Si Trump était un vrai ami… (‘Ami Artsi עמי ארצי)


Depuis qu’il s’est porté candidat aux élections américaines, Donald J. Trump a  prétendu être un ami du peuple juif et un ami de l’Etat d’Israël… Pourtant, dans les faits, rien ne permet de l’affirmer aujourd’hui. Au contraire, beaucoup de choses laissent penser qu’il est l’opposé de ce qu’il affirme…

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, la toute première chose qu’il aurait faite en entrant à la Maison Blanche, avant même de poser son manteau, aurait été de passer un coup de téléphone pour faire libérer immédiatement Jonathan Pollard qui a été incarcéré parce qu’en 1983, il avait découvert que des informations vitales à la sécurité d’Israël étaient délibérément cachées par les services secrets (American Naval Intelligence / Services de renseignements U.S.), violant ainsi le Memorandum (un protocole d’accord) d’Entente signé en 1983 entre les deux pays, les informations cachées à Israël incluant les capacités militaires nucléaires, chimiques et biologiques syriennes, libyennes et irakiennes – développées pour une utilisation contre Israël ainsi que des informations sur le développement de missiles balistiques par ces pays ainsi que des informations sur des attaques terroristes planifiées contre des cibles civiles israéliennes (https://jsuisjreste.wordpress.com/2015/11/25/les-etats-unis-un-pays-allie-vraiment).

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il ferait passer une loi à l’échelle des Etats-Unis contre le B.D.S., au lieu de cela, il laisse à chaque Etat des Etats-Unis le droit de décider pour lui-même (aujourd’hui, 21 Etats sur 50 interdisent le B.D.S. !). Et pendant ce temps, B.D.S. peut continuer de diffuser, dans les Etats n’ayant pas, ou pas encore, voté de loi anti-B.D.S., ses mensonges et sa haine d’Israël et boycotter l’Etat juif en toute impunité (https://unitedwithisrael.org/kansas-governor-signs-anti-bds-bill-into-law).

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il n’aurait pas scellé un contrat d’armement record avec l’Arabie Saoudite au grand dam de la sécurité d’Israël qui perd, du coup, sa force de dissuasion liée à sa supériorité militaire sur ses voisins.

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il n’aurait pas rompu sa promesse de transférer l’ambassade U.S. de Tel Aviv à Jérusalem !

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il ne nous prendrait pas pour des idiots en nous promettant monts et merveilles, en nous passant de la pommade, en nous flattant, en tombant en émerveillement ébahi devant notre patrimoine et notre Histoire (« Et quel héritage ! Quel héritage ! ») et ne pourrait pas s’abstenir d’accompagner les gestes à la parole.

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il ne laisserait pas l’UNOPS (United Nations Office for Project Services) inscrire Jérusalem comme capitale de « l’Etat de Palestine » (https://worldisraelnews.com/un-agency-seeks-employees-in-jerusalem-state-of-palestine). Nikki Haley n’a d’ailleurs absolument pas réagit à l’O.N.U. contre cette nouvelle offensive contre Israël !

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il ne laisserait pas le Conseil des droits de l’homme établir une ‘liste noire’ des entreprises juives de Judée et de Samarie (http://www.lphinfo.com/onu-liste-noire-entreprises-juives-de-judee-samarie). Nikki Haley n’a pas non plus réagit à l’O.N.U. contre cette nouvelle offensive contre Israël… D’ailleurs, depuis qu’elle est allée en Israël et a déclaré qu’elle n’aura « aucune patience avec ces tyrans de l’O.N.U., elle fait silence radio ! Dany Dannon, l’ambassadeur israélien à l’O.N.U. est seul à défendre Israël !

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il n’exercerait pas des pressions sur Israël, et sur Israël seulement, pour que le pays offre une somme importante à l’Autorité Palestinienne (en plus de l’augmentation du financement de l’Autorité Palestinienne que Trump a ordonné aux Etats-Unis !). Et il ne ferait pas pression pour Israël, ensuite, considérant que la somme offerte par Israël n’était pas suffisante, pour qu’il cède des territoires de zone C à l’A.P. en nouveau signe de bonne volonté, sans rien exiger de l’A.P. en retour !

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, son administration s’indignerait et condamnerait sans détour l’accusation lancée par Dubravka Šimonović, la Rapporteuse Spéciale Contre les Violences faites aux Femmes, selon laquelle c’est la présence juive en Israël qui pousse les Arabes dits « palestiniens » à battre leurs femmes. Elle n’explique d’ailleurs pas pourquoi les autres Arabes des pays musulmans alentour battent aussi leurs femmes alors qu’il ne s’y trouve aucun Juif ! Curieuse femme et curieuse Rapporteuse Spéciale Contre les Violences faites aux Femmes, que cette Dubravka Šimonović ! (http://www.whatsgoingonnews.net/single-post/2017/06/18/UN-Report-Blames-Israel-for-Palestinian-Men-Beating-Their-Wives)

Si Trump était un vrai ami du peuple et de l’Etat juif, il oeuvrerait activement pour la paix entre Arabes et Juifs en Israël et combattrait sans relâche tout ce qui lui fait obstacle. Il ne se contenterait pas de demander à l’Autorité Palestinienne. Il ne se contenterait pas de râler quand il découvre qu’Abbas et l’Autorité Palestinienne continuent d’appeler à la haine antisémite et au terrorisme contre l’Etat d’Israël dans les médias et ses manuels scolaires  « palestiniens », de rémunérer les familles de terroristes et les terroristes eux-mêmes, de donner des noms de terroristes à des places et des rues…

(http://palwatch.org/main.aspx?fi=448&doc_id=21260
http://palwatch.org/main.aspx?fi=448&doc_id=21295
http://palwatch.org/main.aspx?fi=448&doc_id=21294
http://palwatch.org/main.aspx?fi=448&doc_id=21325
http://palwatch.org/main.aspx?fi=448&doc_id=21328
http://palwatch.org/main.aspx?fi=448&doc_id=21326)

On n’a d’ailleurs pas entendu Trump au sujet de cela après son passage à Beit Le’hem !

Il appliquerait de vraies sanctions lourdes, définitives et précises contre Abbas et l’AP ! Il acculerait Abbas à la paix ! Le forcerait à faire en sorte que, quoi qu’il pense des Juifs et d’Israël, il ne puisse définitivement plus l’inculquer ni le marteler aux « Palestiniens », qu’il soit contraint de lutter très activement et quotidiennement contre ces incitations à la haine et au meurtre.

Par exemple, il aurait dit, suite aux révélation de poursuite par l’A.P. des appels à haine antisémite et au terrorisme « Vous vouliez Jérusalem ? Puisque vous avez oeuvré contre la paix au lieu de combattre la haine et que vous avez continué, même après que je vous l’ai reproché, vous avez à présent totalement et définitivement perdu la possibilité de revendiquer tout ou partie de Jérusalem ! Nous soutenons donc totalement et de manière irrévocable la souveraineté israélienne sur la totalité de cette ville, vous n’avez plus aucune possibilité ni la moindre légitimité à la revendiquer, même pas pour moitié et ce n’est plus négociable aux yeux des Etats-Unis qui rejoignent ainsi directement et définitivement la position israélienne ! Nous inaugurons ce changement par le déplacement immédiat et irrévocable de l’ambassade des Etats-Unis en Israël, de Tel Aviv à la partie située à l’Est de Jérusalem, pour souligner notre adhésion totale et immédiate à l’unité de la ville sous souveraineté israélienne !

Si vous continuez à l’incitation au terrorisme et à la haine anti-israélienne et antisémite, vous perdrez tout : d’autres territoires que vous voulez réclamer et d’autres de vos revendications ! Plus vous continuerez et plus vous perdrez et de manière irrévocable ! »

Histoire que l’A.P. comprenne que chaque acte a des conséquences. Trump et son administration devraient aussi agir de la même façon pour pousser l’A.P. a, non seulement ne plus inciter, mais A PUNIR ces actions et à traquer et punir le Fata’h et toutes les organisations terroristes pullulant dans les territoires sous son contrôle et y compris à l’intérieur de la Bande de Gaza, et a éduquer les enfants arabes à la paix avec les Juifs et leur Etat, à coordonner des rencontres, à favoriser le dialogue, les échanges, etc…

Nous verrons qui gagnera et qui perdra. Soit le terrorisme est détruit et la paix est alors possible avec une véritable culture de paix défendue par l’A.P. et Ma’hmoud Abbas, soit Israël reprend tous les territoires qu’il a abandonné aux « Palestiniens ». Les Arabes doivent avoir la sensation de perdre quelque chose à cause de leurs comportement pour que la pression exercée sur eux pour mettre un terme définitif au terrorisme et à la haine des Arabes contre les Juifs puisse enfin fonctionner et permettrait enfin la coexistence pacifique. Ce n’est pas des mots qui les feront changer de comportement. Il faut qu’il y ait des actes ! Et des actes significatifs ! Parce que la raison pour laquelle ils agissent comme ils le font aujourd’hui, c’est parce qu’ils pensent pouvoir tout oser, vu qu’ils n’ont rien à perdre. Il faut leur faire comprendre qu’ils peuvent aussi perdre définitivement ce qu’ils n’ont pas mais qu’ils réclament.

Voilà ce que ferait Trump s’il voulait vraiment la paix. Il montrerait qu’il n’y a qu’une issue possible pour les « Palestiniens » sinon, ils perdent tout ! Tout ce qu’ils espéraient obtenir ! Et ils ne pourront plus rien revendiquer ! Les Etats-Unis se chargeant alors de mener une lutte sans merci pour interdire toutes les organisations « palestiniennes » et pro-palestiniennes aux Etats-Unis et dans le monde ! Et c’est l’échec total et définitif pour eux.

A eux de choisir : la paix et la co-existence ou la fin de tout soutien de toutes sortes à l’échelle internationale.

Se mettre en colère ne change strictement rien (d’autant qu’il est censé l’avoir déjà fait, à Beit Le’hem, et ça n’a rien changé !)

Mais je ne crois pas que Trump et son administration fasse un jour cela.

Au mieux, il s’énervera et dira à Ma’hmoud Abbas « Mais vous vous êtes moqués de moi !?!! » et il repartira comme il est venu : sans rien changer (ce qu’il a déjà fait !).

Pour le moment, pour moi et jusqu’à preuve du contraire, Trump est un tchatcheur, un « beau » parleur, un embobineur… Il « promet tout mais [il] ne donne rien ! » comme disait Victor Pivert dans le film Rabbi Jacob. Il n’a absolument rien fait de concret en notre faveur depuis 6 mois qu’il est au pouvoir. Alors qu’il a fait 6 actes concrets en faveur des Arabes.

Tout ce à quoi nous avons eu droit, c’est la pommade qu’il nous passe pour nous endormir, il nous promet des tas de choses, nous flatte, nous caresse dans le sens du poil, mais concrètement, au niveau des actes en notre direction, il ne fait absolument rien !

 

‘Ami Artsi עמי ארצי

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s