ 18:22-23)

      Mauvaises traductions :

      « Ne cohabite point avec un mâle d’une cohabitation sexuelle : c’est une abomination »

      « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme : c’est une abomination »

      Traduction correcte :

      « Avec un masculin, ne couche pas depuis une coucherie avec une femme, c’est une obscénité »

      Comprendre : « Avec un [élément de sexe] masculin, ne couche pas depuis une coucherie avec une femme, c’est une obscénité »

      ואיש אשר ישכב את-זכר משכבי אשה תועבה עשו שניהם מות יומתו דמיהם בם

      Vé ish asher yishkav èt-zakhar mishkevei isha to’eva ‘assou shneihèm mot youmatou demeihem bam

      (Vayikra – Kédoshim’ 20:13)

      Mauvaises traductions :

      « Si un homme cohabite avec un mâle, d’une cohabitation sexuelle, c’est une abomination qu’ils ont commise tous les deux ; qu’ils soient punis de mort, leur supplice est mérité »

      Traduction correcte :

      « Et un homme qui couchera avec un masculin depuis une coucherie avec une femme, une obscénité, ils ont fait, la mort pour les deux, ils mourront, leur sang en eux »

      Comprendre : « Et l’homme qui couchera avec un [élément de sexe] masculin depuis une coucherie avec une femme, ils ont fait une obscénité. La mort pour les deux, il mourront leur sang en eux »

      Ce passage ne parle pas d’homosexualité mais de triolisme avec une femme et deux hommes, et plus généralement d’orgies sexuelles impliquant plusieurs hommes qui auraient des relations sexuelles avec des femmes et des hommes en même temps.

      Notez bien : Notre obligation est de ne rien retirer des paroles divines et de ne rien diminuer, c’est ce pourquoi ce commandement est encore présent. Cela ne veut pas dire qu’il faille faire des cartons dans les boîtes d’échangistes !

      S’il s’était agit d’une relation sexuelle entre deux hommes, le deux versets auraient été plus simples :

      ואת-איש אחר לא תשכב תועבה הוא

      Vé èt ish a’her lo tishkav, to’eva hi

      « Et avec un autre homme, ne couche pas, c’est une obscénité »

      Toutes les interdictions sexuelles de Vayikra sont très précises… La zoophilie, par exemple, Dieu en parle très précisément :

      ובכל-בהמה לא-תתן שכבתך לטמאה-בה

      oubekhol béhéma lo titèn’ shekhavtekha létaméa bah

      (Vayikra – A’haré Mot’ 18:23)

      Et avec aucune bête ne couche car l’impureté est en cela

      Non seulement le propos de la Torah parle très clairement de coucher avec « un [élément de sexe] masculin à partir d’une coucherie avec une femme », « MIshkevei isha », mais en plus le texte utilise 2 fois rigoureusement la même formule pour appuyer que tous ces mots ont un sens très précis qu’il ne faut pas interpréter autrement que de la manière dont ils sont écrits.

      Il peut être éventuellement possible (et encore, par extension, mais ce n’est pas du tout ce qui est précisément dit !) de comprendre ces versets comme visant la bisexualité masculine, mais pas l’homosexualité masculine. Cela ne fait aucun sens compte tenu de la traduction littérale du texte.

      Un autre aspect de ce passage, c’est que les gens s’imaginent que c’est globalement l’homosexualité que la Torah condamne. Comme expliqué plus haut, ce n’est pas du tout ce qu’elle dit, c’est une interprétation homophobe de ce passage, mais je rappelle, en plus, que ce verset s’adresse clairement à un homme, pas à une femme.

      Il n’y a aucune référence à l’homosexualité féminine ni à l’homosexualité masculine dans la Torah. Les autres interdictions sexuelles de Vayikra sont très directes, si Dieu avait voulu condamner l’homosexualité masculine, Il aurait parlé sans détour et très clairement sur ce point.

      Ça va peut-être en choquer certains mais ce que l’on peut comprendre de ces versets, c’est ce qu’ils n’interdisent pas : une relation sexuelle à plusieurs impliquant 1 homme et plusieurs femmes, une relation sexuelle impliquant plusieurs hommes et aucune femme, une relation sexuelle impliquant plusieurs femmes et aucun homme ne sont pas interdites.

      J’ai déjà entendu certains rappeler que Sodome et Gomorrhe sont deux villes qui ont été détruites par Dieu parce qu’il y avait plein d’homos ! C’est empiriquement faux ! Il n’a JAMAIS été écrit nulle part dans la Torah que ces villes ont été détruites pour cette raison ! Les gens ont fait le lien parce qu’ils entendent « Sodome » et ils pensent « sodomie »/ »sodomites » (comme on appelait les gays autrefois) mais les noms, « sodomie », « sodomite » et le verbe « sodomiser » ont été donnés aux gays et à la pénétration anale bien plus tard que l’époque biblique et ce lien a été établi justement dans un objectif homophobe pour culpabiliser les homosexuels et déchaîner la haine des hétéros qui penseraient alors que Dieu va détruire leur civilisation à cause des gays !

      Sodome et Gomorrhe  ont été détruites parce que leurs habitants y étaient mauvais, violents, haineux. Aucun rapport avec l’homosexualité. »

      J’ajoute qu’à l’époque de Rachi, l’homophobie était fréquente et qu’il était commun d’exprimer son dégoût de tout acte ou geste homosexuel dans une diaspora chrétienne (Rachi vivait à Troyes, en France, au 2ème siècle, donc 1 000 ans après les 1ers chrétiens, en plein essor du puritanisme chrétien et de la sainte morale !) qui considérait toute sexualité hors fécondation comme abominable, et plus encore l’homosexualité, étant par définition, la sexualité sans but reproducteur, la sexualité pour la sexualité.

      En passant, c’est Rachi, pas Rashi…

      En dépit de vos certitudes aussi catégoriques qu’infondées, je vous remercie d’être venu les exprimer. Je préfère un dialogue avec des désaccords que pas de dialogue du tout.

      Edit : Je regrette seulement que l’adresse mail que vous avez renseignée pour pouvoir poster votre commentaire soit fausse.

      Mais cela démontre assez clairement quelque chose :

      Je suis disposé au dialogue, vous pas.

      Votre objectif en publiant ici n’était pas de discuter, mais uniquement de provoquer.

      Bien que je puisse les supprimer, je laisse votre intervention ainsi que ma réponse afin que tous puissent les lire.

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s