Une photo très parlante que nous ne devons jamais oublier (‘Ami Artsi עמי ארצי)

Une photo très parlante que nous ne devons jamais oublier qui, à elle seule, résume tout le problème auquel est confronté l’Etat juif…

Place de la République, Paris : manifestation anti-israélienne …

Je publie cette photo en espérant que personne ne l’oubliera et que ceux qui ne connaissent rien du conflit qui se déroule en Israël depuis près d’1 siècle comprendront les réels enjeux de ce combat et quelle est la réelle nature de ce qu’affronte l’Etat juif et, à travers lui, les Juifs du monde entier.

N’oubliez jamais.

 

 

6 thoughts on “Une photo très parlante que nous ne devons jamais oublier (‘Ami Artsi עמי ארצי)

  1.  » ceux qui ne connaissent rien du conflit qui se déroule en Israël « , soit 97 % de la population française, dont
    – ceux qui sanglotent sur le sort des pôv falastiniens, ersatz du pôv prolétaire et/ou du pôv colonisé
    – ceux qui sont désinformés en permanence par la presse aux ordres des roquets d’Orsay
    – ceux qui s’en foutent (sans doute l’énorme majorité).

    J'aime

    1. Absolument d’accord avec toi en tous points…. Sauf pour la consonance méprisante de ton propos à l’encontre des vraies victimes de colonisations que tu qualifies de « pôv colonisé », ce qui dénote un certain mépris. Alors ou ton propos a été maladroit, ou il a, au contraire, fidèlement reproduit ce que tu peux ressentir concernant les peuples colonisés. L’un ou l’autre, ce serait bien que tu expliques.

      Tu sais quelle est l’identité de mon blog, ce qu’il revendique, tu l’as toujours su depuis le jour où j’ai posté mon tout premier commentaire sur le tien.

      Tu le sais après tous les articles que j’ai publié sur le mien.

      C’est parce que je suis contre la colonisation que je suis pour Israël, c’est parce que je suis pour Israël que je suis contre la colonisation. N’importe qui se penchant sur l’Histoire ancienne comme récente de notre peuple comprendrait de quoi je parle. On nous a volé notre terre, on nous a exproprié, expulsé, massacrés, etc… Notre terre a été de multiples fois colonisée par différentes civilisations, dont le peuple arabe qui l’a conquise et a implanté sur nos lieux les plus sacrés, ses mosquées ! C’est cela la colonisation ! Alors je ne peux pas me moquer des peuples colonisés (les Amazighs (aussi colonisés par les Arabes !), les Indiens d’Amérique, les Aborigènes, les Maoris, les Noirs (encore colonisés par la France, etc…). Si je me bats pour nous, je me bats pour eux, et si je me bats pour eux, je me bats aussi pour nous !

      Enfin, je ne crois pas… Je n’espère pas que l’énorme majorité se foute de ce conflit, car il est beaucoup plus grave, beaucoup plus sérieux qu’une petite querelle de gamins à la maternelle. Une fois encore, notre peuple subit de plein fouet des campagnes de calomnie antisémites. Une fois encore les Juifs sont insultés, humiliés, diffamés et traînés dans la boue, frappés, assassinés parce qu’ils sont Juifs ! Et ce n’est pas si longtemps après le fameux « Plus jamais ça ! », les gens auraient-ils tout oublié ????

      L’indifférence par rapport à la période que nous traversons est un nouveau crime… n fait, c’est un crime mais il n’est, hélas, pas nouveau du tout. Il est l’exacte réplique de ce qui a entouré les persécutions et les massacres que nous avons subi.

      Si tu penses que la majorité se fout de ce conflit, alors ce blog n’a aucune raison d’être.

      J'aime

  2. Le concept de colonisation n’est pas seulement territorial, il peut être étendu au mental. Par exemple, ne pourrait-on pas dire que le christianisme et l’islam sont des colonisations (ou tentatives de colonisation) du judaïsme ? Verus Israel, soit prise de possession du territoire mental et spirituel de l’autre, tentative suivie d’une volonté d’effacement. Ce disant, je ne cherche pas à attaquer la croyance des uns ou des autres ; mais certaines choses doivent être dites sans détour.

    J'aime

    1. Très schématiquement, peut-être, mais je n’adopte pas ce genre de procédé de déformer le sens premier d’un terme pour l’étendre à autre chose… La colonisation des esprits n’est donc pas la formule que j’emploierais… Mais je sais que c’est le genre de formule que beaucoup utilisent… Les gens de gauche disent des Etats-Unis qu’ils s’adonnent à une forme de colonisation de la culture des autres pays, par exemple. C’est une formule que je trouve personnellement assez approximative et inappropriée. Il ne faut pas mal nommer les choses. Nous sommes dans une ère où l’on vide les mots de leur sens premier pour utiliser le mot dans un autre registre… D’autres exemples : parler de fachos quand on veut parler de personnes racistes ou xénophobes. Le terme fascisme renvoie pourtant historiquement à un régime précis. Utiliser ce terme pour autre chose, c’est le banaliser et lui faire perdre son sens. Qualifier de « raciste » quelqu’un de xénophobe, c’est aussi une utilisation dévoyée du mot d’origine. Quelqu’un de xénophobe n’est pas nécessairement raciste… Personnellement, je n’apprécie ni l’un ni l’autre, mais il faut appeler les choses par leur nom, ou les mots n’auront plus de sens.

      Mais lors d’une colonisation territoriale, les colons imposent toujours leur religion et leur mode de vie aux populations indigènes en les pensant supérieures car ce sont les leurs (leur religion et leur mode de vie). Le christianisme a été imposé aux Indiens d’Amérique quand les colons européens sont arrivés en Amérique, l’Islam et le Christianisme ont été imposés aux populations d’Afrique subsaharienne quand les colons arabes et européens sont arrivés dans cette partie de l’Afrique, l’islam a été imposé en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et dans une partie de l’Asie quand les colons arabes sont arrivés dans ces pays.

      Le schéma se répète inlassablement.

      Pour ce qui est des religions, je ne vois pas les choses comme cela. Je pense que le Christianisme est un dérivé du Judaïsme, un dérivé qui a pris beaucoup le large au point qu’il est assez différent aujourd’hui du Judaïsme, mais dérivé quand-même : le Christianisme emploie des mots en hébreu sans même que les Chrétiens ne savent que c’est de l’hébreu (« Amen », « Halleluïa », …)

      Les Chrétiens disent parfois être le Verus Israel (en latin, s’il vous plaît !), parce que religieusement, ils prétendent descendent d’Essaü (‘Essav, en hébreu), l’autre fils d’Isaac (Yits’hak), à qui Ya’acov a volé le droit d’aînesse sur ordre de sa mère Rebecca (Rivka, en hébreu). Rebecca (Rivka) voulait que Ya’acov soit bénit par Isaac (Yits’hak) qui n’allait pas tarder à mourir. Ya’acov a fait comme Rivka le lui avait ordonné et a donc eu la bénédiction qu’Isaac (Yits’hak), alors aveugle, voulait réservait à son fils aîné, Essaü (‘Essav). Mais c’est une erreur car les descendants d’Essaü (‘Essav) ne sont pas les Chrétiens mais les Romains !

      Les tout premiers Chrétiens étaient Juifs. C’est pour cela que l’on retrouve certains mots d’origine hébraïque dans leur culture.

      « Amen » se disait d’abord dans les prières juives (et s’y dit encore) avant que le Christianisme ne maintienne ce mot (un des rares maintenus après la conquête romaine qui a imposé le latin).
      « Amen » vient du verbe hébreu « léhaamin » (croire). « Amen », pourrait se traduire par quelque chose comme « je crois » (en hébreu moderne « ani maamin »).

      « Halleluïa » vient du verbe hébreu « léhithallel » qui veut dire « louer » (pas dans le sens de la « location » mais dans celui de la vénération).
      Le mot « Halleluïa » est aussi utilisé dans les prières juives et l’a été bien avant l’apparition du christianisme. Celui-ci l’a maintenu, comme il l’a fait pour « amen ». « Halleluïa » veut dire en hébreu « Ils louent Dieu ».

      Je ne crois pas que le christianisme soit venu se greffer sur le judaïsme comme le ferait un colonisateur, mais plutôt qu’il en découle : Jésus était Juif, « Yéshu » (Jésus) vient de « Yéhoshu’a » (que l’on traduit aujourd’hui par « Josué »), Judas (Juda) était Juif lui aussi (le nom vient de « Yéhuda » en hébreu… qui désigne aussi la Judée (« Yéhuda », en hébreu).

      La naissance de Jésus est le 24 décembre. Les Chrétiens la célèbrent à travers la fête de Noël. Et le premier de l’an correspond en réalité à une 2è fête qui est celle de sa circoncision (8 jours après la naissance du garçon, comme le veut le judaïsme).

      Les Pâques chrétiennes viennent de la Pâque juive, et le mot « Pâque » vient de « Pessa’h », en hébreu.

      Beaucoup de prénom dans la tradition chrétienne proviennent en réalité de l’hébreu : « Jacques » vient de « Ya’acov » (Jacob), en hébreu. Emmanuel vient de l’hébreu  » ‘imanou El  » (Avec nous, Dieu). « Elizabeth », même chose : « Eli Sheva’ « , « Didier », « Yedid » (ami), « Joël » ou « Joëlle », Yah El (Yah, Dieu), etc… etc… etc…

      Mais les Chrétiens ne sont plus Juifs depuis longtemps. Religieusement, ils se sont beaucoup écartés du Judaïsme, mais si ce n’était que cela, ils seraient restés membres du peuple juif… Ce qui leur a fait perdre leur Judaïté, c’est le fait de prendre pour femmes des non-Juives… Des Romaines, notamment… Et comme la judaïté se transmet par la mère, leurs enfants n’étaient pas Juifs. Mais au départ, au tout départ, les premiers chrétiens étaient véritablement Juifs, autant que nous le sommes.

      L’islam, c’est complètement différent : Les Musulmans n’ont jamais été Juifs. D’un point de vue religieux, d’après ce que dit le judaïsme traditionnellement, ils descendent d’Ismaël, fils d’Abram (Avram, nom précédent d’Avraham (Abraham, en français)) et d’Agar, la servante de Saraï (qui devint plus tard Sarah), mais ils ne sont pas les enfants d’Isaac (Yits’hak) ni de Jacob (Ya’acov) qui s’appela plus tard Israël. Les enfants d’Israël sont les Hébreux, ce sont les Israélites, ce sont les Juifs (selon les noms qu’on leur donnait à différentes époques).

      Les Musulmans viennent du peuple arabe. Pas du peuple hébreu, comme en provenaient les tout premiers Chrétiens…

      Mu’hammad, leur prophète, a très vite voulu faire son propre monothéïsme et conquérir le monde, pour y imposer sa vision de Dieu et de ce que doit être toute religion en plus d’acquérir des terres. Son Coran est une sorte de journal racontant sa vie à la 3ème personne. Il emprunte différentes croyances et pratiques de la région pour y faire sa propre religion, et notamment des principes importants du Judaïsme comme l’interdiction de manger du cochon, l’obligation de la circoncision (délaissée par les Chrétiens) et l’absence de représentation divine (délaissée par les Chrétiens), espérant du même coup, séduire les Juifs et les convertir plus facilement… Pas de bol, il s’y est cassé les dents.

      S’en est suivi une période de colère intense (comme les Musulmans savent si bien le faire pour un oui ou pour un non) contre les Juifs qui refusaient de le suivre et de se convertir et les a massacré à Médine.

      Il a rempli son Coran de passage haineux à l’encontre des Juifs.

      Il les y décrit comme des tueurs de prophètes, des hérétiques, etc.. etc… devant être chassés et tués par les Musulmans tant qu’ils ne reconnaissent pas la supériorité de l’Islam et ne s’y soumettent pas. C’est d’ailleurs l’origine de la haine des Musulmans contre les Juifs.

      J'aime

  3. Concernant la première partie de ton courrier, je n’ai rien à ajouter, écrivant depuis des années ce que tu viens d’écrire (je laisse entendre que nous avançons parallèlement et en aucun cas que tu me copies 😉 et luttant contre l’emploi à tout-va des mots « fasciste » (concocté chez Staline) et « raciste », des mots galvaudés destinés à écraser l’adversaire. Et ces mots-massues semblent avoir de beaux jours devant eux.
    La deuxième partie (la religieuse) de ton courrier (outre les informations indéniables sur les origines juives de certains mots proclamés par les Chrétiens) demande à être creusée. Ce qui m’effraye (et il n’est pas question de toi), c’est l’absence de liaison presque totale entre l’antijudaïsme et l’antisémitisme dans les analyses diversement brillantes de nos sociétés occidentales sécularisées. Or, le foyer d’infection se trouve là : l’antijudaïsme.

    J'aime

    1. LOL ! Ne t’inquiète pas, je sais bien que je ne te copie pas et tu le sais aussi parfaitement, donc aucun risque que je pense que c’est ce que tu disais. 😉

      Non, l’utilisation inappropriée n’a aucun avenir si l’on s’y oppose nous-mêmes.

      Par « courrier », je suppose que tu fais allusion aux commentaires, aux posts, car je ne t’ai envoyé aucun courrier sinon.

      Pour répondre à ton post, ce n’est pas contradictoire avec le mien… Ou alors je ne comprends pas ce que tu essaies de dire. Peux-tu expliquer là où tu vois un propos divergeant ?

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s