Au sujet de l’intersectionnalité

(Article de Ryan Bellerose écrit le 6 mars 2016 et publié sur IsraellyCool, traduit pour la première fois en français par ‘Ami Artsi עמי ארצי  pour Yisraëlia le 28 février 2017)

L’intersectionnalité est un concept souvent utilisé dans les théories critiques pour décrire les institutions oppressives (le racisme, le sexisme, l’homophobie, la transphobie, l’abléïsme (1), la xénophobie, le classisme, etc.)  comme étant interconnectées et ne pouvant pas être examinées séparément les unes des autres.

La théorie originale est solide mais elle a été tordue et corrompue afin de prétendre que toutes les oppressions sont liées et quelque part n’en forment qu’une seule. C’est aujourd’hui une simple excuse pour s’approprier de vraies (luttes contre les) oppressions pour en soutenir des fausses.

Quand cela concernait les structures et les institutions, il y avait une validité, mais ça a ensuite été extrapolé en partant de la théorie originale valide aux extrêmes qui ne se limitent pas à dévaluer l’idée de départ mais transforme aussi la théorie elle-même en un mensonge.

Prenons simplement un petit exemple.

Les gays sont opprimés au Moyen-Orient. Ils ne peuvent pas être ouvertement gays ou ils seront emprisonnés ou tués. A Gaza, le ‘Hamas s’est filmé projetant des homosexuels depuis les toits pour les exécuter. Dans les territoires contrôlés par l’Autorité Palestinienne les hommes ouvertement gays sont horriblement traités et souvent tués par leurs propres familles, sauf s’ils obtiennent l’asile en Israël.

Alors dites-moi maintenant que cette même population qui opprime et même TUE les gays est dans la même situation qu’eux alors que, dans les faits, Israël traite les Arabes décemment. J’y suis allé, j’ai vu les « checkpoints » et « le mur ». J’ai aussi vu des conditions de vie bien meilleures dans les territoires sous Autorité Palestinienne que dans les réserves indiennes du Canada.

Les Indiens sont opprimés en Amérique du Nord. Nous n’avons pratiquement aucune représentation au gouvernement. Nous recevons moins de la moitié de l’argent par personne pour des services que d’autres Nord Américains reçoivent, et nous vivons dans le même pays que le peuple qui nous opprime. Au Canada, nous avons une loi différente pour le même pays, ce qui est la définition même de l’apartheid. Nous ne menons pas de violentes attaques contre d’autres Nord Américains. En fait, notre état de victime est infiniment supérieur – nous ressemblons davantage aux victimes qu’à leurs coupables.

Dites-moi en quoi exactement l’oppression subie par les Indiens qui ne recherchent pas, pour la plupart, la confrontation et qui ont vécu calmement et pacifiquement en Amérique du Nord pendant près de 200 ans, a quoi que ce soit à voir avec la situation des Arabes en Palestine. Ce n’est tout simplement pas comparable et ce n’est pas « intersectionnel ». Nous n’avons absolument pas de représentation dans le gouvernement dominant et nous n’avons aucun territoire où il nous est autorisé de nous installer ou de construire en dehors des « réserves » qui nous ont été laissées sur l’ensemble de notre propre pays volé.

Les Arabes palestiniens ont leur propre gouvernement sous l’Autorité Palestinienne, ils ont une représentation au gouvernement israélien avec beaucoup de députés, ils ont des MILLIARDS de dollars d’aides, ils ont leur propre agence qui leur est entièrement consacrée aux Nations Unies, et ils ont une grande quantité de terres où s’installer LÉGALEMENT. Leur société est incroyablement xénophobe et homophobe, comme expliqué plus tôt et ils refusent de se moderniser. Ils ne sont pas un peuple indigène luttant contre des colonisateurs, ils sont en réalité des descendants de colonisateurs eux-mêmes et agissent souvent en colonisateurs concernant l’accès aux sites sacrés. Je suis perplexe de la façon dont il a été déterminé qu’ils étaient des opprimés alors ils agissent bien davantage en oppresseurs. Il y a actuellement 0% de Juifs dans les zones contrôlées par les Palestiniens (souvenez-vous en), dans une région qui s’appelle en réalité la Judée, alors qu’en Israël, 18% de la population est Arabo-Musulmane entre autres Musulmans. Rien que cela suffit à démontrer que le mythe de l’oppression est ridicule. Dites-moi, dans quel autre pays un oppresseur permet-il de faire lui-même l’objet d’un nettoyage ethnique sans parler des territoires dont il est démontré qu’ils sont ses territoires ancestraux ?

Je ne vois pas pourquoi les homosexuels devraient laisser quelqu’un d’autre les marginaliser en faisant la lumière sur leur situation au Moyen-Orient à travers une comparaison non valable, mais ça les regarde. C’est à eux de parler en leur nom.

Je suis Indien, alors je peux hausser le ton au sujet des Arabes faisant une gymnastique intellectuelle pour accrocher leur wagon à celui de mon peuple pour leur permettre de gagner la médaille d’or aux Jeux olympiques de l’oppression.

La vérité évidente est que si quelqu’un regarde les faits et les chiffres, la totalité du mythe de l’ « oppression » en « Palestine » s’effondre. En se basant sur leurs propres statistiques évidemment gonflées, moins de 50 000 Arabes « palestiniens » sont morts dans le conflit avec Israël en 68 ans, comprenant 3 guerres, plusieurs conflits armés et un terrorisme permanent contre Israël. Plus de « Palestiniens » ont été tués dans Septembre Noir en un mois et près de trois fois plus en 3 ans en Syrie. Il suffit de regarder les chiffres. Je ne vais même pas évoquer le fait qu’il y a un taux d’obésité dans les territoires contrôlés par l’Autorité Palestinienne qui atteint les scores des pays les plus riches du monde. La population palestinienne est passée de 650 000 en 1947 à plus de 3 millions dans territoires contrôlés par l’AP et 6 millions à travers le monde – C’est un sacré génocide ! Je suis certain que les Indiens aimeraient avoir ces chiffres chaque jour de la semaine.

 En revanche, mon peuple a subi un vrai génocide. Notre population a dramatiquement chuté et nous avons presque disparus, d’un nombre estimé à 30 millions d’Indiens en Amérique du Nord, le chiffre à plongé et nous sommes aujourd’hui 2 millions. Nous luttons et la majeure partie des réserves est bien en deçà des conditions du tiers monde. Nous n’avons pas un nombre élevé de millionnaires, nous recevons moins de 3% de l’aide qui va aux « Palestiniens » et contrairement aux Arabes « palestiniens », nous sommes un peuple indigène sur notre terre. Nous ne sommes pas les descendants de colonisateurs / occupants qui disent au monde que la terre que nous avons volée est à présent la nôtre. Nous sommes les dépossédés, pas les dépossesseurs.

La seule population à qui profite, selon moi, cet argument de l’intersectionnalité est celle qui n’a jamais connu l’oppression. Elle peut lier sa cause à ceux d’entre nous qui l’acceptent, et se sentir mieux de n’avoir jamais été réellement opprimée. Elle peut se sentir furieuse et rebelle sans jamais avoir connu l’oppression. Je peux vous garantir qu’elle n’a jamais été attaquée pour qui elle est. ELLE attaque, ELLE est la geignarde qui se dissimule derrière les pleurs du « privilège blanc », des « zones épargnées et des avertissements »(2). Si elle était réellement opprimée, elle saurait que, pour nous qui subissons l’oppression, il n’y a pas de zone épargnée et que le peuple qui nous opprime ne nous avertis pas.

C’est ce pourquoi cette population est si offensante pour ceux qui font attention et c’est pourquoi certains d’entre nous réalisent que l’entière co-optation de l’intersectionnalité est une connerie qui blesse, en fait, ceux d’entre nous qui subissent de vraies oppressions.

Note personnelle :

(1) L’abléisme est la discrimination envers les personnes handicapées

(2) Allusion faite aux lancements de tracts par Tsahal avant frappes avec un plan indiquant les zones épargnées

________________________________________

On Intersectionality
By Ryan Bellerose – March 6, 2016

Intersectionality is a concept often used in critical theories to describe the ways in which oppressive institutions (racism, sexism, homophobia, transphobia, ableism, xenophobia, classism, etc.) are interconnected and cannot be examined separately from one another.

The original theory was solid but its been twisted and corrupted to mean that all oppressions are linked and somehow the same. It is now just an excuse to appropriate real oppressions to support fake ones.

When it was about structures and institutions it had validity, but it has been extrapolated beyond the original valid theory and taken to extremes that not only devalue the idea but make the theory itself into a lie.

Lets just take one quick example.

Gay people are oppressed in the Middle East. They cannot be openly gay or they will either be imprisoned or killed. In Gaza, Hamas actually filmed themselves throwing gays off rooftops to execute them. In the PA, openly gay men are treated horribly and often killed by their own families unless they get asylum in Israel.

Now tell me that the same people who oppress and actually KILL gays are in the same situation when in fact Israel treats the Arabs decently. I have actually travelled there I saw the “checkpoints” and the “wall.” I also saw better living conditions in the PA than I see on Indian reserves in Canada.

Indians are oppressed in North America. We have almost no representation in the government. We receive less than half of the money per capita for services that other North Americans receive, and we actually live in the same countries as the people oppressing us. In Canada we are under a different law in the same country, which is the actual definition of apartheid. We do not conduct violent attacks on other North Americans. In fact, our victimhood rate is much much higher – we are more likely to be victims of crimes than perpetrators.

Tell me how exactly the oppression of Indians who are not adversarial in the main and who have lived quietly and peacefully in North America for almost 200 years, is anywhere near the same as the situation of Arabs in Palestine. It is simply not comparable and it is not “intersectional.” We do not have any representation in the mainstream government and we have no land that we are allowed to settle or build on aside from the “reserves” we were granted from our own stolen land.

Palestinian Arabs have their own government in the PA, they have representation in Israeli government with several MKs, they have BILLIONS of dollars in aid to work with, they have their own UN agency dedicated to them, and they have a huge amount of open available land to settle on LEGALLY. They are an incredibly xenophobic and homophobic society as detailed earlier and they refuse to modernise. They are not indigenous people fighting colonisers, they are in fact descended from colonisers themselves and often act like colonisers when it comes to sacred site access. I am not quite certain how it was determined that they were the oppressed when they act much more like oppressors. There are currently 0% of Jews in Palestinian-controlled areas (think about that), in an area actually called Judea. While in Israel, 18% of the population are either Arab Muslim or other Muslims. That alone suggests that this myth of oppression is ridiculous. Tell me, in what other country does an oppressor allow themselves to be ethnically cleansed let alone from lands that are demonstrably their own ancestral lands?

I am not sure why gay people would allow someone else to marginalize them by making light of their situation in the Middle East through an invalid comparison, but that’s on them. It’s up to them to speak for themselves.

I am an Indian, so I can and do speak up about the Arabs playing mental gymnastics trying to tie their wagon to my people’s cause so that they win the gold medal in the oppression Olympics.

The obvious truth is that if one looks at the facts and numbers the whole “oppression” myth in “Palestine” falls apart. Using their own obviously inflated statistics, less than 50,000 “palestinian” Arab people have died in conflict with Israel in 68 years. That includes three wars, several shooting conflicts and constant terrorism against Israel. More “palestinians” were killed in Black September in one month and almost three times as many were killed in less than three years in Syria. That’s simply looking at numbers. I won’t even go into the fact that there are obesity rates in the PA to match the wealthiest countries in the world. Their population has gone from 650,000 in 1947 to over 3 million in the PA and 6 million worldwide – that’s a hell of a genocide! I’m pretty sure North American Indians would take those numbers every day of the week.

In contrast, my people underwent an actual genocide. Our population dropped hard and we almost disappeared, from an estimated 30 million in North America to less than 2. We are struggling and most reserves are well below third world conditions. We do not have a huge number of millionaires, we received less than 3% of the aid that goes to “Palestinians” and unlike the Arab “palestinians”, we are the indigenous people of our land. We are not the descendants of colonizers/occupiers who tell the world that land we stole is now ours. We are the dispossessed, not the dispossessors.

The only people that I can see who benefit from this intersectionality argument are those who don’t really have to deal with oppression. They can tie their causes to those of us who do, and feel better about not really being oppressed. They get to feel all edgy and rebellious without ever have to actually be oppressed. I can guarantee that they haven’t been attacked for being who they are. They do the attacking; they are the crybullies who hide behind cries of “white privilege” and “safe places and trigger warnings.” If they were really oppressed. they would know that for those of us who deal with actual oppression, there are no safe places and the people oppressing us damn sure don’t give trigger warnings.

This is why they are so offensive to people who pay attention and it’s why some of us realize that the entire co-opting of intersectionality is B.S and actually harms those of us who go through real oppressions.

 

One thought on “Au sujet de l’intersectionnalité

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s