Discours de Donald Trump à Riyad (Arabie Saoudite) (21 mai 2017) (vidéo + traduction en français) (‘Ami Artsi עמי ארצי)

Le 21 mai 2017, Donald Trump entamait son voyage présidentiel en faisant un premier arrêt en Arabie Saoudite. Là, il a fait un discours devant 50 dirigeants musulmans (parmi lesquels le Roi Abdallah II de Jordanie, Ma’hmoud Abbas, etc.). Voici son discours suivi de la traduction de celui-ci.

(traduction effectuée le 21 et le 22 mai par  ‘Ami Artsi עמי ארצי pour Israëlia)

« Merci.

J’aimerais remercier le Roi Salmane pour ses mots extraordinaires, et le magnifique Royaume d’Arabie Saoudite pour accueillir le sommet d’aujourd’hui.

Je suis honoré d’être reçu par des hôtes aussi gracieux. J’ai toujours entendu parler de la splendeur de votre pays et de la gentillesse de vos citoyens mais les mots ne rendent pas justice à la grandeur de ce remarquable lieu et de l’incroyable hospitalité que vous nous avez montrée dès le moment où nous sommes arrivés.

Vous m’avez également reçu dans le précieux domicile du Roi Abdul’aziz, le fondateur du Royaume qui a uni votre grand peuple. Travaillant aux côté d’un autre dirigeant bien aimé – le président américain Franklin Roosevelt – le Roi Abdul’aziz a entamé le partenariat durable entre nos deux pays.

Roi Salmane, votre père serait très, très fier de voir que vous prolongez son legs – et, comme il a ouvert le premier chapitre de notre partenariat, aujourd’hui nous entamons un nouveau chapitre qui apportera des bénéfices durables à chacun de nos citoyens.

Laissez-moi, à présent, étendre aussi ma profonde et cordiale gratitude à chacun des chefs d’État distingués qui a fait ce voyage ici aujourd’hui. Vous nous honorez grandement de votre présence, et je transmets les plus chaleureux égards de mon pays au vôtre. Merci.

Je sais que le temps que nous passons ensemble apportera de nombreuses bénédictions à votre peuple et au mien. Je me tiens devant vous, en tant que représentant du peuple américain, pour délivrer un message d’amitié, d’espoir et d’amour.

C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de faire de ma première visite à l’étranger un voyage jusqu’au coeur du monde musulman, jusqu’à la nation qui sert en tant que gardienne des deux lieux saints de la religion islamique.

Dans mon discours inaugural au peuple américain, j’ai promis de renforcer les plus vieilles amitiés de l’Amérique et de construire de nouveaux partenariats dans la quête de la paix. J’ai également promis que l’Amérique ne chercherait pas à imposer notre mode de vie à d’autres peuples, mais de tendre nos mains dans un esprit de coopération et de confiance.

Notre vision est une vision de paix, de sécurité et de prospérité – dans cette région et toutes, à travers le monde.

Notre but est une coalition de nations qui partagent l’objectif d’éradiquer l’extrémisme et offrir à nos enfants un futur plein d’espoir qui fasse vraiment honneur à Dieu.

Et cet historique et sans précédent rassemblement de dirigeants – unique dans l’Histoire des nations – est un symbole pour le monde, de notre détermination commune [ndlr : erreur de montage de 15 secondes], des liens d’amitié, de sécurité, de culture et de commerce

Pour les Américains, c’est une période très excitante : un nouvel esprit d’optimisme se répand dans notre pays. En l’espace de seulement quelques mois, nous avons créé près d’un million de nouveaux emplois ajoutés à plus de trois milliards de dollars en nouvelle valeur en allégeant le fardeau porté par l’industrie américaine et fait un investissement record dans nos forces armées qui protégeront la sécurité de notre peuple, renforceront la sécurité de nos magnifiques amis et alliés. Beaucoup d’entre eux sont là aujourd’hui.

Maintenant il y a encore plus de bonnes nouvelles que j’ai le plaisir de partager avec vous : mes rencontres avec le Roi Salmane, le Prince de la Couronne et le député du Prince de la Couronne, ont été remplis d’une grande et chaleureuse bonne volonté et d’une formidable coopération. Hier nous avons signé des accords historiques avec le Royaume qui va investir près de 400 milliards de dollars dans nos deux pays et créer plusieurs centaines de milliers d’emplois en Amérique et en Arabie Saoudite. Cet accord historique inclut l’annonce de 110 milliards de dollars d’achats de fournitures militaires par l’Arabie et nous serons sûrs d’aider nos amis saoudiens à obtenir un bon accord de nos grandes compagnies de défense américaines, les plus grandes au monde. Cet accord aidera l’armée saoudienne à avoir un rôle beaucoup plus important dans la sécurité et les opérations liées à la sécurité. Nous avons également entamé des discussions avec beaucoup de pays présents aujourd’hui sur le renforcement et la création de nouveaux partenariats pour faire avancer la sécurité et la stabilité à travers le Moyen-Orient, et bien au-delà. Plus tard aujourd’hui, nous allons encore écrire l’Histoire avec l’ouverture du nouveau centre global pour combattre l’idéologie extrémiste, situé juste ici, dans la partie centrale du monde islamique, ce nouveau centre révolutionnaire représente une déclaration claire que les pays à majorité musulmane doivent être à la tête du combat contre la radicalisation et je veux exprimer notre gratitude au Roi Salmane pour sa forte démonstration et pour son incroyable et puissant leadership.

J’ai eu le plaisir d’accueillir plusieurs des dirigeants présents aujourd’hui, à la Maison Blanche, et j’ai hâte de travailler avec chacun d’entre vous. L’Amérique est une nation souveraine et notre priorité n°1 est toujours la sûreté et la sécurité de nos citoyens.

Nous ne sommes pas ici pour faire la leçon, nous ne sommes pas ici pour dire à d’autres peuples comment vivre, quoi faire, qui être ou comment pratiquer la religion. Nous sommes plutôt là pour offrir un partenariat basé sur des intérêts communs et des valeurs [ndlr : discours interrompu pendant 11 secondes par des propos en arabe couvrant le discours de Trump et le rendant inintelligible] mais par dessus tout, nous devons être unis et poursuivre le seul but qui transcende toute autre considération. Ce but est de respecter la grande tentative de l’Histoire de conquérir l’extrémisme et vaincre les forces que lui apporte le terrorisme systématiquement. Les jeunes garçons et filles musulmans devraient être capables de grandir libérés de la peur, préservés de la violence et innocents de la haine. Quand de jeunes hommes et femmes musulmans peuvent avoir la chance de bâtir une nouvelle ère de prospérité, cela doit être fait, et nous devons les laisser la créer.

Avec l’aide de Dieu, ce sommet marquera le début de la fin pour ceux qui s’impliquent dans la terreur et répandent son vile credo, au même moment, nous prions pour que ce rassemblement spécial puisse un jour être le souvenir du début de la paix au Moyen-Orient et peut-être même partout à travers le monde.

Mais cet avenir ne pourra être atteint que par la défaite du terrorisme et de l’idéologie qui le conduit.

Peu de nations ont été épargnées par la portée violente du terrorisme : L’Amérique a souffert d’attaques barbares répétées, entre les atrocités du 11 septembre, les dévastations des attentats à la bombe de Boston, de l’horrible tuerie de San Bernardino et d’Orlando.

Les nations d’Europe ont également enduré une indescriptible horreur, ainsi que les nations d’Afrique et d’Amérique du Sud.

L’Inde, la Russie, la Chine, et l’Australie ont aussi été victimes, mais en de simples chiffres, le bilan le plus mortel a visé des personnes innocentes des nations arabes, musulmanes et moyen-orientales.

Ils ont subit les conséquences des meurtres et le pire de la destruction dans la vague de cette violence fanatique. Certains estiment que plus de 95 % des victimes du terrorisme sont, elles-mêmes, musulmanes. Nous faisons à présent face à un désastre humanitaire et sécuritaire dans cette région qui se répand à travers la planète.

C’est une tragédie avec des proportions épiques, aucune description de la souffrance et de la dépravation ne peut permettre de commencer à donner un aperçu de la pleine mesure dont les deux suivent le passage de l’Etat Islamique, si vous regardez ce qu’il est en train de se passer. Al Qaida, le ‘Hezbollah, le ‘Hamas, et tant d’autres ne doivent pas être uniquement comptés en nombre de morts, ils doivent aussi être comptés en générations de rêves disparus. Le Moyen-Orient est riche de beauté naturelle, de vibrantes cultures et de massives quantités de trésors historiques. Il devrait devenir progressivement l’un des plus importants centres de commerce global et d’opportunités. Cette région ne devrait pas être un lieu d’où les réfugiés fuient mais vers lequel de nouveaux arrivants se pressent.

L’Arabie Saoudite est le foyer des lieux les plus saints d’une des plus importantes religions du monde. Chaque année, des millions de Musulmans viennent du monde entier en Arabie Saoudite pour participer au Hajj. En plus des anciennes merveilles, ce pays est aussi le foyer de nouvelles, parmi lesquelles l’essor des réalisations en architecture.

L’Egypte a été un centre dynamique d’apprentissage et de réalisation des milliers d’années avant d’autres parties du monde. Les merveilles de sa ville de Louxor et Alexandrie sont des monuments fiers de cet héritage antique.

Partout sur la planète, les gens rêvent de marcher au milieu des ruines de Petra, en Jordanie.

L’Irak a été le berceau de la civilisation et est un pays de beauté naturelle.

Et les Emirats Arabes Unis ont atteint d’incroyables sommets avec le verre et l’acier et ont changé la terre et l’eau en une oeuvre d’art spectaculaire.

La région entière est au centre des compagnies maritimes clé du Canal de Suez, de la Mer Rouge et du Détroit d’Ormouz.

Le potentiel de cette région n’a jamais été aussi important, jamais.

65% de sa population est en dessous de l’âge de 30 ans. Comme tous les jeunes hommes et femmes, ils cherchent de grands avenirs afin de bâtir de grand projets nationaux et un endroit que leurs familles puissent considérer comme chez elles.

Mais ce potentiel inexploité, cette immense cause d’optimisme, est tenu à distance par le bain de sang et le terrorisme.

Il ne peut y avoir aucune coexistence avec cette violence. Il ne peut y avoir aucune tolérance à cela, aucune acceptation de cela, aucune excuse à cela, et aucune ignorance de cela.

Chaque fois qu’un terroriste assassine une personne innocente et invoque faussement le nom de Dieu, ça devrait être une insulte pour chaque personne de foi.

Les terroristes n’adorent pas Dieu, ils adorent la mort.

Si nous n’agissons pas contre cette terreur organisée, nous savons alors ce qu’il arrivera et quel sera le résultat final.

La dévastation de la vie par le terrorisme continue de se répandre, les sociétés pacifiques continueront d’être embrasées par la violence, et le futur de plusieurs générations sera tristement gâché.

Si nous ne nous levons pas dans une condamnation uniforme de ce meurtre, alors non seulement nous serons jugés par notre peuple, non seulement nous serons jugés par l’Histoire, mais nous serons jugés par Dieu.

Ce n’est pas un combat entre les différentes religions, différentes sectes, ou différentes civilisations. C’est une bataille entre des criminels barbares qui cherchent à anéantir la vie humaine et celle de gens bien, tout cela au nom de la religion, des gens qui veulent protéger la vie et veulent protéger leur religion, c’est un combat entre le bien et le mal.

Quand nous voyons les scènes de destruction dans le sillage de la terreur, nous ne voyons aucun panneau indiquant que ceux qui ont été assassinés étaient Juifs ou Chrétiens, Shiites ou Sunnites.

Quand nous regardons les tensions trempées de sang sur le sol antique, nous ne pouvons ni voir la religion, la secte ou la tribu des victimes.

Nous voyons seulement qu’ils étaient des enfants de Dieu qui, en raison de cela, ne peuvent pas être une insulte à ce qui est saint.

Mais nous pouvons seulement vaincre ce mal si les forces du bien sont unies et fortes et si chaque personne dans cette pièce joue son rôle et remplisse la part qui lui incombe.

Le terrorisme s’est répandu à travers le monde entier, mais la voie de la paix commence très précisément ici, sur ce sol ancien, dans ce pays sacré.

L’Amérique est prête à se tenir à vos côtés dans la poursuite des intérêts partagés et d’une sécurité commune. Mais les nations du Moyen-Orient ne peuvent pas attendre de la puissance américaine qu’elle écrase cet ennemi pour elles. Les nations du Moyen-Orient vont avoir à choisir quelle sorte de futur elles veulent pour elles-mêmes, pour leur pays, et franchement, pour leurs familles et pour leurs enfants. C’est un choix entre deux futurs, et c’est un choix que l’Amérique ne peut pas faire pour vous.

Un meilleur futur est seulement possible si vos nations chassent les terroristes et chassent les extrémistes.

CHASSEZ-LES !
CHASSEZ-LES DE VOS LIEUX DE CULTES !
CHASSEZ-LES DE VOS COMMUNAUTÉS !
CHASSEZ-LES DE VOTRE TERRE SAINTE !
ET CHASSEZ-LES DE CETTE PLANETE !

De notre côté, l’Amérique s’engage à ajuster nos stratégies, à faire face aux menaces évolutives et aux nouveaux faits.
Nous allons jeter ces stratégies qui n’ont pas fonctionné et nous appliquerons de nouvelles approches informées par l’expérience, le talent et le jugement.
Nous ferons du réalisme notre principe, il trouvera racine dans nos valeurs communes, nos intérêts partagés et le bon sens.
Nos amis ne s’interrogeront jamais sur notre soutien et nos ennemis ne douteront jamais de notre détermination.
Nos partenariats garantiront la sécurité par la stabilité, pas par une perturbation radicale.
Nous prendrons nos décisions en nous basant sur les résultats dans le monde réel, pas sur une idéologie inflexible.
Nous serons guidés par les leçons de l’expérience, pas par les confins de la pensée rigide.
Et partout où cela est possible, nous rechercherons des réformes graduelles, pas une soudaine intervention.
Nous devons rechercher la rigueur, pas la perfection, et faire de ceux qui partagent nos objectifs des alliés.
Par dessus tout, l’Amérique cherche la paix, pas la guerre. Les nations musulmanes doivent faire preuve de la volonté de remplir leur part si nous voulons battre le terrorisme et envoyer sa mauvaise idéologie dans l’oubli.

La première tâche dans cet effort commun est, pour vos nations, de refuser tout territoire aux soldats du mal. Chaque pays de la région a un devoir absolu de s’assurer que les terroristes ne trouveront aucun refuge sur son sol.

Beaucoup offrent déjà une contribution significative à la sécurité régionale :

Les pilotes jordaniens sont des partenaires cruciaux contre l’Etat islamique en Syrie et en Irak.
L’Arabie Saoudite et une coalition régionale ont pris une mesure forte contre les activistes Houtis au Yémen.
L’armée libanaise pourchasse les opérateurs de l’Etat islamique qui tente d’infiltrer son territoire.
Les troupes émirates soutiennent nos partenaires afghans, et les soutiennent solidement.
A Mossoul, les troupes américaines soutiennent les Kurdes, les Sunnites, et les Shiites, qui se battent ensemble pour leur patrie.
Le Qatar, qui héberge la Centrale de Commande américaine, est un partenaire stratégique crucial.
Notre long partenariat avec le Koweit et le Bahreïn continue de renforcer la sécurité dans la région.
Nos courageux soldats afghans font d’énormes sacrifices pour combattre les Talibans et d’autres, dans le combat pour leur pays.

Pendant que nous refusons le contrôle par des organisations terroristes du territoire et des populations, nous devons également les priver de leurs financements, nous devons supprimer les canaux financiers qui permettent à l’Etat islamique de vendre du pétrole, qui permettent aux extrémistes de payer leurs combattants, et qui aident clandestinement à leur renforcement.

Je suis fier d’annoncer que les nations présentes aujourd’hui vont signer un accord pour prévenir le financement du terrorisme. Il s’appelle le Centre de Ciblage du Financement Terroriste (Terrorist Financing Targeting Center) coprésidé par les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite et rejoint par chaque membre du Conseil de Coopération du Golfe.
C’est un autre pas historique dans un jour dont on se souviendra longtemps.

J’applaudis aussi le Conseil de Coopération du Golfe pour son blocage des financeurs utilisant ses pays comme une base pour la terreur et pour avoir désigné le ‘Hezbollah comme une organisation terroriste, ce qu’ils sont assurément, l’année dernière.

L’Arabie Saoudite nous a aussi rejoint cette semaine pour mettre en place des sanctions contre l’un des plus anciens dirigeants du ‘Hezbollah.
Bien sûr, il y a encore beaucoup à faire.

Cela signifie combattre honnêtement la crise de l’extrémisme islamique, les islamistes et la terreur islamique de toutes sortes. Nous devons mettre un terme à ce qu’ils font pour inciter parce qu’il ne font rien pour inciter, mais ils tuent, et nous avons une très grande influence, si vous regardez ce qu’il s’est passé récemment.

Et cela veut dire se tenir ensemble contre le meurtre d’innocents Musulmans, l’oppression des femmes, la persécution des Juifs, et le massacre des Chrétiens.

Les dirigeants religieux doivent rendre absolument clair que la barbarie ne vous offrira aucune gloire, la dévotion au mal ne vous apportera aucune dignité.
Si vous choisissez la voie de la terreur, votre vie sera vide, votre vie sera brève, et votre âme sera entièrement condamnée.

Et les dirigeants politiques doivent hausser le ton pour affirmer la même idée : Les héros ne tuent pas des innocents, ils les sauvent.

Plusieurs nations ici aujourd’hui ont pris d’importantes mesures pour faire émerger ce message.

La vision de l’Arabie Saoudite, pour 2030, est une importante et encourageante disposition de tolérance, de respect, de l’autonomisation des femmes et du développement économique.
Les Emirats Arabes Unis se sont aussi engagés dans la bataille pour les coeurs et les âmes et, avec les Etats-Unis, ont lancé un centre pour contrer la diffusion en ligne de la haine.
Le Barheïn, également, travaille pour saper le recrutement et le radicalisme.

J’applaudis aussi la Jordanie, la Turquie et le Liban pour leur rôle dans l’accueil des réfugiés.
L’afflux des migrants et des réfugiés qui vivent si pauvrement qu’ils ont été contraints de quitter le Moyen-Orient vide le capital humain nécessaire à bâtir des sociétés stables et des économies.

Au lieu de priver cette région de tant de potentiel humain, les pays du Moyen-Orient peuvent donner aux jeunes personnes l’espoir d’un futur plus radieux dans leur propre pays et régions. Cela implique la promotion des aspirations et rêves de tous les citoyens qui veulent une meilleure vie, incluant les femmes, les enfants et de tous ceux qui les suivent. De nombreux universitaires arabes et musulmans ont soutenu avec éloquence que protéger l’égalité renforçait les communautés arabes et musulmanes.

Pendant plusieurs siècles, le Moyen-Orient a été la maison de Chrétiens, de Musulmans et de Juifs, vivant côte à côte. Nous devons pratiquer la tolérance et se respecter les uns les autres encore une fois, et faire de cette région un lieu où chaque homme et femme, quelque soit sa religion ou son ethnie, puisse jouir d’une vie de dignité et d’espoir.
Dans cet esprit, après avoir conclu ma visite dans un endroit fabuleux où nous nous trouvons aujourd’hui, Riyad, que j’ai connu si bien en l’espace d’un temps si restreint, je me rendrai à Jérusalem et Bethléem, puis au Vatican, visitant de nombreux lieux saints des trois religions Abrahamiques.

Si ces trois religions peuvent s’unir dans la coopération, alors la paix dans ce monde est possible, y compris la paix entre Israéliens et Palestiniens. Je vais rencontrer le Premier Ministre Binyamin Netanyahou et le Président palestinien Abbas.

Affamer les terroristes de leur territoire, de leurs financements, et la fausse allure de leur lâche idéologie sera la base qui permettra de facilement les vaincre, mais aucune discussion concernant l’éradication de cette menace ne serait complète sans mentionner le gouvernement qui offre aux terroristes trois choses : des ports sûrs, un soutien financier et le statut social nécessaire à son recrutement. Son régime est responsable de beaucoup d’instabilités dans cette région. Je parle, bien sûr, de l’Iran.

Du Liban en Irak, en passant par le Yémen, l’Iran finance l’armement et forme les terroristes, les milices et autres groupes extrémistes qui répandent la destruction et le chaos à travers la région. Pendant des décennies, l’Iran a alimenté les feux des conflits sectaires et la terreur, c’est un gouvernement qui parle ouvertement de meurtres de masse, jurant la destruction d’Israël, la mort de l’Amérique et ruiner beaucoup de dirigeants et de nations dans cette pièce, parmi les interventions les plus tragiques et les plus déstabilisantes.

Vous l’avez vu en Syrie : soutenu par l’Iran, Assad a commis des crimes indescriptibles, et les Etats-Unis ont mené une action ferme en réponse à l’utilisation d’armes chimiques interdites par le régime d’Assad, en lançant 59 missiles sur la base aérienne syrienne d’où est partie cette attaque meurtrière

Les nations responsables doivent travailler ensemble pour mettre fin à la crise humanitaire en Syrie, éradiquer l’Etat islamique, et restaurer la stabilité dans la région, aussi vite que possible.

Les victimes du régime iranien qui en souffrent depuis le plus longtemps sont sa propre population. L’Iran a une Histoire et une culture riches mais le peuple iranien a subi la privation et le désespoir sous la poursuite insouciante du conflit et de la terreur par leurs dirigeants.

Jusqu’à ce que le régime iranien exprime sa volonté d’être un partenaire pour la paix, toutes les nations de la conscience doivent oeuvrer ensemble pour isoler l’Iran, le rejeter, financer le terrorisme ne peut pas le faire, et prions pour le jour où le peuple iranien aura le gouvernement juste et droit qu’il mérite tant. Les décisions que nous prenons affecteront un nombre incalculable de vies.

Roi Salmane, je vous remercie pour la création de ce grand moment dans l’Histoire et pour votre investissement massif dans l’Amérique, et ses industries et ses métiers.
Je vous remercie également d’investir pour le futur de cette partie du monde. La région fertile, si fertile, a tous les ingrédients pour un extraordinaire succès, une riche Histoire et culture, un peuple jeune et vibrant, un esprit dynamique d’entreprise.

Mais vous pouvez uniquement déverrouiller ce futur si les citoyens du Moyen-Orient sont libérés de l’extrémisme, de la terreur et de la violence.

Nous, dans cette pièce, sommes les dirigeants de nos peuples. Ils attendent de nous des réponses et de l’action, et quand nous repensons à leurs visages, derrière leurs yeux se trouve une âme qui aspire à la justice et qui aspire à la paix.

Aujourd’hui des milliards de visages nous regardent en ce moment, attendant de nous que nous agissions sur la grande question de notre époque :

Serons-nous indifférents à la présence du mal ?
Allons-nous protéger nos citoyens de son idéologie violente ?
Laisserons-nous son venin se répandre dans nos sociétés ?
Allons-nous le laisser détruire les sites les plus saints de la planète ?

Si nous n’affrontons pas cette terreur mortelle, nous savons ce que le futur apportera : plus de souffrances, plus de morts, et plus de désespoir.
Mais si nous agissons, si nous quittons cette magnifique pièce unis et déterminés à faire ce qu’il faut pour détruire la terreur qui menace le monde, alors il n’y a pas de limite au grand futur qu’auront nos citoyens.

Le lieu de naissance de la civilisation attend de commencer une nouvelle renaissance.

Imaginez seulement ce que demain pourrait apporter :

Les merveilles glorieuses de la science, l’art, la médecine, et le commerce pour inspirer le genre humain, de grandes cités bâties sur les ruines des villes anéanties, de nouveaux métiers et des industries qui porteraient des millions et des millions de personnes, des parents qui ne s’inquièteraient plus pour leurs enfants, leurs familles, et qui ne pleureraient plus pour leurs proches, et le croyant qui pourra enfin pratiquer sa religion sans crainte.
Ce sont les bénédictions de la prospérité et de la paix.
Ce sont les désirs qui brûlent d’une flamme juste dans chacun des coeurs humains.
Et c’est simplement ce que demandent nos peuples aimés.

Je vous demande de me rejoindre, de nous unir, de travailler côte à côte et combattre côte à côte, parce qu’ensemble, nous n’échouerons pas. Nous ne pouvons pas échouer.
Personne, absolument personne, ne pourra nous battre.
Merci.
Dieu vous bénisse.
Dieu bénisse vos pays.
Et Dieu bénisse les Etats-Unis d’Amérique.
Merci beaucoup. Merci. »

(applaudissements)

2 thoughts on “Discours de Donald Trump à Riyad (Arabie Saoudite) (21 mai 2017) (vidéo + traduction en français) (‘Ami Artsi עמי ארצי)

  1. Au-delà des régimes. J’ai voyagé en Iran, et tous les Iraniens avec lesquels j’ai pu communiquer m’ont parlé d’Israël et des Juifs avec émotion. En Espagne, tous les Arabes (Marocains) avec lesquels j’ai pu communiquer m’ont dit leur HAINE d’Israël et des Juifs. Les quelques mots de sympathie sont venus des… Berbères (Marocains).

    Aimé par 1 personne

    1. Personnellement, je ne m’amuserais pas à aller en Iran avec les tarés qui le dirigent depuis 1979 ! Et je ne veux pas filer du fric au régime qui veut détruire mon pays.

      Le peuple perse (les Iraniens) a eu des liens très proches avec Israël et les Juifs jusqu’à la révolution islamique où les Pasdaran se sont emparés du pouvoir et ont imposé leur dictature sur la population. Tu as eu de la chance de pouvoir entendre des Iraniens te parler des Juifs et d’Israël avec émotion. Si le pouvoir en place le savait, ils seraient assassinés dans l’heure qui suit. Les Iraniens qui aiment Israël et les Juifs sont ceux qui s’oppose au régime totalitaire que les Mollahs impose maintenant sur l’Iran depuis 38 longues années.

      Ce sont les opposants au régime qui aiment Israël et les Juifs… Ceux qui soutiennent le régime haïssent Israël et haïssent les Juifs.

      J’ai, moi-même, été très ami avec un Iranien, fils de réfugiés politiques qui fuyaient l’Iran des Ayatollahs, qui étaient contre Khomeiny et pour le Shah.

      Cet ami venait souvent chez ma grand-mère (z »l) me voir, nous allions ensemble en Normandie, dans la maison de campagne de ma grand-mère. Ma grand-mère (z »l) a toujours été très fière d’être juive, sa mère et lui savaient qu’elle était Juive et amoureuse d’Israël. Ça n’a jamais posé le moindre problème. Nous avions d’excellentes relations.

      Enfin, les Perses ont aussi eu des périodes moins amicales envers les Juifs, dans leur Histoire… (cf. la Méguilat Esther).

      Les Amazighs (les Berbères) et nous avons beaucoup en commun. Nous sommes des peuples natifs dont le pays a été conquis par les Arabo-musulmans, ors de la conquête islamique. Nous nous sommes battus ensemble pour repousser l’envahisseur musulman. La Reine Kahina était juive et vivait, comme nous tous, Juifs, en paix et en harmonie avec les Amazighs. Elle a combattu de toutes ses forces les envahisseurs musulmans aux côté des Juifs et des Berbères.

      Nous sommes témoins directs de la conquête musulmane sur nos pays et de la violence musulmane sur nos peuples.

      Aimé par 1 personne

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s