Pas d’Etat palestinien en Israël (‘Ami Artsi עמי ארצי)


Israël se trouve devant un très épineux dilemme : les Arabes dits « Palestiniens » qui se trouvent là, à s’inventer une Histoire sur notre dos pour prendre notre place.

La plupart est très loin d’avoir « une présence de longue date« , comme l’a qualifiée Ryan Bellerose, mais seulement au maximum une présence de 127 ans, sinon de 69 ans, voire de 50 ans  (les Européens aux Etats-Unis ont une présence de 400 ans, ça n’en fait pas pour autant des indigènes, ça ne les rend pas légitimes sur ces terres et ça ne le fera jamais : ils sont et resteront des colonisateurs étrangers sur les terres indiennes). Les Arabes qui étaient là depuis plus de 127 ans sont essentiellement des tribus bédouines itinérantes et le nombre était beaucoup moins élevé que le nombre d’Arabes se réclamant aujourd’hui « Palestiniens ». Ces Arabes revendiquent le pays parce qu’il avait été un jour conquis par eux, même s’il a, depuis été abandonné.

Comme l’écrit très justement Ryan Bellerose, Indien d’Amérique, dans son article « Colonizing Settler Colonialism« 

« Les Arabes ne sont pas un peuple indigène qui combat un Etat colonisateur. Ils ne sont pas « de pauvres gens à la peau brune luttant contre des gens Blancs cruels et impérialistes »

En réalité, ce sont les descendants de colonisateurs qui se sont trouvés dans une mauvaise situation après que les véritables indigènes ont repris le contrôle de leur pays ancestral.

Bien évidemment, au lieu d’accepter la défaite avec élégance et de vivre en paix, ils tentent de voler l’identité des Juifs et d’autres peuples indigènes en colonisant nos combats.

CE NE SONT PAS DES VICTIMES DU COLONIALISME, CE SONT LES AUTEURS DE CE COLONIALISME. Ils n’ont pas subit de génocide, peu importe comment ils en parlent. Un génocide conduit toujours à un déclin drastique de la population; c’est le sens même de ce mot !

Ils ont perpétré de nombreux génocides – demandez aux Kurdes, aux Yazidi, aux Coptes, aux Arméniens et à pratiquement chaque peuple indigène au Moyen-Orient – alors ils doivent être bien informés sur ce que veut réellement dire ce mot. La vérité sur leur situation est qu’ils ont eu le contrôle sur ce pays pendant longtemps et que ce n’est plus le cas. Ce n’est pas une tragédie, c’est la justice. »

Alors, que faire des ces usurpateurs présents sur notre terre et qui sont là depuis minimum plusieurs décennies ?

Les virer sans autre ménagement en se foutant bien de ce qu’ils peuvent dire ou ressentir ? Ce serait la solution la plus rapide et la plus simple. La communauté internationale accusant déjà Israël de tant d’horreurs que cela ne changerait pas grand chose, mais nous n’avons jamais été comme ça. Nous ne pouvons pas exproprier et expulser. Nous ne l’avons jamais fait et ne le ferons jamais. Nous ne le pouvons pas parce que nous l’avons vécu et que nous ne voulons le faire subir à personne, quoi qu’en dise la propagande anti-israélienne !

Ne rien faire, rester dans la situation présente ?

Cela n’est pas possible. Cette situation est une menace constante pour Israël

Et puis plus on attend plus la situation sera compliquée. Il faut agir, et le faire vite…. Mais comment ?

Leur donner un Etat en Israël avec Jérusalem pour capitale, comme ils le réclament aujourd’hui ?

La création d’un Etat palestinien en Israël, quelque soient ses frontières, signe la mort de l’Etat d’Israël et fait partie à part entière du plan par étapes voulu par Yasser Arafat.

Une fois obtenu cet Etat, les Arabes dits « Palestiniens » se plaindront auprès des instances internationales d’avoir un Etat coupé en deux et qu’il est impossible de gérer un Etat dans ces conditions, et sur ce point, ils auront raison.

Israël sera obligé de contrôler les passages d’une partie de cet Etat vers l’autre afin d’éviter des infiltrations terroristes en Israël, et cela aussi fera l’objet de plaintes de « l’Etat de Palestine ». Ils diront que cela rend leur vie impossible, et la communauté internationale, là aussi, leur donnera raison !

Ils réclameront d’élargir les frontières pour que les deux parties de l’Etat soient plus proches l’une de l’autre et que leur Etat ait droit, lui aussi, à une armée qui sera là pour empêcher de prétendues violations ou risque de violation de la souveraineté palestinienne par Israël. Ça sera soutenu par la communauté internationale.

Israël sera alors étranglé, voire scindé en deux parties et menacé par l’armée palestinienne.

Une partie de « l’Etat palestinien » attaquera alors avec l’aide de l’Egypte la partie sud d’Israël (prise en sandwich) pendant que l’autre, sans doute avec l’aide de la Jordanie, du Liban et de la Syrie, prise aussi en sandwich, s’attaquera à la partie nord.

En plus de cela, chaque fois qu’Israël a laissé une autonomie aux Arabes dits « Palestiniens », ça ne lui a jamais porté chance (Gaza est devenu un fief islamiste terroriste d’où sont constamment tirés des missiles vers Israël et les territoires sous contrôle de l’A.P sont devenus un paradis pour les terroristes et le développement de l’antisémitisme !

Et puis…

Leur donner un Etat pour quoi ? Pour les récompenser de tant d’années de haine et de meurtres, d’attentats et de destruction des vestiges archéologiques juifs ?

Leur donner un Etat, pourquoi ? Les Britanniques ont déjà donné aux Arabes près de 80% de la Palestine mandataire (qui s’est appelée « Royaume hachémite de Transjordanie », puis « Jordanie »)

Leur donner un Etat supplémentaire ? Pourquoi ? Ils avaient la possibilité d’en avoir un en novembre 1947 quand l’O.N.U a proposé le plan de partage (résolution 181) mais ils l’ont refusé !

En outre, un Etat en Israël avec Jérusalem pour capitale reviendrait à autoriser un Etat raciste (où aucun Juif ne sera toléré) et l’impossibilité pour les Juifs d’aller dans leur capitale pluri-millénaire, Jérusalem, l’impossibilité d’aller au Kotel Hama’aravi (Mur des Lamentation) sans être trucidés, lynchés et assassinés.

Cet Etat renforcerait et encouragerait le terrorisme antisémite des Arabes.

L’idée d’un Etat palestinien à l’intérieur d’Israël est donc à exclure catégoriquement.

Créer un Etat binational ?

Non, c’est exclu. Parce que les Arabes voudront faire revenir les descendants de ceux qui ont quitté le pays en 1948 sur demande du Haut Comité Arabe, le temps d’en finir avec les Juifs. Israël sera alors submergé par une majorité arabe qui évincera le caractère juif de l’Etat d’Israël et en prendra le contrôle.

Les deux seules solutions possibles, à ce jour, c’est :

  • Un accord d’Israël avec les pays arabo-musulmans de la région et les Arabes dits « Palestiniens », pour que ces derniers (mais ceux-ci seulement, pas les Arabes dits « Palestiniens » ayant quitté le pays en 1948) reçoivent d’Israël un dédommagement et soient accueillis par les pays arabo-musulmans de la région
  • La création d’un Etat palestinien indépendant dans le Sinaï, donc en dehors d’Israël, construit par l’Egypte et Israël, où les Palestiniens ne voulant pas obtenir la citoyenneté israélienne pourront s’installer et ceux-ci (mais ceux-ci seulement, pas les Arabes dits « Palestiniens » ayant quitté le pays en 1948) seront dédommagés par Israël

Mais il n’est pas possible de leur donner un Etat à l’intérieur d’Israël, quelles qu’en soient les frontières, et la situation actuelle ne peut pas perdurer. Il en va de la survie de l’Etat d’Israël.

Evidemment, il est à prévoir que les Arabes dits « Palestiniens » refusent ces propositions si elles leur sont faites… Il faut pourtant clore ce chapitre et il n’y a pas 36 manières de le faire.

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s