L’Histoire compte : 5 mythes au sujet d’Israël (Ryan Bellerose)

(cet article a été écrit par Ryan Bellerose le 9 octobre 2015 sur IsraellyCool et a été traduit et publié pour la première fois en français par ‘Ami Artsi sur Israëlia)

ecisrael

L’Histoire compte : 5 mythes au sujet d’Israël

Je suppose que j’aurais pu prendre la voie facile et utiliser la vieille formule « Ceux qui ignorent l’Histoire sont condamnés à la répéter. » Mais soyons honnêtes : nous avons  tous entendu ça ad-nauseum et cela ne semble pas compter, j’userai donc d’une tactique différente.

Je viens d’un peuple qui tient une grande quantité de connaissances de son Histoire orale. Nous ne considérons simplement pas le mot écrit comme étant particulièrement parfait. En fait, nous tendons à croire davantage en la parole de nos anciens qu’en tout ce qui peut être écrit dans les livres d’Histoire. Nous faisons cela parce que notre expérience nous a prouvé que les colonisateurs ont un certain agenda et qu’il n’a pas été tellement gentil avec les Indiens.

Par exemple, nous ne nous voyons pas comme des sauvages, comme des rustres non civilisés, qui avaient besoin de la magnifique culture blanche pour nous extraire de notre ignorance. Nous avions l’égalité dans nos sociétés, avec des droits égaux pour les hommes, les femmes et les enfants, aussi bien que pour les homosexuels. Le meurtre, le viol et les crimes de cette nature étaient incroyablement rares dans nos sociétés, tout comme les crimes contre les enfants. Nous prenions soin de nos malades, nos personnes âgées et la pauvreté était quasiment inexistante.

C’est pourquoi quand un Indien instruit entend une personne blanche nous dire combien nous sommes mieux loti aujourd’hui, nous rions d’une manière triste, d’une manière désabusée.

Notre histoire a été très cachée ces dernières 100 dernières années, je ne compte plus le nombre de fois où une personne blanche répondait  « je n’en avais aucune idée » quand je lui disais que le système de laissez-passer au Canada a été véritablement aboli uniquement au cours des années 1960.

Elles me regardent bizarrement quand je leur dit  qu’elles pouvaient littéralement tuer un Indien sans être traînée en justice jusque dans les années 1930, que les Métis n’ont pas été autorisés à avoir des armes à feu jusqu’à la fin de la 1ère guerre mondiale, et que les Indiens sont traité plus comme des pupilles de l’Etat plus que comme des citoyens à part entière du Canada. Je n’ai appris aucune de ces choses à l’école, pas même dans les études sur les Natifs à l’université. Toutes ces choses, je les ai apprises des anciens et des mes propres recherches.

Il y a une véritable poussée pour entretenir un narratif colonialiste à l’Histoire et veiller à ce que les peuples indigènes ne soient pas autorisés à voir les choses qui devraient être évidentes.

Presque personne au Canada ne sait que le peuple Métis a, en réalité, suivi l’Etat de droit. Lorsque nous avons déclaré notre Etat, il était valide au regard du droit international, et quand le gouvernement canadien a envoyé la RCMP (ndlr : la Royal Canadian Mounted Police) nous attaquer, il ne s’agissait, en réalité, pas seulement d’un acte de guerre, mais également un acte criminel. Vous ne verrez jamais ça dans les livres d’Histoire mainstreamy – cela ne cadre pas avec le narratif colonialiste, celui où seules les bonnes choses viennent des colonialistes. Dieu nous garde d’indigènes accomplissant quoi que ce soit.

Cela me conduit à l’Histoire d’Israël. Il m’a été dit par une femme très intelligente, qui est une héroïne pour la mienne, que les Juifs n’avaient pas lancé une guerre d’indépendance contre les Britanniques et que la guerre d’indépendance israélienne était uniquement dirigée contre les Arabes. J’étais plutôt secoué parce que cette femme était très intelligente et très instruite. Maintenant, si j’avais lu uniquement les sources mainstreamy, presque entièrement écrites par des Britanniques vieux et blancs, j’aurais probablement été d’accord avec elle. Si j’avais seulement étudié le conflit à l’école, j’aurais probablement été d’accord avec elle. Mais j’ai passé la moitié de ma vie à lire des sources non-mainstreamy – je ne suis pas en train de parler d’ordures comme Edward Saïd, qui base son entière position sur de faux récits – mais sur de multiples historiens, y compris arabes.

Il y a une véritable poussée pour nier l’Histoire et l’existence du peuple juif. Ce serait risible si elle n’était pas acceptée par tant de personnes. Parlons de quelques uns de ces mythes qui semblent inoffensifs mais qui, en réalité, sont totalement offensifs et dangereux.

Mythe n°1 : Israël a été créé par des colonisateurs

La vérité, c’est que les Juifs ont dû se battre becs et ongles pour leur terre ancestrale. Alors que les Britanniques ont ouvert la porte avec les accords de San Remo, et avant cela, avec la Déclaration Balfour, le plan de partition qui en a découlé et le mandat palestinien ont remis plus de 75% de la terre promise (désolé du mauvais jeu de mot) aux Arabes hachémites pour créer la Jordanie, ce qui démontre assez clairement que les Britanniques n’étaient pas particulièrement utiles. Quand vous voyez que l’embargo sur les armes s’est révélé être complètement partial, le fait que les Britanniques aient armé et entraîné la légion jordanienne et qu’ils aient stoppé l’immigration juive tout en encourageant l’immigration arabe, tout cela vous donne une toute autre image.

Il m’a plutôt amusé de constater que les personnes qui prétendent que les Britanniques ont créé Israël sont les mêmes qui brandissent l’attentat à la bombe contre l’hôtel King David comme preuve du haut degré de « mauvaiseté » des Juifs. Tout d’abord, le King David était le centre du GOUVERNEMENT BRITANNIQUE D’OCCUPATION.

Chose importante, elles ne se demande jamais pourquoi les Juifs combattrait le peuple qui était supposé avoir créé le foyer juif.

C’est un parfait exemple de la raison pour laquelle nous ne devons pas nous contenter d’écouter le récit colonialiste. Il veut, bien évidemment, que nous croyions que sans l’aide colonialiste, les Juifs auraient échoué, quand en réalité, les Juifs ont combattu les colonisateurs. Vous pouvez vérifier ce que je viens de dire – les Britanniques n’aiment pas l’admettre mais les faits sont tous là pour qui veut se donner la peine de les consulter.

Mythe n°2 : Les Juifs SONT les colonisateurs

Celui-ci est de loin le plus idiot. N’importe qui capable de lire une carte, de lire la Bible ou  le Coran, même avec un niveau de lecture de CM1, devrait être capable de voir que les Juifs viennent de cet endroit.

« Les Juifs viennent de Judée et les Arabes d’Arabie » est quelque chose que j’adore répondre aux gens qui arguent cette idiotie.

Ce n’est pas exactement la science des fusées, pourtant vous aurez des gens qui vous diront que les Juifs sont des Européens blancs. La génétique démontre clairement que les Juifs ashkénazes ont une majorité de sang du Moyen-Orient. L’archéologie démontre clairement qu’il y avait une présence juive sur cette terre, il y a plus de 3 mille ans. La Bible et le Coran montrent clairement que les Juifs étaient la majorité dominante pour la plupart de l’existence historique de cette terre.

Les lieux ont majoritairement des noms JUIFS, sauf dans certains cas où ils ont des noms donnés par les colonisateurs, noms qui ont été ensuite arabisés, comme Neapolis (nldr : nom donné par les Grecs lors de leur conquête de la terre), qui est devenu (ndlr: en arabe) Nablus parce que les Arabes ne peuvent pas prononcer le son « p »  (ndlr : qui a donné ensuite en français « Naplouse ») (cette ville s’appelle en réalité Schekhem (ndlr : Sichem, dans la Bible en français)).

Quand j’étais un petit enfant au catéchisme, j’ai lu au sujet de ‘Hevron, la capitale biblique du roi David (ndlr : jusqu’à ce que le roi David fasse de Jérusalem sa capitale) et de Shiloa’h où les Juifs ont bâti leur premier Temple pour honorer Dieu. Il y a des choses que les Arabes ne peuvent pas contredire, mais ils essaient. Le Mont du Temple est le lieu où a été érigé le Temple,  pourtant les Arabes estiment qu’en le profanant et en construisant dessus une mosquée, cela devient soudainement un lieu saint arabe. Aucune personne indigène ne peut accepter ce type de raisonnement.

Le judaïsme lui-même montre très clairement que les Juifs sont indigènes. S’ils ne l’étaient pas, leurs lieux sacrés seraient ailleurs, leurs fêtes religieuses seraient célébrées à d’autres moments, toutes leurs traditions seraient différentes. Les Juifs sont indigènes, les preuves sont écrasantes. Le monde colonialiste est parfaitement d’accord avec toutes les personnes voyant Israël comme un projet colonisateur, parce que franchement, si un peuple indigène reprend le contrôle sur ses terres ancestrales, pourquoi un autre ne le ferait pas ? Que se passerait-il si les peuples indigènes commençaient à voir Israël pour ce qu’il est – un exemple pour tous les peuples indigènes de ce qui est possible, même pour un peuple qui a subit le pire génocide de l’Histoire moderne, un peuple qui aurait dû être trop brisé et affaibli pour avoir l’espoir de retrouver sa terre, mais qui non seulement l’a fait, mais qui en, plus l’a fait prospérer à nouveau. Si les Juifs ont pu faire cela, y a-t-il une seule raison pour laquelle les Natifs du Canada ne pourraient pas achever leur auto-détermination ? Et les Maori ?Et les Aborigènes ? Et si nous commencions à travailler ensemble ? Inconcevable, je le sais, pour les moindres des colonisateurs.

Mythe n°3 : Sans le soutien de l’Occident, Israël n’aurait jamais survécu.

Celui-là est en fait assez drôle, parce que sans San Remo, nous n’aurions pas été en mesure de voir le sionisme ouvert, mais en dehors de cela, c’est un mythe. Laissez-moi vous expliquer pourquoi :

Tout d’abord, l’Occident n’a, ensuite, rien fait pour aider à la création de l’Etat d’Israël. En fait, il a tout fait pour l’entraver.

Le premier et seul soutien est venu d’un endroit vraiment inattendu : la Tchécoslovaquie ! Et avec une plus grande ironie, la plupart des équipements envoyés à Israël était de conception allemande.  Cette ironie a conduit à l’ironie ultime quand les Juifs ont dû voler dans des Messerschmidt 109s conçus par les Allemands pour combattre les Arabes volant dans des Spitfires conçus par les Britanniques. Les Britanniques et les Français ont, en fait, fourni des armes et du matériel aux Arabes tout en maintenant un embargo contre les Juifs. L’Amérique a aussi maintenu l’embargo, bien que beaucoup de Juifs d’Amérique et du Canada aient envoyé de l’argent et que certains sont même allés combattre pour l’Etat d’Israël naissant. On nous sert ce narratif (ndlr : qu’Israël n’aurait pas survécu sans l’Occident) parce que nous ne sommes pas autorisés à imaginer un peuple indigène réussir sans l’aide des colonisateurs. Ce serait catastrophique pour le narratif colonialiste que quelque chose de bien puisse un jour se produire sans leur aide.

Mythe n°4 : Les Juifs ont massacré les Arabes (le « maître-mot » génocide)

Celui-là est super facile à réfuter, il suffit de regarder les statistiques. En plus de 67 ans de conflit, moins de 45 000 Arabes ont été tués. Ce chiffre peut paraître grand jusqu’à ce que vous le replaciez dans le contexte : ceci a résulté de 3 guerres majeures et de 4 conflits armés. En moins de 5 ans, en Syrie, plus de 250 000 personnes ont été tuées, et en Irak, plus de 200 000 personnes sont mortes depuis l’invasion américaine (ndlr : la guerre du Golfe, en 1 an !).

Quand on regarde dans le contexte, il apparaît clairement que les Juifs ont fait preuve d’une grande retenue, ou qu’ils étaient mauvais en guerre – Etant donné qu’ils les ont toutes gagnées, je pense qu’il est facile de deviner laquelle des deux possibilités est la bonne.

Ce point est uniquement basé des chiffres élevés et pas vraiment contestable.

La population arabe s’est accrue au sextuple.

Nous en avons suffisamment dit.

Mythe n°5 : Les Juifs oppriment les Arabes avec DES MILLIERS DE CHECKPOINTS et un MUR MASSIF

Je pense qu’il y a 13 checkpoints et que le « mur massif » est une clôture sur à peu près 90% de sa longueur. C’est seulement un mur dans certaines zones pour repousser les snipers. La vérité est que la barrière a fonctionné – le nombre de personnes tuées a chuté de manière vertigineuse. La barrière suit un chemin déterminé afin de maximiser son efficacité et il protège la population d’Israël des attaques même les plus aléatoires.

Cela peut sembler oppressif mais les Arabes doivent encore démontrer qu’ils sont dignes de confiance en ce qui concerne le fait de ne pas tuer de Juifs.

_____________________________________

History Matters: 5 Myths About Israel

By Ryan Bellerose – October 9, 2015

I guess I could have taken the easy way and used the old canard “Those who ignore history are condemned to repeat it.” But let’s be honest: all of us have heard that ad nauseum, and it doesn’t seem to matter, so I will take a different tack.

I come from a people who hold great amounts of knowledge in our oral history. We do not simply take whatever the written word says as being particularly perfect. In fact, we tend to take the word of our elders over whatever it is that is written in history books. We do this because it’s been our experience that colonizers have a certain agenda and it hasn’t exactly been kind to Indians.

For instance, we do not see ourselves as savages, as uncivilized bumpkins who needed the magnificent white culture to come and take us out of ignorance. We had equality in our societies, with equal rights for men women and children, as well as homosexuals. Murder, rape and crimes of that nature were incredibly rare in our societies, as were crimes against children. We looked after our sick and our elderly and poverty was almost non existent. This is why when an educated Indian hears a white person telling us about how much better off we are, we sort of chuckle in a sad, wry way. Our history was pretty much hidden the past 100 years, I have lost track of how many times a white person has said “ I had no idea” when I tell them that the Pass system in Canada was really only abolished in the 1960’s. They look at me funny when I tell them that you could literally kill an Indian and not even go to court well into the 1930’s, that Metis people were not allowed to have firearms until after ww1, and that Indians are treated more as wards of the state than as true citizens of Canada. None of these things I learned in school, not even in Native studies in University. All of these things I learned from elders and from study on my own.

There is a very real push to maintain a colonialist narrative to history and to ensure that indigenous peoples are not allowed to see things that should be obvious. Almost nobody in Canada knows that the Metis actually followed the rule of law. When we declared our state, it was valid under international law, and when the Canadian government sent the RCMP to attack us, it was actually not only an act of war, but a criminal one. You will never see this in a mainstream history book – it doesn’t fit the colonialist narrative, the one where only good things come from the colonialists. God forbid indigenous people ever accomplish anything.

That brings me to the history of Israel. I have actually been told by a very intelligent woman, who is actually a heroine of mine, that the Jews did not fight a war of independence against the British, that the Israeli war of independence was against the Arabs. I was somewhat shaken because this woman is very intelligent and very educated. Now if I had only read the mainstream sources, written almost entirely by old white British men, I would probably have agreed with her. If I had only ever studied this conflict in school, I would definitely have agreed with her. But I have spent half my life reading non-mainstream sources – and I am not talking about garbage like Edward Said who bases his entire foundation on false narratives – but on multiple historians including Arabs.

There is a very real push to deny the history and almost the very existence of the Jewish people. It would be laughable if it was not so accepted by so many. Lets talk about a few of these myths that seem innocuous but in fact are so absolutely offensive and dangerous.

Myth One: Israel was created by the colonialists

The truth is that the Jews had to fight tooth and nail for their ancestral lands. While the British opened the door with the San Remo accords, and then the Balfour Declaration, the subsequent partition plan and the Palestinian mandate handing over 75% of the promised land (sorry bad pun) to the Hashemite Arabs to create Jordan, showed pretty clearly that the British were not particularly helpful. When you look at the arms embargo that ended up being completely one-sided, the fact that the British armed and trained the Jordanian legion, and then limited Jewish immigration while encouraging Arab immigration, gives you a very different picture.

It’s rather amusing to me that the same people who claim that the British created Israel, are the same ones who bring up the King David hotel bombing as proof of how bad the Jews are. First, the King David was the centre of the OCCUPATIONAL BRITISH GOVERNMENT. More importantly, they never ask why the Jews would be fighting against the people who were supposedly creating the Jewish nation. It’s a perfect example of why we need to not just listen to the colonialist narrative. They of course want us to believe that without colonialist aid, the Jews would have failed, when in fact the Jews were fighting the colonialists. Feel free to verify this – the British don’t like to admit it but the facts are all there for anyone who wants to actually dig.

Myth Two: Israel IS the colonialist

Now this one is by far the dumbest one. Anyone capable of looking at a map, of reading the Bible or Koran, of reading at a 4th grade level, should be able to see that the Jews come from this place.

“The Jews come from Judeah, the Arabs come from Arabia” is something I am fond of saying to people who argue this idiocy. It’s not exactly rocket science, yet you will have people tell you that the Jews are white Europeans. The genetics show clearly that Ashkenazi jews carry a majority of Middle Eastern blood. The archaeology shows clearly that there was a Jewish presence in the land over 3 thousand years ago. The Bible and Koran show clearly that the Jews were the dominant majority for most of the land’s historical existence. The places have a majority of JEWISH names, except in certain cases where they have colonizer names that have been Arabized, like Neapolis which became Nablus because Arabs cannot say the P sound, (the city is actually called Schechem).

When I was a little kid in sunday school, I read about Hebron, the biblical capital of King David, and of Shiloh where the Jews built the first temple to honor God. These are things that the Arabs cannot gainsay, but they try. The Temple Mount is the site of the Temple, yet the Arabs feel that by desecrating it and building a mosque over the top of it, it suddenly becomes an Arab holy place. No indigenous person would ever accept that line of reasoning.

Judaism itself shows very clearly that the Jews are indigenous. If they were not, their sacred places would be somewhere else, their religious holidays that are based on the seasons would be at different times, their very traditions would be different. The Jews are indigenous, the evidence is overwhelming. The Colonialist world is perfectly ok with everyone seeing Israel as a colonialist project, because frankly if one indigenous people regains control of their ancestral lands, might not another? What if indigenous people started seeing Israel for what it is – an example to indigenous people everywhere of what is possible even for a people who just underwent the worst genocide in modern history, a people who should have been too broken and damaged to ever have had a hope to regain their lands, yet who not only did so, but after regaining it, made it thrive again. If the Jews could do that, is there any reason that Native Canadians couldn’t achieve self determination? The Maori? The Australian indigenous? What if we all started working together? Inconceivable I know, at least to colonizers.

Myth three: Without support from the West, Israel would never have survived

This one is actually kind of funny, because without San Remo we may not have seen open Zionism, but other than that, this is a myth. Let me explain why.

First, the West did next to nothing to aid the creation of Israel. In fact, they did everything to hinder it.

The first and only early support came from somewhere very unexpected – Czechoslovakia! And in an even greater irony, much of the equipment sent to Israel was of German design. It set up one of the ultimate ironies when Jews flying german designed Messerschmidt 109s fought against Arabs flying British designed spitfires. The British and French actually supplied weapons and material to the Arabs while maintaining an embargo against the Jews. America also maintained the embargo, although many American and Canadian Jews sent money and some even went to fight for the nascent Israeli state. we are sold this narrative because we cannot ever be allowed to see indigenous people succeeding without colonialist assistance. That would be catastrophic to the colonialist narrative that nothing good ever happens without their assistance.

Myth four: The Jews massacred the Arabs (“the G word” Genocide)

This one is super easy to debunk simply by looking at the statistics. In over 67 years of conflict, less than 45,000 Arabs have been killed. Now that number still sounds large until you put it in perspective – this was after three major wars and four shooting conflicts. In less than 5 years in Syria, over 250,000 people have been killed, and in Iraq, over 200,000 have died since the Americans invaded. When looked at in context, it becomes clear that the Jews have either exercised great restraint, or they are bad at war – given that they have won every major conflict I think its obvious which it is. This one is just sheer numbers and is not really debatable. Their population has grown sixfold. ‘Nuff said.

Myth five: The Jews oppress the Arabs with THOUSANDS OF CHECKPOINTS and the MASSIVE WALL

I believe there are 13 checkpoints and the “massive wall” is actually a fence for about 90% of its length. It is only a wall in certain areas to prevent snipers. The truth is that the barrier has worked – the number of killings dropped dramatically, the barrier follows a path determined to maximize its effectiveness and it protects the people of Israel from even more random attacks. It may seem that its oppressive but unfortunately the Arabs have yet to demonstrate that they can be trusted not to kill Jews.

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s