Où sont les Musulmans modérés ? (Michael L. Wise)


Titre original : Where Are the Moderate Muslims?
Date de publication : 29 juin 2017
Site de publication : The Algemeiner
URL du site : algemeiner.com
URL de l’article : algemeiner.com/2017/06/29/where-are-the-moderate-muslims
Auteur de l’article : Michael L. Wise
Traduction de l’article : ‘Ami Artsi עמי ארצי
Date de la traduction : 30 juin 2017

Beaucoup de gens prétendent que l’islam est une religion de paix. Et nous savons tous très bien que beaucoup de Musulmans sont pacifiques, des membres productifs  de la société, qui ne veulent pas que la shariah ait préséance sur le droit séculier.

Mais, malheureusement, ces dernières années, ces Musulmans « modérés » se sont mis en retrait devant des organisations menées par de strictes wa’habites, jihadistes salafistes, ayatollahs chiites et des chefs de groupes terroristes qui veulent renverser l’Occident, imposer la shariah au monde et établir un califat.

Le monde de l’islam est au coeur d’une violente tempête qui trouve ses racines dans la violente expansion de l’islam du 7ème siècle depuis la Mecque jusqu’au Moyen-Orient, à l’Afrique du Nord, à l’Espagne, au Sud de la France, aux portes de Vienne, ainsi qu’au centre de l’Inde et à la Chine occidentale. La violence interne musulmane ramène à près de 1 400 ans en arrière, à la bataille pour la succession après la mort de Mu’hammad. La croissance et la propagation de l’islam est l’une des chroniques les plus sanglantes de l’Histoire du monde.

Aujourd’hui, les Musulmans se massacrent les uns les autres et massacrent leurs voisins dans 50 pays à travers le monde. Les Chiites massacrent les Sunnites, les Turcs tuent les Kurdes, l’E.I. décapite les Yézidis et tue les Bédouins, et les Frères Musulmans font exploser les églises coptes. Les guerres civiles  éclatent en Libye, en Afghanistan, au Yémen, en Syrie, en Irak, au Kashmir, au Soudan, au Sud Soudan, en Turquie, au Mali, au Tchad, en Algérie, au Maroc, au Bahreïn, et en Egypte. Des kamikazes commettent des atrocités en Syrie, au Pakistan, en Inde, au Liban, En Egypte, en Tunisie, au Bangladesh et à travers le monde entier.

Boko ‘Haram au Nigeria et des groupes sont à l’origine d’émeutes au Sud de la Thaïlande, en Malaisie, aux Philippines et en Indonésie ou tentent de renverser les régimes en place. La stabilité de la Jordanie, de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite et des Etats du Golfe est toujours menacée. Des terroristes musulmans « loups solitaires » sont actifs aux Etats-Unis, au Canada, en Grande Bretagne, France, Belgique, Hollande, Allemagne, et dans les pays scandinaves. L’un des plus violents et innombrables massacres de l’Histoire humaine est celui des millions d’Hindous assassinés par les Musulmans en Inde au cours des derniers millénaires. Les Hindous n’ont pas oublié.

Un nombre important des 50 pays musulmans refuse les droits les plus fondamentaux aux minorités, aux femmes, aux communautés non-musulmanes et LGBT. Pourtant les Nations Unies et d’autres organismes internationaux, pays et ONGs ignorent tous ces crimes et continuent de s’excuser devant les gens qui commettent ces graves exactions au nom de l’islam.

En revanche, Israël, un minuscule pays de 8,6 millions d’habitants, où la minorité musulmane de 20% jouit de droits civils et religieux complets, est continuellement condamné par les Nations Unies et d’autres organisations internationales en tant qu’Etat raciste et violent.

Pour beaucoup de Musulmans, spécialement des islamistes, la souveraineté juive sur n’importe quelle partie de la terre sainte est la ligne rouge qui ne doit pas être franchie. L’existence même d’un Etat juif au Moyen-Orient est totalement inacceptable pour leur doctrine islamique. En conséquence, les Juifs en Israël ont été soumis à la violence, au meurtre et à la destruction. Et jusqu’à ce que cette doctrine ne subisse une réforme, la « religion de la paix » verra l’Etat juif comme un inacceptable intrus au Moyen-Orient.

C’est là le vrai coeur du problème du conflit israélo-palestinien.

Le Premier Ministre Binyamin Netanyahou a été très prescient d’exiger que n’importe quel accord de paix inclue la reconnaissance formelle d’Israël en tant qu’Etat juif, parce que la violence et la guerre menée par les organisations terroristes musulmanes internes et externes ainsi que par les pays musulmans voisins sont restés une barrière incontournable à un accord de paix de statut final. Israël n’a aucun autre choix que de protéger son existence en tant que patrie, contre tous ceux qui espèrent le détruire.

Une paix véritable ne pourra survenir qu’après la fin de l’hostilité venant des islamistes. La violence, la provocation et les diatribes anti-juives prônées par les dirigeants musulmans et palestiniens doit s’arrêter.

En définitive, la transition de l’islam en une véritable religion de paix mettra fin aux conflits dans les sociétés musulmanes, au Moyen-Orient et partout ailleurs. Les Chiites et les Sunnites cesseront de s’entre-tuer, les guerres civiles se termineront, l’E.I. sera vaincu, et le monde musulman et les dirigeants arabes locaux accepteront formellement l’Etat juif d’Israël. Nous pouvons espérer que, dans un futur proche, l’influence globale des communications, Internet et les réseaux sociaux peut aider à enclencher une réforme islamique du 21è siècle. Au cours des siècles et des millénaires passés, les aînés de l’islam, le judaïsme et le christianisme, ont fait des réformes significatives qui ont aidé à jeter les bases du monde moderne. Le temps est maintenant venu pour l’islam de devenir une authentique religion de paix.


Note perso : Je suis beaucoup moins optimiste que l’auteur d’abord parce que je ne crois pas aux vertus des réseaux sociaux et d’Internet qui sont davantage porteurs de bêtise, de violence et de haine que de communication (avez-vous déjà vu quelqu’un ressortir des réseaux sociaux plus intelligent et plus sage dans ses réflexions que quand il y est entré ?).

La communication, justement, les Musulmans ont toujours eu d’énormes problème avec  le concept. La violence est un recours plus facile et plus rapide.

D’ailleurs Internet et les réseaux sociaux existent depuis plusieurs années maintenant.

Cet optimisme, on pouvait l’avoir juste avant que ces technologies ne se soient répandues, mais pas aujourd’hui. Nous sommes dans un monde encore plus violent et plus haineux, et ce, à l’échelle planétaire, qu’il ne l’a jamais été.

Internet n’a pas servi aux personnes les plus progressistes mais au contraire au personnes les plus mauvaises d’entrer en contact les unes avec les autres et de se coordonner pour frapper le monde beaucoup plus rapidement et facilement, la haine des Juifs, des femmes et des homosexuels, par exemple, s’est décuplée et est devenue quasi virale avec Internet, et surtout les réseaux sociaux (mais pas seulement !).

Jamais la paix entre les gens et le respect de la diversité n’ont semblé si éloignés. Les violences (pas seulement islamistes d’ailleurs) se sont décuplées et sont devenues un mode de vie à part entière, les pousse-au-suicide, les violences-spectacles (violences filmées, publiées et partagées) sont devenues monnaie courante, l’E.I. recrute notamment par le biais d’Internet, l’antisémitisme (la haine des Juifs et de leur Etat) le plus violent se répand comme une traînée de poudre via les réseaux sociaux à l’aide de tout un ramassis de mensonges diffusé à l’échelle planétaire en 1 micro-seconde, les organisations terroristes coordonnent leurs actions sur Internet, etc… etc… etc… et je ne parle même pas de la totalité du Deep Web (la face sombre et cachée du web, une face à en donner des sueurs froides), où toutes les pires horreurs que puisse compter le monde se donnent rendez-vous et où tous les échanges (y compris commerciaux) les plus atroces et les plus illégaux se font quotidiennement…

La réalité, c’est que le monde a extraordinairement régressé depuis la généralisation du web.

Pour ceux d’entre vous qui ont connu les années 80 ou les années 70, comparez avec ce que vous avez connu. Le constat est accablant.

Internet aurait pu être un très précieux outil. Il aurait pu être un outil de diffusion à large échelle de la culture, de la connaissance, de la communication et de la compréhension entre les différentes personnes mais c’est, hélas, précisément l’inverse qui s’est produit.

Le web a détruit la culture (ne proposant le plus souvent qu’une culture au rabais plus proche du cirque que de l’université !), par contre la connerie se porte merveilleusement bien et contamine chaque jour un nombre important d’internautes….

C’est quand la lumière recule que les ténèbres avancent. Et depuis la généralisation du web, la lumière recule énormément.

Sur le plan civilisationnel, la rhétorique relativiste avec de fausses allures antiracistes fréquemment utilisée est « Nous, nous y sommes bien arrivés ! Pourquoi les Musulmans n’y arriveraient pas ? Ils ne sont pas plus bêtes que d’autres ! »

Si les Musulmans avaient voulu évoluer, ils avaient 1 317 ans pour le faire ! Il y a eu des conflits au coeur de l’islam au cours de ces 1 317 années, entre les différents courants religieux, et certains ont pu tenter de remettre en question l’islamisme, mais vous avez l’impression que, depuis, les Musulmans se dirigent vers un islam plus évolué ?

Moi pas.

J’ai plutôt l’impression que ça va dans l’autre sens !

Les Musulmans qui se battaient contre le F.I.S en Algérie, contre les Pasdaran en Iran, contre les Talibans en Afghanistan, on ne les entend plus beaucoup, ils se comptent aujourd’hui sur les doigts d’une demie-main.

Combien de manifestations de Musulmans ont eu lieu dans le monde, par exemple contre les attentats depuis 2001 ?

Combien ont publiquement et fermement condamné Oussama Ben Laden, le Fata’h, Mu’hammad Mera’h, le ‘Hamas, le ‘Hezbollah, le Jihad islamique, le F.P.L.P, Jabat Al-Nusra, l’E.I., les Brigades des Martyrs d’Al Aqsa, l’O.L.P., l’A.P., etc… ?

Personne à part une ou deux, de temps en temps (l’imam de Drancy ‘Hassan Chalgoumi), ou encore une personne par ci, une personne par là…

Les filles de femmes qui se sont battues contre l’islamisme du F.I.S et qui refusaient de porter le ‘hijab en Algérie et bravaient fièrement les intégristes, revendiquent pour la plupart aujourd’hui le port du ‘hijab voire carrément le niqab (trahissant ainsi complètement le combat de leurs propres mères qui, pour certaines, ont été battues et assassinées par les islamistes pour avoir refusé de porter le ‘hijab !)  !

Alors non… Je ne suis pas très optimiste… Et que l’occident le veuille ou non, qu’il le souhaite ou pas, je pense que l’on se dirige clairement vers une guerre de religions et qu’à l’allure où ça va, elle est inévitable. D’ailleurs, comment pourrait-on penser qu’elle n’a pas déjà commencé ?

Quelque chose s’est passé… Le 9 septembre 2001, le Commandant Massoud qui luttait contre les Talibans en Afghanistan et contre le fondamentalisme islamique, était assassiné par des islamistes tunisiens d’Al Qaida … Des Tunisiens ! Alors que les Tunisiens étaient réputés pour être les plus modérés, les femmes tunisiennes étaient les plus émancipées de tout le monde musulman !

2 jours après, le 11 septembre 2001, ce fut les attentats du World Trade Center et du Pentagone par cette même Al Qaida !

Barack Obama a renforcé le camp islamiste et considérablement affaibli le camps modéré qui s’est senti trahi et abandonné, une fois de plus, par l’Occident. Obama a soutenu tous les régimes fondamentalistes islamiques de la région ! Il a soutenu les Frères Musulmans, il a allégé les sanctions contre les Pasdaran (les Gardiens de la Révolution Islamique en Iran) au lieu de renforcer leurs opposants, il a signé avec les Ayatollahs un accord nucléaire, il a trahit Israël et l’a traîné dans la boue comme en rêvaient les islamistes depuis longtemps, il a retiré les troupes U.S. d’Afghanistan, abandonnant lâchement le combat contre les Talibans, il n’a rien fait contre l’E.I. … Il l’a laissé détruire Palmyre et bien d’autres vestiges historiques de la région, il l’a laissé commettre toutes ses horreurs, ne l’a jamais condamné avec force, et l’a encore moins combattu sur le terrain.

Il n’était pas le seul : les 5+1 (l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, la Chine, les États-Unis + la Russie) sont également partie prenante de cette spectaculaire trahison des modérés en signant avec l’Iran des Ayatollahs cet accord nucléaire, et toute l’Europe en servant de paillasson à ces islamistes pour faire rentrer du pognon à outrance en signant des accords commerciaux mirobolants avec les Mollahs dès l’interdiction levée par cet accord !

Ça a été interprété comme un manque de fiabilité de l’Occident par les modérés dans leur lutte contre l’islamisme et un signe des temps, un signal, par les islamistes eux-mêmes et, j’en ai bien peur, aussi par le monde musulman en général… Le signe de la venue du Mahdi… 

 

‘Ami Artsi עמי ארצי

 


Where Are the Moderate Muslims?
JUNE 29, 2017 12:59 PM
by Michael L. Wise

Many people claim that Islam is a religion of peace. And we all know that many Muslims are peace-loving, productive members of society, who don’t want Shariah law to take precedence over secular law.

But, unfortunately, in recent years, these “moderate” Muslims have taken a back-seat to organizations led by strict Wahhabis, Salafi jihadists, Shia ayatollahs and leaders of terror groups that want to topple the West, impose Sharia law on the world and establish an Islamic caliphate.

The world of Islam is in the midst of a violent storm, which has its roots in Islam’s 7th century violent expansion from Mecca to the Middle East, northern Africa to Spain, southern France to the gates of Vienna, and to central India and western China. Internal Muslim violence goes back almost 1,400 years — to the battle for succession after Muhammad’s death. The growth and spread of Islam is one of the bloodiest chronicles in world history.

Today, Muslims are slaughtering each other and their neighbors in 50 countries around the world. Shiites are massacring Sunnis. Turks are killing Kurds. ISIS is beheading Yazidis and killing Bedouins, and the Muslim Brotherhood is blowing up Coptic churches. Civil wars have flared-up in Libya, Afghanistan, Yemen, Syria, Iraq, Kashmir, Sudan, South Sudan, Turkey, Mali, Chad, Algeria, Morocco, Bahrain and Egypt. Suicide bombers are committing atrocities in Syria, Pakistan, India, Lebanon, Egypt, Tunisia, Bangladesh and all over the world.
Boko Haram in Nigeria and groups in southern Thailand, Malaysia, the Philippines and Indonesia are rioting or attempting to overthrow regimes. The stability of Jordan, Egypt, Saudi Arabia and the Gulf States is always in question. “Lone-wolf” Muslim terrorists are active in the US, Canada, Britain, France, Belgium, Holland, Germany, Russia and Scandinavian countries. One of the most violent, untold massacres in human history is the millions of Hindus murdered by Muslims in India over the past millennia. The Hindus have not forgotten.

Many of today’s 50 Muslim countries deny the most fundamental rights to minorities, women, non-Muslims and LGBT communities. Yet the UN and other international bodies, countries and NGOs ignore all of these crimes, and continue to make apologies for people who are committing these grave offenses in the name of Islam. In contrast, Israel — a tiny country of 8.6 million people, where the 20% minority Muslim population has full civil and religious rights — is continuously condemned by the UN and other international organizations as a violent and racist state.
To many Muslims — especially radical Islamists — Jewish sovereignty in any part of the Holy Land is a red line that cannot be crossed. The mere existence of a Jewish State in the Middle East is totally unacceptable to their Islamic doctrine. As a consequence, Jews in Israel have been subjected to violence, murder and destruction. And until that doctrine undergoes reformation, the “religion of peace” will view the Jewish state as an unacceptable intruder in the Middle East.

This is the true heart of the Israeli-Palestinian conflict.

Prime Minister Benjamin Netanyahu was very prescient to demand that any peace agreement include the formal recognition of Israel as a Jewish state — because violence and war by internal and external Muslim terrorist organizations and by neighboring Muslim countries have remained an inescapable barrier to a final status peace agreement.
Israel has no choice but to protect its existence as the Jewish homeland, against all those who wish to destroy it. Genuine peace can only come after hostility from Islamists ends. Violence, incitement and anti-Jewish diatribes preached by Muslim and Palestinian leaders must stop.

Ultimately, the transition of Islam to a true religion of peace will end conflicts in Muslim societies, the Middle East and elsewhere. Shias and Sunnis will stop killing each other, and civil wars will end. ISIS will be defeated. And the Muslim world and local Arab leaders will formally accept the reality of the Jewish state of Israel.
We can hope that — in the near future — the influence of global communications, the internet and social networks can help trigger a 21st century Islamic reformation. In past centuries and millennia, Islam’s elder brethren — Judaism and Christianity — underwent significant reforms that helped lay the foundation of the modern world. The time has now come for Islam to become a genuine religion of peace.

 

4 thoughts on “Où sont les Musulmans modérés ? (Michael L. Wise)

  1. Je suis très heureux que tu fasses allusion au Commandant Massoud, trop oublié, pas assez soutenu, tenu pour quantité négligeable, et de signaler qu’il a été assassiné par des Arabes, par des Tunisiens. Ce n’est pas un hasard. Quant à Internet (réseaux sociaux mis à part : ils ne sont qu’un réseau d’égouts), tu as probablement raison. Mais Internet porte aussi en lui l’énergie capable de combattre sa face sombre… A nous de nous en saisir !

    J'aime

    1. C’est ce que l’on pense au moment de la découverte du web, quand il venait de se généraliser….C’est ce que j’ai expliqué dans mon commentaire. Aujourd’hui, hélas, force est de se rendre compte que l’on n’a pas donné à Internet les moyens de devenir ce que l’on pouvait espérer de lui. Internet, ce bond technologique, est le vecteur d’un incroyable recul des mentalités, et ça ne s’améliore pas avec le temps. Il va être difficile aujourd’hui d’inverser la tendance car elle est présente depuis bien trop longtemps et est fait intrinsèquement partie d’Internet aujourd’hui. Le monde est éduqué à la haine et au mensonge qui se sont accaparé cet outil qui aurait pu nous être à tous tellement bénéfique ! L’humanité entière avait à y gagner ! Mais maintenant les réseaux sont structurés, les habitudes sont prises, les gens sont sur pilote automatique et je ne crois pas qu’il soit aussi simple que tu le penses d’inverser le processus. On essaie… On tente de se battre contre cela… Mais combien sommes-nous et avons nous enregistré des améliorations au niveau des mentalités sur le web ou, au contraire, constaté (et déploré) le renforcement de la violence, de la calomnie, de la haine et des atrocités ?

      J'aime

      1. … Mais attention, je n’appelle pas du tout à baisser les bras. Il faut se battre jusqu’au bout, nous ne pouvons pas faire autrement, de toutes façons, mais je n’ai pas un regard très positif sur le web et globalement sur ce qu’il a apporté… Mon avis est qu’il a plus retiré qu’apporté.

        J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s