Pour tuer des Juifs, tout est bon !… sauf la vérité ! (‘Ami Artsi עמי ארצי)

Depuis Médine, la communauté musulmane dans son ensemble n’a eu de cesse de mentir à notre sujet et de vouloir nous salir, nous calomnier pour justifier sa haine à notre encontre et nous assassiner.

Jusque dans les temps actuels, les musulmans s’inventent en permanence de nouveaux motifs (tous plus idiots et faux les uns que les autres) pour nous haïr et, si possible, nous tuer, nous, Juifs qu’ils appellent aussi « sionistes » !

Que se passerait-il donc s’ils n’en inventaient pas ? Que se passerait-il s’ils n’en inventaient plus et s’ils décidaient de cesser de se mentir et de mentir aux autres ? Aucun musulman ne s’en prendrait plus à un Juif.

Tout semble croire qu’ils ont besoin de cette malhonnêteté intellectuelle pour justifier leur haine et leur violence, comme si ces deux éléments étaient les composants fondamentaux de leur identité et que, sans eux, ils cesseraient d’exister…

Psychologiquement parlant, le cas est assez curieux et soulève beaucoup de questions…

Voici une liste de mensonges sur les Juifs que les musulmans aiment bien ressasser :

Le 1er mensonge : les Juifs sont des tueurs de prophètes et ont déçu Dieu.

Les Juifs n’ont tué aucun prophète. Le meurtre nous est interdit vis-à-vis de n’importe qui, y compris vis-à-vis des prophètes. Tuer ne nous est autorisé que dans une seule situation : protéger notre propre vie. Nous avons l’obligation de tuer quelqu’un qui vient pour nous tuer.

Nous avons eu quantité de prophètes (bien plus que l’islam) et nous n’en avons tué aucun.

Même si nous ne le considérons pas comme un prophète et encore moins comme un messie, nous n’avons pas non plus tué Jésus. Il était d’ailleurs de notre peuple, et ce sont les Romains (pas les rabbins !) qui l’ont tué !

Les musulmans considèrent que Mu’hammad était un prophète, nous non. Mais nous n’avons pas tué Mu’hammad… En fait, c’est lui qui nous a massacrés, pas l’inverse !

Nous avons déçu Dieu, oui, plusieurs fois. Par exemple avec le veau d’or, lors de la sortie d’Egypte.

Nous avions le libre arbitre et nous avons cédé à l’idolâtrie. Mais Dieu nous connaissait quand Il nous a choisi, Il savait donc que c’était une possibilité que cela se produise. Par ailleurs, nous étions justement le peuple qu’Il avait choisi parce que nous étions le seul peuple à l’époque à avoir reconnu son unicité et à nous être éloigné de l’idolâtrie. Au moment où nous avons cédé au ‘erev rav (ces Égyptiens qui sont sortis d’Egypte avec nous et qui nous ont incité à vénérer le veau d’or), tous les autres peuples du monde étaient idolâtres et polythéistes.

Nous L’avons également déçu lorsque nous étions divisés et que nous avions de la sinat ‘hinam (de la haine gratuite) entre nous. Cela a abouti à la destruction de nos deux Temples et à nos deux exils.

Mais, en dépit de nos erreurs, Dieu nous a aimé, Il nous aime, et Il nous aimera, avec nos qualités et nos défauts.

Et n’en déplaise aux musulmans, Il ne se trompe pas, Il ne fait pas d’erreur.

S’Il nous a choisi, Son choix est définitif et n’est pas questionnable, il n’est pas discutable, il ne saurait être remis en cause.

Il n’y a strictement rien que les musulmans puissent faire pour changer cela.

Le fait qu’Il nous aime ne veut pas dire qu’Il n’aime pas les autres. Cependant, il est une différence entre nous et les autres peuples : Il nous a choisit.

Nous n’avons rien demandé, Il l’a voulu, et tout le monde doit respecter Son choix, que cela lui plaise ou non. Car ne pas le respecter, c’est ne pas Le respecter Lui.

Les musulmans devraient faire en sorte de ne jamais oublier cela.

Dieu ne fait pas de gaffe !

Le 2ème mensonge : les Juifs sont des colonisateurs qui viennent voler la Palestine, terre des Arabes. Ils sont impérialistes et veulent toujours plus de terres arabes pour asseoir leur pouvoir et contrôler le monde. La Palestine n’est qu’un début.

 

Depuis l’an -1 000, nous sommes les habitants de cette terre d’Israël qui fut appelée bien plus tard par l’Empereur romain Hadrien « Syria Palaestina » au 2ème siècle (entre l’an 128 et 132)… 5 siècles… 500 ans avant la naissance de Mu’hammad qui a créé l’islam ! 500 longues années avant la naissance de l’islam qui a été créé dans le seul pays arabe de la région à l’époque : la péninsule arabique. C’est aussi au 7ème siècle que les Arabes sont devenus musulmans et qu’a débuté la conquête islamique au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique et en Europe.

Même du temps de la conquête romaine, notre pays, qu’ils ont appelé « Syria Palaestina » et qui fut appelé plus tard « Palestine » n’était pas un pays arabe. Les Arabes n’avaient même pas encore la très mauvaise idée de partir conquérir le monde !

En fait, les Arabes ne sont qu’une petite parenthèse dans l’Histoire des colonisateurs de notre pays :

Les Assyriens (an -722). Nous étions sur notre terre.

Les Babyloniens avec Nabuchodonosor (an -586). Notre 1er Temple a été détruit par les Babyloniens. Nous avons été exilés. Notre 1er exil. Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Perses (an -539). Les Perses, bien qu’empire ayant conquis notre pays, nous ont toutefois permis de rebâtir notre Temple. Nous étions sur notre terre.

Les Grecs (de l’an -333 à -167). Nous étions sur notre terre.

Les Romains (an -141 à -63). Ils nous ont laissé fonder un État indépendant sous forme de dynastie monarchique et sacerdotale hasmonéenne (interrompue plus tard suite aux révoltes juives (de 44 à 73 et de 132 à 135)). Notre 2nd Temple est détruit par les Romains. Nous avons été exilés. Notre 2è exil. Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Hérodiens (de -37 à -44). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

L’empire byzantin (autre organisation de l’empire romain) (en 324). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Arabes (en 638). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Omeyyades (dynastie arabe de califes) (de 661 à 750). C’est à cette période que furent construit de Dôme du Rocher et la mosquée Al Aqsa sur l’emplacement de nos deux Temples). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Croisés (de 1096 à la fin du 13ème siècle). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Mamelouks (de 1250-1517). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Les Ottomans (Turcs) (de 1517 à 1919). Certains d’entre nous, une minorité de notre peuple, ont pu se maintenir sur notre terre.

Voilà pour les empires conquérants.

Ensuite :

Fin du 19ème siècle, une partie importante de notre peuple est revenue sur sa terre pour reconstruire notre Etat et redevenir un peuple souverain. Nous avons invité nos voisins arabes à participer à ce projet de renaissance nationale juive. Beaucoup d’Arabes des pays voisins ont afflué parce que notre projet était un formidable vecteur de croissance pour la région et que nous offrions une qualité de conditions de travail qu’aucun pays arabisé alentour n’offrait à sa population.

En 1903, la S.D.N. (la Société Des Nations, ancêtre de l’O.N.U.) propose à Theodor Herzl que l’Etat juif se fasse en Ouganda. Nous avons refusé. Nous voulions notre terre. Prendre la terre d’un autre peuple et nous installer sur une autre terre que la nôtre perdait tout son sens à la démarche.

1920 : Les Britanniques ont ensuite été mandatés pour nous aider à rebâtir notre Etat

1921 : Les Britanniques offrent près de 80% de la Palestine mandataire aux Arabes et laisse seulement près de 20% aux Juifs pour leur Etat.

1947: L’O.N.U. propose un plan de partition divisant encore ces 20% restants en un Etat juif et un Etat arabe (résolution 181). Les Juifs acceptent, les Arabes refusent. De fait, il n’y a pas d’Etat arabe sur ces 20% ni de territoire arabe sur ces 20%.

Pendant toutes ces périodes, des Juifs n’ont cessé de revenir sur leur terre.

Il est un moyen simple de vérifier si nous sommes un peuple colonisateur :

Avons-nous colonisé l’Ouganda ?

L’Arabie Saoudite est-elle devenue un pays juif ?

Nous sommes-nous approprié les Pays Bas ?

Avons-nous conquis l’Amérique (Nord, Sud, centrale) ? Le Canada ? Les Dom Tom ? La Polynésie  ? L’Afrique du Nord ? L’Afrique subsaharienne ?

Avons-nous fait ou tenté de faire du Tibet notre pays ?

En fait, combien de pays juifs existe-t-il au monde ?

… Et combien de pays arabes/musulmans ?

Combien de peuples autochtones se souviennent que nous avons pris leur terre pour en faire la nôtre, pris leur culture pour la remplacer par la nôtre, occupé leurs lieux saints pour bâtir les nôtres dessus, confisquer leur langue et leur religion pour leur imposer les nôtres ?

Qui, par contre, a fait cela ? Le peuple arabe. Ce n’était pas le seul, mais il faisait partie de ces peuples conquérants, colonisateurs qui ont volé des terres qui n’étaient pas les leurs et ont imposé leur culture, leur religion, leur langue, ont bâti leur lieux de culte sur les lieux de cultes des peuples précédents…

Les colonisateurs, ce ne sont donc pas nous mais bien les Arabes. Cela se vérifie au niveau de l’Histoire, et même si aujourd’hui, les Arabes aimeraient bien effacer cette Histoire qui les gène pour prétendre ensuite que les pays qu’ils ont conquis leur ont toujours appartenu, rien n’est plus faux.

Le 3ème mensonge : les Juifs persécutent les Arabes/musulmans. Ils empoisonnent leurs puits, les affament, les assoiffent, établissent un blocus sur la Bande de Gaza, bâtissent un mur de séparation, envoient des médicaments empoisonnés aux Arabes, les prive d’électricité, les contrôle à des checkpoints. Ils  font une société d’apartheid d’où les Arabes/musulmans sont exclus et dans laquelle ils sont discriminés et humiliés.

 

Non. Là encore, le propos est complètement mensonger. Nous ne sommes pas racistes, nous ne haïssons pas les Arabes pour ce qu’ils sont mais pour ce qu’ils font, quand ils veulent nous tuer, détruire notre Etat ou nous traîner dans la boue à l’échelle internationale. Nous n’avons rien contre ceux qui ne le font pas. Et nous ne voulons pas détruire l’islam.

Ces accusations sont mensongères et reflètent plutôt les caractéristiques des Arabes dans leur globalité. La société israélienne est basée sur l’égalité des droits. Il n’existe aucune discrimination à l’encontre des Arabes ou des musulmans. On ne peut pas en dire autant des pays arabisés/islamisés ou des territoires occupés par les Arabes.

Il n’y a aucun apartheid en Israël… Prétendre qu’il y en a un n’est pas seulement un mensonge à l’encontre d’Israël, c’est aussi une insulte aux Africains et aux Noirs Américains qui ont réellement vécu l’apartheid !

En Israël, la 1ère langue officielle est l’hébreu, la 2ème est l’arabe et la 3ème est l’anglais.

Les Juifs et les Arabes utilisent les mêmes bus, le même tram, vont dans les mêmes magasins, s’assoient sur les mêmes bancs, les Arabes israéliens ont des partis politiques les représentant, ils ont le droit de vote, ils sont protégés par les mêmes droits que les Juifs, il n’existe aucun endroit où un Arabe ne peut se rendre. La réciprocité, par contre, n’existe pas : selon un principe absurde, les Juifs ne peuvent pas prier sur le Mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme, ils ne sont pas les bienvenus dans les quartiers et villages arabes, quant aux territoires sous contrôle « palestinien », il leur est totalement interdit de s’y rendre, d’y poser ne serait-ce qu’un pied, pas un Juif n’est toléré au sein de l’Autorité Palestinienne, alors pour ce qui est de prendre les mêmes bus que les Arabes, avoir les mêmes droits que les Arabes, etc., c’est complètement exclu. Alors s’il y a une ségrégation en Israël, ce n’est pas les Arabes qu’elle vise mais plutôt les Juifs !

En ce qui concerne les Arabes dits « palestiniens », ils n’ont pas les mêmes droits ni les mêmes obligations que les Arabes israéliens, pas par racisme mais simplement parce qu’ils n’ont pas la citoyenneté israélienne, ce qui ne les soumet pas au droit israélien. Cela dit, Israël ne les maltraite pas pour autant. Lorsque des roquettes sont tirées par des organisations terroristes depuis la Bande de Gaza, l’armée israélienne prévient la population civile « palestinienne » en arabe par sms et par lâchés de tracts d’un raid aérien israélien, indiquant où et quand elle frappera et où elle ne frappera pas et comment se rendre dans la zone épargnée.

Lorsque le raid a lieu et que des civils sont blessés (Israël fait son possible pour en minimiser le nombre, mais ça arrive forcément étant donné que le ‘Hamas se sert de boucliers humains en se cachant parmi les civils), Israël ouvre des hôpitaux de campagne pour soigner les blessés nécessitant les soins les plus urgents et soigne les autres dans ses hôpitaux. Jamais une armée au monde n’a fait cela auparavant et aucune autre que Tsahal ne le fait aujourd’hui.

Israël n’affame ni n’assoiffe personne. Il n’en a aucune envie, et comment le ferait-il d’ailleurs alors qu’il n’est plus sur place ? Les territoires sont régis par les (ir)responsables « palestiniens (‘Hamas et Autorité Palestinienne). S’il existe un problème de cet ordre, ce sont eux qui en sont les auteurs ! Le nombre de produits de première nécessité et produits alimentaires entrent par camions entiers transportant des centaines de milliers de tonnes de biens de premières nécessité depuis le passage de Kerem Shalom. La plupart proviennent d’Israël. Le blocus sur la Bande de Gaza est double : israélien et égyptien. Le blocus égyptien est extrêmement stricte. Le blocus israélien est, en revanche, très permissif.

L’empoisonnement des puits est vieux poncif antisémite inventé en Europe au Moyen-Âge dans le but de justifier la persécution des Juifs, repris au Moyen-Orient par les Arabes dits « palestiniens » avec le même objectif.

Les médicaments empoisonnés, c’est de l’intox, pure et simple. C’est une version moderne de l’accusation antisémite mensongère moyenâgeuse de l’empoisonnement des puits, tout comme l’idée selon laquelle Israël introduit des bonbons et chewing gums aphrodisiaques pour « corrompre la vertu » des femmes arabes.

Israël ne prive personne d’électricité. En réalité, Israël fournit continuellement de l’électricité aux Arabes dits « palestiniens », même lorsque l’A.P. ou le ‘Hamas ne verse pas un centime et laisse s’accumuler les dettes et les factures d’électricité sur des années. Ce sont même les Israéliens qui paient à la place des Arabes, pour éponger leurs dettes !

Le « mur » n’est ni « un mur » ni « de séparation ». En réalité il s’agit d’un mur sur 10% de sa longueur et une clôture de sécurité sur les 90% restants.

 

Mais même si cette clôture avait été un mur sur toute sa longueur, sa création aurait été totalement justifiée car elle a été construite pour empêcher les infiltrations terroristes en Israël afin de préserver les citoyens israéliens (Arabes comme Juifs !) des attentats qui avaient frappé Israël jusque-là, tout comme les checkpoints qui sont là pour s’assurer qu’aucune arme n’est transportée dans les voitures et que les Arabes qui franchissent cette partie murale pour travailler en Israël y vont bien pour travailler. Les checkpoints sont aussi une mesure totalement justifiée compte tenu du contexte. N’importe quel autre pays en pareille situation aurait fait la même chose.

 

Là où je désapprouve l’action israélienne c’est que la clôture de sécurité doit n’être qu’une mesure temporaire, elle ne doit pas être une fin en soi. Elle doit être mise en place le temps de résoudre le problème du terrorisme, d’y mettre un terme définitif. Israël doit bien contenir les terroristes, mais ensuite intervenir militairement aussitôt et sans attendre, au delà de cette clôture pour expulser définitivement en dehors de la terre d’Israël tous les terroristes et leurs soutiens, en n’acceptant sur son sol que les Arabes faisant serment d’allégeance à l’Etat juif et démocratique d’Israël, récupérer ces territoires, abattre cette clôture qui enferme les Arabes autant qu’elle enferme les Juifs et enfin développer les conditions d’une mixité des populations juives et arabes.

Or Israël semble considérer cette clôture comme définitive. Il ne semble pas envisager de régler le problème du terrorisme qui le menace. Il le laisse grandir.

Et c’est là-dessus que l’action israélienne concernant cette clôture est critiquable, voire condamnable.

Le 4ème mensonge : les Juifs massacrent les Arabes et adorent verser leur sang (voire le boire !), surtout celui des enfants.

 

 

Avons-nous déjà, dans notre Histoire, une seule fois été tuer des Arabes, que ce soit dans les pays arabisés ou islamisés ou dans les pays occidentaux.

Qui massacre qui ? Qui a massacré l’autre à Médine ?

Qui a massacré l’autre en Irak ?

Au Yémen ? En Israël ? En France ? En Afrique du Nord ? etc…

Les terroristes qui versent le sang en Europe sont-ils Juifs ?

Les organisations terroristes dans le monde sont-elles juives ?

Nous avons le sang en horreur à tel point que la cachérisation de la viande passe par l’extraction de tout son sang. Il nous est totalement interdit de consommer du sang.

Quant à l’accusation de mettre du sang dans nos matsot (pains azymes) c’est, là encore, un mensonge antisémite provenant de l’Europe du Moyen-Âge.

Les exemples d’Itamar avec la famille Fogel, d’Ozar Hatorah à Toulouse avec les enfants Sandler et Monsonego, de Sarah Halimi, et plus récemment de Neve Tsuf avec la famille Salomon, ainsi que bien d’autres encore, prouvent clairement que ce ne sont pas « les Juifs » qui tuent les enfants mais bien des musulmans ! Il ne semble pas être un problème pour un certain nombre d’entre eux,  d’assassiner des gens qui ne leur ont rien fait, d’une part, et de massacrer des enfants et des personnes âgées, parfois même des familles entières.

Malgré toutes les raisons que nous avons de haïr les musulmans (et ils nous en donnent une pelletée depuis bien longtemps !), nous ne faisons pas de généralisation et nous ne les massacrons pas, même si techniquement, nous le pourrions très facilement, cela ferait donc belle lurette qu’il n’existerait déjà plus un seul « palestinien ». Mais nous ne sommes pas comme ça.

Le 5ème mensonge : les Juifs sont des descendants des singes et des porcs

La déshumanisation est une méthode bien connue des personnes qui ont des ambitions génocidaires, de déshumaniser les personnes afin de leur ôter la vie avec moins de scrupules.

Comme les individus concernés ont tout de même forme humaine, marchent sur deux jambes, parlent et font tout ce que font les humains cela implique une intervention surnaturelle dont l’objectif est de tromper les autres qui, eux, sont de vrais humains. Ce qui fait des personnes déshumanisées des créatures pas tout à fait humaines et pas tout à fait animales, des créatures qui revêtent une apparence trompeuse sur leur véritable nature et donc des créatures démoniaques…

Aucun scrupule donc pour les tuer !

La transformation des Juifs en animaux, par exemple, était un exercice bien rôdé de l’Allemagne nazie. Elle les présentait comme des rats qu’il fallait exterminer avant l’invasion.

La rhétorique antisémite musulmane sur les Juifs descendants de singes et de porcs ne fait que faire écho à ce type de procédés bien connus et qui est un comportement raciste et génocidaire.

Le 6ème mensonge : les Juifs sont racistes

Non seulement il nous est interdit, religieusement, d’être xénophobes (un passage de la Torah nous l’interdit explicitement, nous rappelant que nous avons été étrangers en pays d’Egypte), mais en plus nous ne pouvons pas être xénophobes ou racistes à cause de toute notre Histoire nomade et des persécutions que nous avons subies, du fait que nous sommes l’incarnation même de l’étranger qui n’est nulle part chez lui, qui ne pose ses valises que temporairement tant que nous ne sommes pas chez nous, dans notre pays ancestral, celui que nous avons dû quitter, celui vers lequel tous nos espoirs se sont tournés pendant plus de 2 000 ans et se tournent encore aujourd’hui !

Le 7ème mensonge : les Juifs veulent judaïser Jérusalem et s’emparer du ‘Haram el Sharif (le Mont du Temple) après avoir volé Al Buraq (le Kotel)

Les Juifs n’ont aucun besoin de « judaïser Jérusalem », Jérusalem EST juive, elle l’a toujours été. Et c’est parce que Jérusalem est juive et que Jésus était Juif que les chrétiens sont aussi attachés à cette ville !

Quant aux musulmans, leur Histoire est un peu différente… Mu’hammad n’a jamais été Juif. Les musulmans prétendent être une suite au judaïsme et au christianisme mais concrètement Agar (la mère d’Ishma’ël), n’a jamais mis les pieds en Israël. Mu’hammad non plus. Le Coran ne fait pas une seule fois mention de cette ville.

Il existe juste une interprétation erronée du verset 1 du Voyage Nocturne (al isra 17-1) « Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur, de la mosquée le plus sacrée (al ‘haram) à la mosquée la plus lointaine (al aqsa) dont Nous avons béni l’alentour afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant. » (Coran, 17 : 1)… Les musulmans considéraient jusqu’assez récemment (il y a près de 40 ans) que la mosquée la plus sacrée (masjid al-‘haram) se situait à la Mecque, et la plus lointaine (masjid al-aqsa) se situait à Médine.

Les musulmans n’avaient aucune raison de penser qu’il s’agissait de Jérusalem. Ils ont seulement imaginé un lien avec la suite qui commence au 2è verset  et qui parle des enfants d’Israël (fort mal, d’ailleurs, les décrivant comme des corrupteurs) et de Moïse, qui les a, selon la Torah, conduit jusqu’à la terre de Kena’an « Et Nous avions donné à Moïse le Livre dont Nous avions fait un guide pour les Enfants d’Israël: «Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi» » (Coran : verset 2 d’Al isra, sourate 17), mais rien n’indique de lien entre ces deux versets.

Les musulmans ont bâti ensuite une mosquée sur le Mont du Temple, sur les ruines de notre Temple, qu’ils ont appelé « Al Aqsa », puis un dôme, à proximité (le Dôme du Rocher).

Le Mont du Temple a précédé l’érection de ces deux sanctuaires musulmans. Le Temple était juif, le Kotel (que les musulmans appele Al Buraq, où, selon la tradition musulmane, et bien que ce ne soit écrit nulle part dans le Coran, Mu’hammad, dans son rêve, aurait attaché son âne) est un des murs restants, qui entouraient le Temple.

Le Coran ne parle pas une seule fois de Jérusalem. Le Tanakh (les 3 livres juifs qui constituent la Bible hébraïque, comprenant la Torah, les Prophètes et les Ecritures (Torah, Neviim, Ketouvim = TNK = Tanakh) , lui, en parle près de 500 fois !

Nous avons une multitude de preuves archéologiques et historiques de la judéïté de notre ville ! Les musulmans n’ont aucun vestige hormis la mosquée Al Aqsa  et le Dôme du Rocher qu’ils ont bâti sur les ruines de notre Temple après avoir conquis notre pays, comme ils l’ont fait aussi avec le Caveau des Patriarches (la Ma’arat Ha Makhpella) à ‘Hevron !

Depuis 3 000 ans, les Juifs, où qu’ils soient dans le monde se tournent vers Jérusalem pour prier, et à Jérusalem, ils se tourne précisément vers le Mont du Temple.

Le Mont du Temple à Jérusalem et Jérusalem elle-même, par voie de conséquence, est aussi important pour les Juifs que l’est la Mecque pour les musulmans. Les musulmans aimeraient-ils que la Mecque leur soit, un jour, contestée ? 

Le 8ème mensonge : les Juifs veulent détruire Al Aqsa.

Si nous avions voulu le faire, il n’en resterait rien depuis bien longtemps avant même la renaissance de l’Etat d’Israël, mais nous ne détruisons pas les lieux de culte des autres peuples, nous ne bâtissons pas dessus… Nous ne faisons pas ce qu’en réalité font les musulmans et les autres civilisations colonisatrices non-musulmanes. Les musulmans ont, par exemple, bâti deux sanctuaires sur les ruines de notre Temple, ont bâti une mosquée sur le Caveau des Patriarches (la Ma’arat Ha Makhpella) à ‘Hevron, ont incendié le Kever Yossef (la Tombe de Joseph), à Skhem (Sichem), ont détruit la synagogue de la ‘Hurva, à Jérusalem, jettent, via le Waqf, aux ordures nos vestiges archéologiques sur le Mont du Temple (c’est là où nous les récupérons ! Les musulmans, par l’action du Waqf, nous réduisent à faire les poubelles pour trouver nos vestiges archéologiques) et des synagogues dans la Bande de Gaza et en dehors ! Ils agissent exactement comme le fait l’organisation terroriste islamiste Etat islamique avec les lieux sacrés des autres peuples et les vestiges de leur Histoire !

Le 9ème mensonge : les Juifs introduisent des chewing gums aphrodisiaques pour corrompre la « vertu » des femmes musulmanes et en faire des « créatures lubriques »

Celle-là, c’était la plus drôle !!! Ce point là est aussi faux que les autres, mais il a au moins le mérite de faire rire aux éclats ! Ce mensonge se passe de commentaire.

Le 10ème mensonge : les Juifs décident la pose de portiques de sécurité (des détecteurs de métaux) à l’entrée du Mont du Temple pour humilier les Musulmans et violer leur liberté religieuse.

Poster du Fata’h contre toute forme de mesure de sécurité sur le Mont du Temple

Il est bon de rappeler que deux policiers druzes ont été assassinés par des musulmans provenant du Mont du Temple. Les sanctuaires qui s’y trouvent font (la mosquée et le dôme), d’ailleurs, souvent office de cache d’armes de toutes sortes.

Pour la sécurité de tous les citoyens, Israël avait raison d’installer des portiques de sécurité. S’ils avaient été placés plus tôt, ces deux policiers seraient encore vivants !

Mais il semble que le sujet gênent les musulmans qui se rendent au Mont du Temple pour prier… Pourquoi donc ? En quoi cela les gène-t-il ? Ne leur en déplaise, la liberté religieuse n’implique pas la « liberté de tuer » !

De tels portiques existent à la Mecque et dans d’autres sites religieux du monde sans que cela ne déclenche des émeutes et des assassinats.

Qu’est ce qui change, cette fois-ci ? Les portiques de sécurité sont une initiative des Juifs.

Ces portiques sont une sécurité pour tous les citoyens israéliens, Juifs, Arabes, musulmans, chrétiens, TOUS ! Sauf pour les terroristes qui veulent utiliser les mosquées comme des entrepôts d’armes !

Un Israël gouverné par un Netanyahou trop pétochard pour combattre efficacement le terrorisme et défendre la souveraineté juive sur toutes les parties de la terre d’Israël, a préféré capituler, et retirer les portiques de sécurité ainsi que les caméras.

Ça n’a servi à rien : les tensions persistent, les musulmans qui boycottaient le Mont du Temple continuent de le boycotter et, en plus d’être une gifle donnée aux deux policiers druzes et à leurs familles, ce recul menace la sécurité des citoyens d’Israël et compromet, aux yeux des nations, à commencer par les Arabes et/ou musulmans, la légitimité de la souveraineté juive sur cette terre.

Netanyahou n’est pas fait pour être le Premier Ministre d’Israël. Mon avis est qu’il faut des élections anticipées et élire quelqu’un de ferme et sans aucune concession face au terrorisme ! Netanyahou pourra toujours être porte-parole de son gouvernement !

Un conseil aux musulmans : qu’ils cessent de se comporter en emmerdeurs, en pillards psychopathes et lâches pour les uns et que les autres condamnent publiquement et sans équivoque ceux qui le sont encore et les combattent !

‘Ami Artsi עמי ארצי

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s