Du prétendu pacifisme musulman (‘Ami Artsi עמי ארצי)


Les Musulmans l’affirment continuellement « Nous sommes une religion pacifique ! Les terroristes déforment le message du Coran ! Ce ne sont pas vraiment des Musulmans ! Et ceux d’entre nous qui sont des meurtriers sont des déséquilibrés »

L’Occident veut tellement y croire qu’il fait semblant d’y croire. Il se ment à lui-même affirmant que les islamistes ne sont pas des Musulmans (ou pas vraiment) et que les meurtriers musulmans qui ne sont pas islamistes sont juste des déséquilibrés.

Sauf qu’il ne suffit pas de dire être pacifique pour l’être, il faut encore agir en pacifique, et sur ce point là, je suis au regret de reconnaître qu’il n’y a pas foule !

Je ne suis pas Musulman, ce qui fait que je ne vois pas la chose de l’intérieur, mais pour ce que je constate de l’extérieur, il y a des Musulmans qui tuent et d’autres qui laissent tuer !

Tous les Musulmans ne prennent pas part à des actes terroristes ou ne sont pas des meurtriers, mais il s’en trouve bien peu qui condamnent de tels actes.

…Un… de temps en temps… sort du silence général et condamne. Il est généralement seul à le faire et est instantanément mis à l’écart de l’ensemble de la communauté.

Les exemples des Musulmans qui font entendre leur voix contre le terrorisme islamiste sont, malheureusement, très rares ! Beaucoup trop rares !

Depuis 10 ans, quels exemples avons-nous de prise de position/action franche contre le terrorisme et l’islamisme de la part de Musulmans ? A ma connaissance, il y en a 4. Et encore, j’ai entendu parler de 2 d’entre eux parce que je suis Juif et que cela se passe en Israël.

  1. Abdel Fata’h Al Sissi (le président égyptien)
  2. Mu’hamad Zu’abi (le neveu de la député arabe israélienne anti-israélienne ‘Haneen Zu’abi)
  3. Sarah Zu’abi (sa mère) (la sœur de ‘Haneen Zu’abi)
  4. ‘Hassen Chalghoumi (l’ex-imam de Drancy)
  5. Youssef Al ‘Husseini
  6. Ya’hya Ma’hamid
  7. Mu’hamad Ka’abya
  8. Kaba’ha Mu’awhiya
  9. Ayoub Kara (porte-parole du gouvernement israélien)

9 personnes en 10 ans sur une population mondiale de 1 619 314 000 (un milliard six-cent dix-neuf millions trois-cent quatorze mille) Musulmans !

Si l’on veut étendre la fourchette du temps, étendons-la, pourquoi pas, sur 30 ans.

On pourrait ajouter à la liste

  1. Salmane Rushdie (auteur des Versets Satanique, une fatwa est lancée à son encontre)
  2. Fadela Amara (à l’origine des Ni Putes Ni Soumises)
  3. le Commandant Massoud (qui a combattu le régime taliban et s’est déplacé dans plusieurs pays du monde pour alerter sur les conditions de vie des Afghans avant d’être assassiné par des islamistes tunisiens)
  4. Chahdortt Djavann (écrivaine iranienne)

13 personnes en 30 ans sur 1 619 314 000 (un milliard six-cent dix-neuf millions trois-cent quatorze mille) Musulmans !

Avons-nous des films écrits par des réalisateurs musulmans, des livres écrits par des écrivains musulmans, des œuvres diverses faites par des Musulmans condamnant l’islamisme et le terrorisme islamiste ?

Pourtant, pour une religion pacifique au nombre si impressionnant de fidèles, il devrait y avoir pléthore d’oeuvres en tous genres combattant le fondamentalisme et le terrorisme islamiques ! Comment se fait-il que nous soyons si en peine d’en trouver ?

En revanche, combien de Musulmans/d’organisations musulmanes sont impliqués dans des actions terroristes et dans le fondamentalisme islamistes ? Le nombre est déjà beaucoup plus élevé.

La liste est très loin d’être exhaustive mais on peut déjà citer dans les organisations Al Qaida, l’E.I (l’organisation Etat Islamique), Jabbat Al Nusra, le ‘Hezbollah, le ‘Hamas, les Brigades des Martyrs d’Al Aqsa, Boko ‘Haram, le Jihad Islamique, Fruit Of Islam, le Fata’h, l’O.L.P., Ansar Bait Al Maqdis, les Pasdarans, les Talibans, les Frères Musulmans, le Mouvement Islamique, le F.I.S. (Front Islamique du Salut) , etc…

Au niveau des personnes : Mu’hammad Mera’h, les frères Kouachi, Amedy Coulibaly, Youssouf Fofana, Kobili Traoré, Sheikh A’hmed Yassine, Yasser Arafat, Oussama Ben Laden, etc… et j’en oublie ! Et combien qui ne disent rien ? Qui ne condamnent pas ?

Il ne suffit pas de se prétendre pacifique pour l’être. Il faut encore vivre son pacifisme et s’inscrire dans des actions contre le terrorisme, pour la co-existence et la tolérance de tous,

Combien d’organisations musulmanes luttant contre le terrorisme, l’islamisme, et pour la tolérance et la co-existence ?

Peut-être en existe-t-il, mais personnellement, je n’en connais aucune !

Combien de manifestations musulmanes en soutien à des organisations terroristes (‘Hamas ou ‘Hezbollah, pour ne citer qu’elles) ces dernières années dont le fameux Al Quds Day 2017, pour ne citer que lui ?

Combien de massacres perpétrés par des Musulmans sunnites sur des Musulmans chiites ? Combien de massacres perpétrés par des Musulmans chiites sur des Musulmans sunnites ? Combien de massacres perpétrés par des Musulmans sur des non-Musulmans ou sur des « hérétiques » (Zoroastriens, homosexuels, femmes, apostats, Juifs, Chrétiens, etc…) ?

Nombreux, très nombreux ! TROP nombreux pour une communauté s’affirmant pacifique !

Combien de prix Nobel de la paix chez les Musulmans ? ………………..

Beaucoup tenteront de dresser une sorte de parallèle idiot avec les Catholiques. A la différence que les Catholiques reconnaissent leurs crimes, ils n’ont jamais dit « C’était de faux Catholiques », les Musulmans eux s’y refusent et nient le fait que les auteurs de ces crimes soient aussi Musulmans.

Ce dernier propos débouche d’ailleurs souvent sur des théories conspirationnistes antisémites. Il n’est pas rare de lire ici ou là ou d’entendre des propos tenus par des Musulmans selon lesquels l’organisation Etat Islamique est, en fait, un simulacre de groupe musulman créé par les Juifs pour porter préjudice à l’islam… Le mot « Juifs » est parfois remplacé par le mot «Sionistes ».

Mais même la rhétorique musulmane, la fameuse « Les terroristes déforment le message du Coran ! Ce ne sont pas vraiment des Musulmans ! Et ceux d’entre nous qui sont des meurtriers sont des déséquilibrés ! L’islam est une religion pacifique ! » tombe complètement à l’eau avec l’exemple Chalghoumi.

‘Hassen Chalghoumi, l’ancien imam de Drancy, parle de réconciliation entre toutes les religions, et notamment entre l’islam et le judaïsme, et condamne la violence.

En mai 2006, il est intervenu dans une cérémonie commémorative au camp de Drancy et y a déclaré qu’« à quelques mètres d’ici, des personnes innocentes ont souffert d’une injustice sans égale, avant d’être déportées à Auschwitz, juste car elles étaient juives » et « qu’issus de la même famille, enfants d’Israël et d’Ismaël sont des cousins, et ce encore aujourd’hui ». Quelques jours après cette déclaration, sa maison est vandalisée

Il est isolé, insulté, menacé, il est appelé péjorativement « l’imam des Juifs » par la communauté musulmane qui l’accuse d’être un manipulateur politique, d’ « instrumentaliser par le pouvoir politique et sa collaboration avec le CRIF aux dépens de la communauté musulmane »

En 2011, il s’exprime à propos des révolutions arabes, et critique le résultat des premières élections démocratiques en Tunisie qui ont donné gagnant le parti islamiste Enna’hda

« Ce qui se passe aujourd’hui dans le monde arabe est très grave. Quand le parti islamiste Enna’hda accède au pouvoir en Tunisie, quand 40 % des Tunisiens de France ont voté pour lui, je suis catastrophé. Je connais le double langage des islamistes, je suis Musulman, je suis Tunisien… Ces gens-là veulent instaurer la charia, et tout le monde se réjouit. »

En avril 2012, il lance un appel à manifester contre le radicalisme mais cet appel ne suscite aucune mobilisation et s’avère être un échec.

Le 11 novembre 2012, ‘Hassen Chalghoumi se rend en Israël accompagné de 12 imams français.

Ce voyage, intégralement financé par l’ambassade d’Israël en France, permet à la délégation de se rendre et se recueillir au mémorial de Yad Vashem ainsi que sur les tombes des victimes de Mu’hammad Mera’h, assassinées le 19 mars à l’école juive de Toulouse, Ozar Hatorah. « Malheureusement, côté israélien, beaucoup pensent que les Musulmans de France détestent les Juifs, qu’il y a de l’antisémitisme. Notre voyage prouve que ça n’a rien à voir avec l’islam », mais qu’il s’agit plutôt « d’actes isolés », insiste alors ‘Hassen Chalghoumi.

En février 2013, il organise avec Marek Halter une cérémonie d’hommage aux Juifs déportés au mémorial du camp de Drancy qui rassemble 140 imams avec des rabbins, pour montrer que « l’islam n’a rien à voir avec la haine. Il faut dénoncer la violence, celle des nazis hier, celle des terroristes aujourd’hui. »

En 2017, ‘Hassen Chalghoumi organise une nouvelle marche contre le terrorisme à travers différentes villes d’Europe. Cette marche commence le 8 juillet 2017 et se termine le 14 juillet 2017. Il est rejoint par 40 imams en provenance de différents pays.

 

Ce qui pourrait donc monter le nombre de Musulmans se dressant contre le terrorisme et pour la co-existence à 193 personnes sur 30 ans (13 + 140 + 40)… Mais d’une part, cette marche a très peu mobilisé, ce qui marque un nouvel échec de Chalghoumi, et à travers lui un échec de la communauté musulmane dans son ensemble, et d’autre part, c’est tout de même un très petit nombre pour une religion qui s’affirme pacifique ! Mettons que l’on ajoute les 12 imams qui ont été en Israël avec Chalghoumi, ça ne fera que 205 personnes sur 30 ans, ce qui donne une moyenne de 7  personnes par an à travers le monde entier, sur 1 619 314 000 Musulmans, depuis 30 ans ! Il reste 1 619 313 795 Musulmans. Alors, certainement certains d’entre eux, dont je n’ai jamais entendu parler ont dénoncé et condamné le terrorisme et l’islamisme… Mais combien ? Pas tant que cela, sinon nous en aurions beaucoup plus entendu parler, d’autant que justement, l’Occident et ses médias recherchent désespérément ce type de Musulmans pour se rassurer et prétendre que beaucoup de Musulmans se dressent contre l’intégrisme.

Pour en revenir à la marche de Chalghoumi de juillet 2017 qui, là encore, n’est, hélas, pas parvenue à déplacer les foules, Chalghoumi y déclare ses piliers habituels : il appelle à «ne pas associer les Musulmans aux crimes commis au nom de l’islam»

Il ajoute «Notre message est clair : on ne peut pas associer l’islam à ces barbares et ces assassins»

Depuis 2012, il ne cesse d’expliquer qu’il effectue ces actions pour dire

« Notre voyage prouve que ça n’a rien à voir avec l’islam », « l’islam n’a rien à voir avec la haine », «ne pas associer les Musulmans aux crimes commis au nom de l’islam», «Notre message est clair : on ne peut pas associer l’islam à ces barbares et ces assassins»

Le problème est que ce sont les terroristes musulmans eux-mêmes qui associent leurs actions à l’islam, pas les non-Musulmans ! Et la communauté musulmane, la fameuse Oumma, confirme leurs propos en refusant de se mobiliser pour condamner le terrorisme islamique ! Même si ‘Hassen Chalghoumi invoque le même rejet que l’ensemble de la Oumma dans toute responsabilité (directe ou indirecte) de l’islam concernant ces crimes odieux, il n’est pas suivi par la communauté musulmane, voire LES communautés musulmanes !

‘Hassen Chalghoumi se trompe en collant systématiquement l’étiquette gratuite et bien trop usée « Ce n’est pas ça l’islam ! L’islam, c’est la paix ! L’islam, c’est l’amour ! ». Une étiquette qui exprime le refus de reconnaître l’existence d’un problème interne à l’islam depuis plus de 1 300 ans et qui frappe continuellement aussi bien en Europe qu’en Afrique ou au Moyen-Orient !

Ses tournées ressemblent davantage à des tournées publicitaires pour l’islam qu’à des démarches invitant les Musulmans à la réflexion, à l’introspection, à la prise de conscience et à la dénonciation des crimes, commis au nom de l’islam par d’autres Musulmans.

Aucun changement ne sera possible tant que l’on part du postulat erroné que les criminels ne sont pas de vrais Musulmans, que les terroristes déforment le message du Coran et que les meurtriers sont des déséquilibrés alors que l’islam est un formidable vecteur de paix, de solidarité et de tolérance envers le monde entier. Car pour combattre un problème, il faut d’abord reconnaître qu’il existe.

S’en cacher l’existence ne permet pas de le résoudre, bien au contraire.

Pour éviter toute réflexion et introspection, une toute nouvelle arme a été créée depuis les années 2000 et va dans le même sens.

Il s’agit d’un concept inventé par les islamistes eux-mêmes : l’islamophobie.

Un concept bien pratique qui consiste à faire taire toute critique et toute remise en question des travers de l’islam, et donc, à empêcher tout examen de conscience des Musulmans concernant l’islam.

Les Musulmans du monde ou même seulement d’Europe… Ou de la France seulement, même en ne reconnaissant pas la légitimité de ‘Hassen Chalghoumi en tant qu’imam pourraient lancer leur propre marche pour condamner l’islamisme et le terrorisme islamique… Ce silence aussi assourdissant qu’insupportable établit leur refus de condamner ces pratiques.

Aucune marche musulmane contre le terrorisme et contre l’islamisme… On pourrait se dire « C’est une communauté très casanière »… Pourtant elle est tout à fait capable de se bouger massivement pour hurler sa haine d’Israël, à l’occasion de l’Al Quds Day, pour aller à la Mecque ou pour défendre le port du voile…

Mais contre les islamistes, contre le terrorisme… plus personne… silence de plomb… Ce n’est que lorsqu’on les branche sur le sujet sur Internet ou individuellement dans la vraie vie qu’ils nous répondent comme ‘Hassen Chalghoumi, complètement à côté : au lieu d’être écoeurés et scandalisés par l’islamisme et le terrorisme islamique, par ces violences intolérables, inadmissibles en soit, ils déclarent être scandalisés par le fait que ces actions soient reliées à l’islam… Rejetant ainsi directement toute réflexion, toute introspection, toute tentative de changements internes vitaux à l’islam. L’idée est, ici, plutôt de ne surtout rien changer et de continuer comme si de rien n’était, et se plaindre d’être amalgamés à des gens dont ils n’ont pourtant jamais condamné publiquement les actions !

Pros de la victimisation et de la désignation d’un coupable imaginaire qu’ils pourraient accuser d’être responsable de leurs propres maux, ils appellent le gouvernement français à «prendre ses responsabilités» car «les idées extrémistes se nourrissent du malaise social qui existe dans nos banlieues», et là encore, on nous prend pour des idiots : dans les banlieues, il n’y a pas que des Musulmans et tous les banlieusards ne deviennent pas pour autant des criminels ! Donc cet argument est irrecevable.

On peut d’ailleurs ajouter que beaucoup de gens sont dans des situations bien plus alarmantes que les banlieusards Musulmans ou non-Musulmans, et ne deviennent pas pour autant des intégristes.

Ce n’est, par ailleurs, pas la misère qui crée le fondamentalisme et le terrorisme. Oussama Ben Laden n’était pas un S.D.F. et les S.D.F. ne sont pas Oussama Ben Laden,… ni des Mu’hamad Mera’h !

Nous, en tant que Juifs, avons vécu des périodes extrêmement noires, extrêmement dures, bien plus noires et dures que les Musulmans n’en ont jamais connu dans toute leur Histoire, dont certaines sont directement de leur fait !

Nous avons eu des périodes où nous avons tout perdu, où nous n’avions plus rien du tout, où nous ne savions plus où aller, et nous ne sommes jamais devenus des meurtriers, nous n’avons jamais soutenu le meurtre de civils, nous l’avons toujours condamné avec plus grande fermeté !

Il vaudrait mieux, pour l’islam, dire « Nous ne sommes pas une religion pacifique, c’est vrai, mais nous allons changer ! »

‘Ami Artsi עמי ארצי

 

(Sources : Wikipedia.fr, Orange, La Dépèche, Boursorama, La Libre.be, Le Parisien, Le Journal Du Musulman, RT en français)

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s