Discours de Donald Trump à Jérusalem (Israël) (22 mai 2017) (vidéo + traduction en français) (‘Ami Artsi עמי ארצי)

(traduction effectuée le 24 et le 25 mai par  ‘Ami Artsi עמי ארצי pour Israëlia)

Aujourd’hui, 22 mai 2017, Donald Trump est arrivé en Israël.

 

Reuven Rivlin, le Président de l’Etat d’Israël a déclaré à Donald Trump « Monsieur le président, le monde a besoin d’Etats-Unis forts, le Moyen-Orient a besoin d’Etats-Unis forts, Israël a besoin d’Etats-Unis forts, mais sachez aussi que les Etats-Unis ont besoin d’un Israël fort ! »

Le premier Ministre, Binyamin Netanyahou a, quant à lui, félicité Donald Trump de son discours de la veille à Riyad, le qualifiant de  « brillant », « courageux » et « plein de vérité ». 

Il a ensuite ajouté « Israël a toujours tendu la main vers la paix, et il le fait encore aujourd’hui envers les Palestiniens et le monde arabe. Nous espérons que nous pourrons bientôt voyager de Tel-Aviv à Riyad comme vous êtes venus de Riyad à Tel-Aviv ».

Trump, lui a répondu de son côté « Je veux travailler avec vous, nous aimons Israël, nous respectons Israël. Je vous adresse les bénédictions sincères de tous les habitants des Etats-Unis. Merci et que D.ieu vous protège »

Trump s’est ensuite rendu au Kotel Ha Ma’aravi

 

Ivanka Trump au Kotel

‘Ami Artsi עמי ארצי

La vidéo commence à 31’39, pas avant, merci donc d’avancer le curseur de la vidéo à la 31ème minute et à la 39è seconde

 

 

Premier Ministre Binyamin Netanyahou

 

« Mesdames, Messieurs, ce musée raconte l’Histoire d’Israël.

Monsieur le Président, vous êtes juste passé rapidement à travers notre passé, notre présent et nous travaillons ensemble pour façonner le futur.

Ici, vous pouvez voir les textes en hébreu de la Bible qui ont 2 000 ans, vous pouvez voir les sceaux et les pièces qui sont des témoins de 4 000 ans de notre présence sur cette terre, vous pouvez voir que les menorot que nous allumions, les synagogues où nous avons prié durant notre long exil, mais l’Histoire d’Israël n’est pas seulement l’Histoire du passé, c’est l’Histoire de la renaissance d’une nation, d’une terre stérile ramenée à la vie, d’une langue ancienne ressuscitée, du retour de toutes les personnes exilées, du la souveraineté juive restaurée.

Nous avons un dicton, Monsieur le Président, « le peuple d’Israël vit et l’Etat d’Israël vit grâce à lui », en tant que démocratie épanouie, une armée puissante et une économie innovante et libre.

Monsieur le Président, à travers les époques, Israël a eu beaucoup d’amis. Mais Israël n’a jamais eu, et n’aura jamais, de meilleur ami que les Etats-Unis d’Amérique

 

(applaudissements)

 

Cette amitié se reflète dans l’enthousiaste soutien de la population américaine, un soutien fort et bipartisan au Congrès Américain et le soutien de Présidents américains d’Harry Truman à Donald Trump.

 

(applaudissement)

 

Merci Président Trump, pour votre amitié inébranlable au peuple Juif et à l’Etat juif, elle est profondément, profondément appréciée.

Monsieur le Président, je crois que l’alliance entre l’Amérique et Israël est plus importante que jamais. Ensemble, nous devons vaincre ceux qui glorifient la mort et protéger ceux qui célèbrent la vie. Ensemble, nous pouvons vaincre les forces de l’islam activiste qui veut détruire le monde civilisé, et ensemble nous pouvons et nous devons vaincre les forces de la terreur. Le terrorisme, le massacre délibéré d’innocents, doit être condamné de manière égale et combattue de manière égale, qu’il frappe l’Europe, l’Amérique ou Israël, et d’ailleurs n’importe où. Et comme vous l’avez dit ce matin, Monsieur le Président, financer et récompenser le terrorisme doit cesser. Se tenant à côté de vous, le Président Abbas a condamné l’horrible attaque à Manchester. Et bien j’espère que cela inaugure un véritable changement, parce que si l’attaquant avait été Palestinien et les victimes avaient été des enfants israéliens la famille du kamikaze aurait reçu une allocation de l’Autorité Palestinienne. C’est la loi palestinienne, cette loi doit être changée.

 

(applaudissements)

 

J’espère que le Président Abbas écoute les principes, les principes clairs, forts, moraux et pratiques que vous avez énoncé aujourd’hui, Président Trump :

– Fin des récompenses versées aux terroristes

– Fin de la glorification des meurtriers

Je pense que c’est le premier pas crucial pour suivre la route vers une paix authentique qu’Israël recherche et dont je pense qu’ensemble avec vous, nous pouvons atteindre.

Président Trump, en travaillant avec vous, je crois que nous pouvons avancer vers une paix durable entre Israël et ses voisins arabes aussi bien qu’avec les Palestiniens à cause du danger commun auquel le monde arabe et Israël sont confrontés avec l’Iran et grâce au leadership que vous apportez à ce processus. Finalement, autour du monde, je n’ai aucun doute que la liberté vaincra la peur, que la lumière triomphera des ténèbres, parce que c’est l’Histoire de l’Amérique, une nation qui a vaincu les forces de la tyrannie qui est un phare et un espoir pour toutes l’humanité, et que c’est l’Histoire d’Israël, une nation qui a surmonté d’inimaginables horreurs et des probabilités impossibles et est l’espoir du peuple juif.

Monsieur le Président, merci pour votre visite historique, pour vos gestes incroyablement touchants dans le temps concentré de 36 heures de séjour en Israël, vous avez touché le coeur et les pierres de notre être au Kotel, le Mur Occidental, hier, aujourd’hui à Yad Vashem et à présent dans notre beau musée. Vous, la First Lady Melania Trump, votre famille et votre délégation, vous avez fait preuve d’un grand engagement envers l’avenir d’Israël et sa sécurité. Je tiens à vous remercier, Monsieur le Président, pour vous défendre Israël aux Nations Unies et partout ailleurs. (1)

 

(applaudissements)

 

et je vous remercie pour votre implacable soutien et une amitié qui vient du coeur pour le peuple juif et l’Etat juif !

 

(applaudissements)

 

Merci, Président Trump !

 

(applaudissements)

 

Dieu vous bénisse

Dieu bénisse Israël

Dieu bénisse les Etats-Unis d’Amérique »

 

 

Président Donald Trump

 

 

(applaudissements)

 

« Merci beaucoup. Merci.

 

(applaudissements)

 

Merci

 

(applaudissements)

 

Merci beaucoup, c’est très gentil.

Et merci au Premier Ministre Netanyahou.

Et je veux aussi remercier Sarah pour nous avoir reçu la nuit dernière pour un dîner vraiment tout à fait inoubliable à un moment très important où nous avons parlé de beaucoup de choses très très importantes.

Et merci à l’ambassadeur David Friedman et Madame Friedman pour nous avoir rejoint en compagnie de nombreux et très bons amis qui sont venus depuis notre pays jusqu’au vôtre, comme nous réaffirmons nos liens inébranlables entre les Etats-Unis d’Amérique et Israël.

Merci.

 

(applaudissements)

 

Je voudrais commencer mes propos aujourd’hui en envoyant les pensées et les prières de la totalité du peuple américain aux victimes de l’attaque massive terroriste à Manchester. Vous savez, vous avez tous regardé, vous avez vu une chose horrible se produire.

Je veux envoyer nos condoléances aux nombreuses familles qui ont perdu des êtres chers. Horribles, horribles blessures. Terribles.

Des dizaines de personnes innocentes, de beaux et jeunes enfants, sauvagement assassinés dans cette attaque atroce contre l’humanité.

Je répète encore que nous devons chasser les terroristes et les extrémistes de nos mythes, éradiquer cette idéologie maléfique et protéger et défendre nos citoyens et les peuples du monde.

 

(applaudissements)

 

Toutes les nations civilisées doivent être unies dans cet effort. Ce voyage est focalisé sur ce but : lier les nations entre elles autour dans l’objectif de vaincre le terrorisme qui menace le monde et écraser l’idéologie haineuse qui l’alimente si violemment et qui semble l’alimenter si vite.

 

C’est un privilège de se tenir ici, dans le Musée National, dans la vieille ville de Jérusalem,   pour adresser à la population israélienne et à toutes les populations du Moyen-Orient qui aspirent à la sécurité, à la prospérité et à la paix.

Jérusalem est une ville sacrée.

Sa beauté, sa splendeur et son patrimoine ne sont semblables à nuls autres au monde.

Les liens…

 

(applaudissements)

 

Quel patrimoine… Quel patrimoine…

Les liens du peuple juif à cette terre sainte sont anciens et éternel.

 

(applaudissements)

 

Ils remontent à des milliers d’années, incluant le règne du Roi David dont l’étoile vole fièrement sur le drapeau blanc et bleu d’Israël.

Hier, je me suis rendu au Mur Occidental et me suis émerveillé devant le monument de la présence de Dieu et de la persévérance de l’Homme. J’ai été honoré de placer ma main sur le mur et de prier dans cette atmosphère propice à la sagesse de Dieu.

Je me suis également rendu et j’ai prié à l’Eglise du Saint Sépulcre. Un site révéré par les Chrétiens à travers le monde.

J’ai déposé une couronne de fleurs à Yad Vashem, pour honorer, me rappeler et pleurer la mort de six millions de Juifs qui ont été assassinés lors de l’Holocauste. J’ai instantanément promis, et j’ai encore promis aujourd’hui, les mots « Plus jamais ».

 

(applaudissements)

 

Israël est un témoignage de l’indestructible esprit du peuple juif. De toutes les parties de ce grand pays, un message résonne et c’est le message d’espoir.

A travers les époques, le peuple juif a souffert de persécutions, d’oppressions et même de ceux qui ont cherché à le détruire, mais malgré tout ce qu’il a enduré, il s’est épanoui.

Je suis en admiration devant les accomplissements du peuple juif, et je vous fais cette promesse. Mon administration se tiendra toujours aux côté d’Israël.

 

(applaudissements)

 

Merci beaucoup.

Malgré vos difficultés, vous avez créé l’un des plus abondants pays qui existe au monde. Un pays qui est riche non seulement dans l’Histoire, la culture et l’opportunité, mais spécialement dans l’esprit.

Ce musée où nous sommes rassemblés aujourd’hui raconte l’Histoire de cet esprit, des deux temples saints aux hauteurs glorieuses de Massada. Nous voyons une incroyable histoire de foi et de persévérance.

Cette foi est ce qui a incité les Juifs à croire à leur destinée, de surmonter leurs désespoir et de bâtir ici, précisément ici, un futur dont d’autres n’osaient même pas rêver.

En Israël, non seulement les Juifs sont libres de labourer leur sol, enseigner à leurs enfants et prier Dieu sur la terre ancienne de leurs pères et ils aiment cette terre et ils aiment Dieu, mais les Musulmans, les Chrétiens et les gens de toutes croyances sont libres de vivre et prier selon leur conscience et de poursuivre leurs rêves, ici même.

Aujourd’hui, me réunissant avec des amis, je demande à tout le monde; aux Juifs, aux Chrétiens, Musulmans, à toutes les tribus, à toutes les croyances, de s’inspirer de cette ancienne cité, pour mettre de côté nos différences sectaires, pour surmonter l’oppression et la haine et pour donner à tous les enfants la liberté, l’espoir et la dignité écrits dans nos âmes. (2)

Plus tôt ce matin, j’ai parlé lors d’un sommet historique en Arabie Saoudite. J’étais reçu par le Roi Salmane, un homme très sage. Là, j’ai appelé nos amis et le monde musulman à se joindre à nous en créant la stabilité, la sûreté et la sécurité. Et j’ai été très encouragé par le désir de beaucoup de dirigeants de se joindre à nous dans la coopération de ces objectifs partagés et vitaux.

Le conflit ne peut pas continuer éternellement, la seule question est à quel moment les nations décideront qu’elles en ont assez. Assez de bain de sang, assez de meurtres.

Ce sommet historique représente une nouvelle opportunité pour que les peuples du Moyen-Orient dépassent leur divisions religieuses et sectaires pour anéantir les feux de l’extrémisme et de trouver un terrain d’entente et des responsabilités partagées dans la construction du futur de cette région, tellement meilleur qu’il n’est aujourd’hui.

Le changement doit arriver de l’intérieur, il ne peut venir que de l’intérieur.

Aucune mère, aucun père, ne veut que leurs enfants grandissent dans un monde où les terroristes peuvent se déplacer librement, où les écoliers sont assassinés et leurs proches sont enlevés.

Aucun enfant ne naît avec le préjugé dans son coeur, aucune personne ne devrait apprendre à de jeunes garçons et de jeunes filles à haïr et à tuer, aucune nation civilisée ne peut tolérer le massacre d’innocents avec des armes chimiques.

Mon message pour ce sommet était le même message que j’ai pour vous : nous devons créer une coalition de partenaire qui partage le but d’éradiquer l’extrémisme et la violence et fournir à nos enfants un futur pacifique et plein d’espoir mais un futur plein d’espoir pour les enfants au Moyen-Orient implique que le monde reconnaisse pleinement le rôle vital de l’Etat d’Israël.

 

(applaudissement)

 

Et, au nom des Etats-Unis, nous promettons de nous tenir à vos côtés et de défendre nos valeurs partagées, afin qu’ensemble, nous puissions vaincre le terrorisme et créer la sûreté pour tous les enfants de Dieu

 

(applaudissements)

 

Les Israéliens ont été personnellement confrontés à la haine et à la terreur de la violence radicale. Les Israéliens sont assassinés par des terroristes portant des couteaux et des bombes. Le ‘Hamas et le ‘Hezbollah lancent des roquettes sur les communautés israéliennes où des écoliers doivent être formés à entendre les sirènes et courir aux abris avec peur mais avec rapidité.

L’Etat islamique cible les quartiers juifs, les synagogues et la tolérance et les dirigeants d’Iran appellent à la destruction d’Israël.

Pas avec Donald J. Trump. Croyez-moi…

 

(applaudissements)

 

Merci

Merci

Merci

Je vous aime bien aussi

 

(rires)

 

Malgré ces défis, Israël s’épanouit en tant que nation souveraine et aucune institution internationale ne devrait s’interroger sur les contributions qu’Israël apporte à la région et en fait au monde.

Aujourd’hui prions pour cette paix et pour un futur plein d’espoir pour le Moyen-Orient.

Il y a ceux qui présentent des faux choix. Ils disent que nous devons choisir entre soutenir Israël et soutenir les nations arabes et musulmanes dans la région.

C’est complètement faux.

Tous les honnêtes gens veulent vivre en paix et toute l’humanité est menacée par les démons du terrorisme. Différentes nations peuvent s’unir autour d’un même objectif : protéger les vies innocentes, défendre la dignité humaine et promouvoir la paix et la stabilité dans la région.

Mon administration s’engage à s’impliquer dans une telle coalition et nous avons déjà réalisé des progrès substantiels pendant ce voyage.

Nous savons par exemple qu’aussi bien les Israéliens que les Palestiniens veulent une vie d’espoir pour leurs enfants (3) et nous savons que la paix est possible si nous mettons de côté la douleur et les désaccords du passé et s’engager ensemble à enfin résoudre cette crise qui dure depuis près d’un demi siècle (4) ou plus.

Comme je l’ai précédemment dit, je me suis personnellement engagé à aider les Israéliens et Palestiniens à obtenir un accord de paix et j’ai rencontré ce matin le Président Abbas et je peux vous dire que les Palestiniens sont prêts pour la paix (5). Je sais que vous avez déjà entendu cela avant. Je vous le dis, c’est ce que je fais : ils sont prêts à atteindre la paix.

Et j’ai rencontré mon très bon ami, Benjamin. Je peux aussi vous dire qu’il recherche la paix, il veut la paix. Il aime les gens. Et il aime spécialement la population israélienne. Benjamin Netanyahou veut la paix.

Faire la paix, cependant, ne sera pas facile. Nous savons tous cela. Les deux parties vont devoir prendre des décisions difficiles (6), mais avec la détermination, le compromis et la croyance que la paix est possible, les Israéliens et les Palestiniens peuvent passer un accord, mais alors même que nous travaillons pour la paix, nous créerons une force pour défendre notre nation (7). Les Etats-Unis sont fermement engagés à empêcher l’Iran de développer une arme nucléaire (applaudissements) et mettre un terme à son soutien au terrorisme et aux milices.

 

(applaudissements)

 

Alors nous vous disons, à présent, que l’Iran n’aura pas d’armes nucléaires.

 

(applaudissements)

 

Le partenariat de sécurité des Etats-Unis envers Israël est plus fort que jamais. Sous mon administration, vous voyez la différence. Une grande, grande et belle différence….

 

(applaudissements)

 

…incluant le programme de défense anti-missile Iron Dome (8), qui a protégé la population d’Israël des roquettes de courtes portées, lancées par le ‘Hezbollah et le ‘Hamas et la Fronde de David (9) qui protège contre les missiles de longue portée.

C’est mon espoir qu’un jour, très bientôt, les enfants israéliens n’auront plus besoin de courir aux abris alors que les sirènes retentissent haut et fort.

Finalement, les Etats-Unis sont fiers que les pilotes de l’armée de l’air israélienne volent dans les incroyables nouveaux avions américains F35.

 

(applaudissements)

 

Il n’y a rien au monde qui leur ressemble pour défendre leur nation et il était merveilleux de voir ces avions puissants dans les cieux au-dessus d’Israël récemment, alors que vous célébriez le 69ème anniversaire de l’indépendance d’Israël.

Mais même si nous renforçons notre partenariat dans la pratique, souvenons-nous toujours que nos plus hauts idéaux ne nous ferons jamais oublier que le lien entre nos deux nations s’est tissé ensemble dans les coeurs de nos populations et que leur amour de la liberté, de l’espoir et de la dignité pour chaque homme et pour chaque femme nous fait rêver d’un futur où les enfants juifs, musulmans et chrétiens peuvent grandir ensemble et vivre ensemble et avoir confiance dans l’harmonie, la tolérance et le respect.

Les valeurs pratiquées en Israël ont inspiré des millions et des millions de personnes à travers le monde. La conviction de Theodor Herzl sonne vraie aujourd’hui.

Quoi que nous entreprenions ici pour notre propre bénéfice sera puissamment relié et bénéfique au bien de tout le genre humain.

Alors que nous nous tenons à Jérusalem, nous voyons des pèlerins de toutes religions venant dans ce pays pour marcher sur ce sol sacré. Les Juifs ont placé leurs prières dans les blocs de pierre du beau Mur Occidental, les Chrétiens prient sur les bancs d’une ancienne église, les Musulmans répondent à l’appel de la prière sur leurs lieux saints (10). Cette cité, comme aucun autre endroit au monde révèle le désir des coeurs humains de connaître et de prier Dieu.

Jérusalem joue le rôle d’un rappel que la vie peut fleurir contre toute probabilité. Quand nous regardons autour de cette cité si belle et que nous voyons des gens de toutes les religions s’engager dans un culte respectueux, et des écoliers apprenant côte à côte, et des hommes et des femmes relevant le nécessiteux et l’oublié, nous voyons que la promesse de Dieu de soulager a apporté la bonté à tant de vies. Nous voyons que la population de ce pays a eu le courage de surmonter l’oppression et l’injustice du passé et de vivre dans la liberté que Dieu réserve à chaque personne sur cette planète.

Aujourd’hui, à Jérusalem, nous prions et nous espérons que les enfants, à travers le monde, seront capable de vivre sans peur, de rêver sans limite et de prospérer sans violence.

Je demande à ce pays de promesses de me rejoindre pour combattre nos ennemis communs, pour suivre nos valeurs communes et pour protéger la dignité de chaque enfant de Dieu (11)

Merci

Dieu vous bénisse

Dieu bénisse l’Etat d’Israël

 

(applaudissements)

 

Et Dieu bénisse les Etats-Unis d’Amérique

Merci beaucoup

Merci

Merci »

 

NOTES D’ISRAËLIA 

(1) Netanyahou : « Je tiens à vous remercier, Monsieur le Président, pour défendre Israël aux Nations Unies et partout ailleurs. »

Oui, enfin pour la résolution de l’UNESCO, s’il est exact que l’administration Trump a voté contre cette résolution immonde, elle n’a pas opposé de véto, comme le font normalement les Etats-Unis quand une résolution contre Israël est résolument partiale et hostile.

(2) Trump : « je demande à tout le monde; aux Juifs, aux Chrétiens, Musulmans, à toutes les tribus, à toutes les croyances, de s’inspirer de cette ancienne cité, pour mettre de côté nos différences sectaires, pour surmonter l’oppression et la haine et pour donner à tous les enfants la liberté, l’espoir et la dignité écrits dans nos âmes. »

Je me demande pourquoi Trump s’adresse aussi à nous, Juifs, pour nous demander de mettre de côté nos « différences sectaires, pour surmonter l’oppression et la haine et pour donner à tous les enfants la liberté, l’espoir et la dignité écrits dans nos âmes. »… C’est déjà ce que nous faisons et nous ne sommes ni haineux ni sectaires, et nous n’opprimons personne… Je suis assez choqué et même scandalisé par les propos de Trump qui montrent, au mieux, qu’il ne connaît pas du tout son sujet et qu’il arrive avec des a priori, et au pire qu’il ne nous est pas aussi bienveillant et amical qu’il veut bien le dire… Cela m’inquiète donc beaucoup…

(3) Trump : « Nous savons par exemple qu’aussi bien les Israéliens que les Palestiniens veulent une vie d’espoir pour leurs enfants »

Les « Palestiniens » veulent une vie d’espoir pour leurs enfants ? Dans la population, peut-être, encore que là non plus, il ne faut pas trop y compter car les dirigeants « palestiniens » leur bourrent le crâne dès leur petite enfance avec la haine du Juif et les éduquent au terrorisme… Trump nous prend-il pour des imbéciles ? S’imagine-t-il que parce que ces gens nous sont le plus souvent hostiles on ne sait rien sur eux ??? Si c’est le cas, alors Trump devient insultant !

(4) Trump : « et nous savons que la paix est possible si nous mettons de côté la douleur et les désaccords du passé et s’engager ensemble à enfin résoudre cette crise qui dure depuis près d’un demi siècle ou plus. »

Hésitation intéressante, mais inquiétante : Si c’est « depuis près d’un demi siècle », cela nous fait remonter… à la guerre des Six Jours et donc à la libération de la Judée et de la Samarie par Israël, cela évoque la ligne verte derrière laquelle Obama aimerait qu’Israël se retire. Si c’est « plus », cela peut vouloir dire 69 ans, et alors il fait allusion à la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël et donc carrément sa renaissance concrète, son existence même !

Mais si c’est « plus », ça peut aussi vouloir dire 70 ans, et donc le plan de partage de l’O.N.U. en novembre 1947 (résolution 181, rejetée par les Arabes, peut-être l’a-t-il oublié !).

Enfin, si c’est « plus », ce peut être beaucoup d’autres dates : 1922 (Palestine mandataire) ou 1920 (San Remo)

Si c’est « près d’un demi siècle », cela lie la « crise », comme Trump appelle cette guerre à un conflit d’ordre territorial. Ce type d’argument est utilisé par les gens qui veulent faire porter la responsabilité du conflit à Israël, ou plus précisément aux Juifs. Mais cet argument est complètement invalide parce que cette notion ne prend en compte aucune réalité historique ni juridique.

Parler d’un conflit qui aurait commencé en 1967 revient à dire que le problème, c’est Israël, le problème, c’est les Juifs qui prennent les territoires qui étaient destinés aux Arabes. C’est oublier un peu vite que ces Arabes ne sont, pour la plupart, pas originaires du pays, que les Britanniques ont déjà donné près de 80% de la Palestine mandataire aux Arabes, que l’O.N.U. a ensuite envisagé de rogner les 20% restant aux Juifs (trouvant leur territoire apparemment encore trop spacieux) et a créé la résolution 181 proposant un partage des territoires que les Arabes ont rejeté. C’est aussi oublier le massacre perpétré par les Arabes contre les Juifs à ‘Hevron en 1929, la grande révolte arabe qui s’en prenait aux Britanniques et aux Juifs de 1936 à 1939, c’est oublier le massacre perpétré par les Arabes contre les Juifs à Yaffo en 1936, c’est oublier également les alliances des Arabes avec les nazis en 1944 pour faire une Shoah moyen-orientale, c’est oublier que les Arabes n’ont pas attaqué la Jordanie en 1948 quand elle s’est emparée de la Judée et de la Samarie, c’est oublier que les Arabes ont rejeté tout accord de paix avec les Juifs, y compris celui proposée par le gouvernement Olmert en 2008, c’est oublier que le désengagement de Gaza n’a pas apporté la paix ou même une accalmie, au contraire, c’est devenu un fief terroriste qui attaque Israël quotidiennement, c’est oublier que les territoires laissés sous contrôle palestinien en Judée et en Samarie, n’ont également fait qu’accroître la violence et la haine contre les Juifs, c’est oublier que les Arabes de l’A.P. comme ceux du ‘Hamas forment et encouragent les terroristes et bourrent le crâne des gamins pour en faire des bombes humaines, c’est oublier que l’O.L.P. n’a respecté aucun des accords d’Oslo et a toujours dans sa charte l’appel à la destruction d’Israël, c’est oublié que dans le plan d’élimination par étape de l’Etat juif, l’A.P. ne veut aucun juif dans l’Etat palestinien, c’est oublier que le ‘Hamas comme l’A.P.  veulent « toute la Palestine, du Jourdain à la mer », c’est oublier que le Fata’h est une organisation terroriste qui a juré, tout comme le ‘Hamas, la destruction de l’Etat d’Israël et qu’il est le bras armé de l’A.P., Trump a-t-il déjà vu le logo du Fata’h ? Il devrait, il est assez parlant… La terre d’Israël derrière deux bras aux drapeaux palestiniens, ou au drapeau palestinien et jordaniens, une grenade, une inscription en rouge rappelant le sang … Il y a plus pacifique comme écusson !

Bref, tout cela, c’est oublier beaucoup de choses… ! Et j’estime que quand on veut réellement résoudre un problème, il faut en connaître tous les aspects et s’informer un maximum dessus… On ne dirait pas que Trump l’ait fait concernant ce conflit… Comment veut-il alors instaurer la paix s’il ne connaît le problème qu’en surface ? Se rend-il seulement compte qu’il risque de nous mettre plus en danger qu’il ne nous protège en débarquant sans rien connaître de la situation ?

(5) Trump : « j’ai rencontré ce matin le Président Abbas et je peux vous dire que les Palestiniens sont prêts pour la paix »

Pas de doute, Trump nous prend vraiment pour des cons ! S’imagine-t-il que nous ne savons pas ce qu’il se dit ou fait chez nos ennemis parce que ce sont nos ennemis ? C’est justement parce que ce sont nos ennemis que nous nous informons de tout ce qu’ils disent ou font !

(6) Trump : « Les deux parties vont devoir prendre des décisions difficiles »

Pas de concession. On a déjà donné, côté concessions, et plus que des territoires. Notre sang versé par les tueurs de Juifs a déjà été un lourd tribu, les condamnations internationales infondées, le harcèlement quotidien dans les instances internationales, les pressions permanentes, les lynchages (aussi bien physiques que psychologiques), les multiples tentatives de délégitimation, les humiliations, les insultes, etc. Plus de concession ! On nous a déjà amputé de près de 80% de la Palestine mandataire et l’on veut encore nous amputer de ce qu’il nous reste. PAS QUESTION !

Israël doit vivre. Si les Arabes n’ont pas un Etat de plus, ils ont tout le Moyen-Orient, une grande partie de l’Asie et de l’Afrique ! Les Arabes NE SONT PAS un peuple persécuté, il n’ont AUCUN BESOIN de se réfugier où que ce soit (et ils ont pourtant tous les pays possibles pour le faire), les Juifs, si (et le plus souvent par eux, en plus !). Nous n’avons qu’un seul Etat pour nous protéger et nous n’en voulons aucun autre. Israël est historiquement, juridiquement, religieusement, notre pays. Qu’on n’essaie pas de nous l’enlever, qu’on n’essaie pas de nous le prendre. Pas une nouvelle fois. Qu’on n’y songe même pas !

(7) Trump : « mais alors même que nous travaillons pour la paix, nous créerons une force pour défendre notre nation »

De quelle nation parle-t-il ? Israël n’est pas une nation américaine ! Israël n’appartient pas à l’Amérique !

(8) Trump : « incluant le programme de défense anti-missile Iron Dome »

L’Iron Dome (Kipat Barzel) n’a été créé ni sous l’administration Trump ni même par les Etats-Unis ! Il a été créé en 2010 par la société israélienne Rafael Advanced Defense Systems !

(9) Trump : « et la Fronde de David »

La Fronde de David n’a été créée ni sous l’administration Trump ni par les Etats-Unis ! Elle a été créée en 2006 par la société de défense israélienne Rafael Advanced Defense Systems ! Son premier test a été un succès et il s’est déroulé en 2012. Trump et son administration n’ont rien à y voir !

(10) Trump : « les Musulmans répondent à l’appel de la prière sur leurs lieux saints »

Non, les Musulmans ne répondent pas à l’appel de la prière sur leurs lieux saints mais sur NOS lieux saints ! Et ça, c’est un problème qu’il nous faudra régler, et le plus tôt sera le mieux ! Encore une fois, Trump démontre qu’il n’a pas du tout étudié le dossier !

(11) Trump : « Je demande à ce pays de promesses de me rejoindre pour combattre nos ennemis communs, pour suivre nos valeurs communes et pour protéger la dignité de chaque enfant de Dieu »

Nous protégeons DÉJÀ la dignité de chaque enfant de Dieu. Trump croit nous civiliser ou quoi ??? Nous ne l’avons pas attendu pour être un exemple, et même un excès d’éthique, souvent à notre propre détriment !

Je trouvais le discours de Trump en Arabie Saoudite excellent (même s’il était un peu trop lèche bottes par moments) celui-ci je le trouve non-seulement plus faible mais aussi bourré de propos erronés  que je trouve assez inquiétants.

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s