Blague: les adhérents 2017 au Conseil des Droits de l’Homme de l’O.N.U.

Article publié le mardi 3 janvier 2017 sur U.N Watch

hrun

Bonne année ! Voici les nouveaux adhérents 2017 au Conseil des Droits de l’Homme de l’O.N.U., élus par les Nations Unies et mandatés pour « observer les normes les plus strictes en matière de promotion et de défense des droits de l’homme » :

  • Arabie saoudite

Expertise en droits de l’homme : condamnations à mort pour apostasie et adultère ; châtiment corporel, notamment flagellation et amputation ; contrôle judiciaire par le régime ; record de décapitations par rapport au passé ; arrestations publiques des contestataires et des minorités ; aucune liberté d’expression ; emprisonnement du blogueur Raif Badawi.

  • Venezuela

Expertise en droits de l’homme : détention arbitraire courante emprisonnement des leaders de l’opposition ; intimidation des journalistes ; torture ; mesures politiques responsables de la famine et la catastrophe sanitaire.

  • Chine

Expertise en droits de l’homme : déni de liberté d’expression, de religion, et d’association ; exécutions extrajudiciaires ; répression de la société civile ; discrimination contre les Tibétains et autres minorités.

  • Cuba

Expertise en droits de l’homme : violation systématique de la liberté d’expression, de rassemblement, de presse ; élections ni libres ni justes ; menaces et violences envers les dissidents (ndlr: homosexualité interdite).

  • Irak

Expertise en droits de l’homme : des milices pro-gouvernementales commettent des violations des droits de l’homme de façon courante, notamment des assassinats, des disparitions forcées, et la destruction de propriété.

  • Qatar

Expertise en droits de l’homme : conditions inhumaines pour 1,4 millions de travailleurs immigrants ; déni des droits basiques d’égalité pour la femme, ainsi que du droit d’élection au conseil législatif ; finance l’EI et le Hamas.

  • Burundi

Expertise en droits de l’homme : meurtres de manifestants pacifiques par la police ; les forces gouvernementales sont à l’origine d’exécutions sommaires, d’assassinats ciblés, de disparitions forcées ; détention arbitraire, torture, violence sexuelle ; avertissement de génocide.

  • Bangladesh

Expertise en droits de l’homme : exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées, meurtre de blogueurs laïques par les groupes islamistes, restriction de la liberté d’expression et de presse en ligne, mariage prématuré et forcé, violence déterminée par le sexe, conditions de travail et droits des travailleurs épouvantables.

  • Émirats arabes unis

Expertise en droits de l’homme : pas de partis politiques, pas d’option de changement de gouvernement ; restrictions de la liberté d’expression, de presse, de rassemblement, d’association ; arrestations gratuites, détentions sans contact avec l’extérieur, détentions avec longues audiences préliminaires ; brutalité par la police et les gardiens de prison ; violences contre les femmes ; discrimination anti homosexuels ; maltraitance et abus sexuels des domestiques étrangers et d’autres travailleurs immigrants.

  • Etc.
Abdulaziz Alwasil, le représentant de l’Arabie saoudite au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour le nouveau mandat 2017-2019, avec Michael Moller, Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève. UN Photo/Pierre Albouy
Abdulaziz Alwasil, le représentant de l’Arabie saoudite au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour le nouveau mandat 2017-2019, avec Michael Moller, Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève. UN Photo/Pierre Albouy

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s