Crise des réfugiés, la photo qui glace… les cerveaux ! (‘Ami Artsi עמי ארצי)


Les horreurs qui se produisent au Moyen-Orient générées par les guerres entre l’armée du régime de Bashar El Assad, l’Armée Syrienne Libre, la Turquie, les jihadistes d’Al Nusra, ceux de l’Etat islamique, les Kurdes, l’armée irakienne, la coalition contre l’Etat islamique (bien que l’on se demande si elle est bien active), ont provoqué un raz de marée de réfugiés en direction de l’Europe. La photo d’un enfant défini à tort comme syrien mort sur une plage, Aylan Kurdi (comme l’indique son nom, il s’agit d’un Kurde et non d’un Syrien), a secoué l’Europe et paralysé le cerveau de cette partie du monde.

L’Europe veut accueillir ces réfugiés à bras ouverts, ouvrir toutes les frontières, et les recevoir en héros : les artistes se mobilisent pour que l’Europe accueille les réfugiés, les  manifs de l’extrême gauche déplaçant peu de monde (près de 8 500 personnes, ce qui est bien peu si l’on compare avec la mobilisation, par exemple, contre le CPE qui était de près de 30 000 personnes dans toute la France) mais ces manif d’extrême gauche pour accueillir les réfugiés appelées « Pas en notre nom » font beaucoup parler d’elles et appellent à l’ouverture de toutes les frontières, les médias passent en boucle cette image horrible de l’enfant noyé échoué sur le rivage, appuient sur le nerf de la culpabilité européenne de ceux qui rechigneraient à ouvrir grands leurs bras et leurs  portes aux réfugiés qui se massent aux frontières de l’Europe, des organisations exhortent les particuliers à héberger chez eux des réfugiés, le pape appelle lui-même l’Europe à accueillir les réfugiés, de certains médias juifs ainsi que le grand rabbin de France lui-même, ‘Haïm Korsia, font le parallèle avec le sort des Juifs d’Europe pendant la Shoah, lorsqu’ils n’avaient nulle part où aller et que chaque pays et chaque maison leur était fermé, disant que nous devons de les accueillir, que c’est un devoir que nous a enseigné l’Histoire…

Cette photo a provoqué, selon beaucoup de média, « une prise de conscience » dans l’opinion publique européenne… C’est pourtant totalement faux ! Si les Européens avaient une prise de conscience, ils auraient compris que l’enfant trouvé sur la plage est Kurde et non Syrien (il ne s’appelle pas Kurdi par hasard !), ils auraient compris le sort des Kurdes, privés de leur pays, le Kurdistan, bouffé par la Syrie, la Turquie, l’Iran et l’Irak et se battraient pour la création du Kurdistan !

Sans titre 3

Par ailleurs, quelle prise de conscience a secoué les Européens ? Que l’Europe les a pris pour des cons depuis des années au sujet du traitement de l’actualité sur le conflit israélo-palestinien (ou plus honnêtement arabo-hébraïque) ? Que ce traitement de l’information était injuste et inique, mensonger et lourd de conséquences ? Non, aucune prise de conscience de ce côté-là…

Cette photo, certes dramatique, d’un enfant mort a fait l’effet chez les Européens d’une véritable bombe (encore que le sujet ne provoquait pas beaucoup d’émotion chez ces mêmes Européens quand cet enfant s’appelait Fogel, était Juif et sauvagement égorgé par des monstres sanguinaires, assassiné avec toute sa famille au seul motif que cette famille juive vivait en… Judée !!).

Le choc de l’enfant échoué sur une plage a été tel qu’il a déclenché une véritable crie d’épilepsie du cerveau européen !

L’extrême gauche n’a pas attendu avant de récupérer l’affaire en en faisant le combat terriblement cliché extrême gauche/extrême droite, le combat du bon sens (prétendûment incarné par l’extrême gauche !) contre le racisme , de la solidarité entre les peuples (prétendûment défendue par l’extrême gauche) contre l’intolérance et le sectarisme, pendant que la simple gauche reste médusée et hésitante, la simple droite divisée et balbutiante.

Personne n’essaie même de poser la question en termes rationnels. Tout instant de réflexion, toute rationalité, toute évocation d’alternative est instantanément mise au pilori, stigmatisée et criminalisée. Pourtant ce n’est jamais dans la précipitation que sont prises les mesures les plus adaptées.

L’Europe traverse une crise économique d’une importante gravité au point que, même après 8 ans de cette crise, nous n’en sommes toujours pas sortis : l’inflation se poursuit, les licenciements, les faillites et les Sans domicile se multiplient.

Comme si cela ne suffisait pas, l’Etat islamique a promis en février 2015 une invasion et une islamisation de l’Europe en infiltrant les vagues migratoires de clandestins à destination de ce continent.

La vague de réfugiés pose 2 questions simples auxquelles nous nous devons d’apporter 2 réponses honnêtes :

  1. Devons-nous les aider ? La réponse est OUI.
  2. Est-ce la seule et/ou la bonne façon de les aider  ? La réponse est NON.

L’Europe n’a pas d’argent pour ses propres populations, la Grèce peine à se relever de son effondrement économique et social, les rues de France sont peuplées de sans abri, les sociétés font faillite plus vite qu’il ne faut de temps pour le dire, la violence est partout, exacerbée, quelle vie espère-t-on donner à ces réfugiés ? Une vie de misère et de peur, d’agressions et de douleur ? Quelle vie espère-t-on avoir après cette arrivée massive, car il convient de le préciser, il ne s’agit pas de centaines ou de milliers de réfugiés mais de plus d’une centaine de millier dans une Europe en pleine débâcle économique, une Europe qui ne sait déjà pas quoi faire de ses propres sans abris.

On ne sauve pas quelqu’un de la noyade sans savoir soi-même nager ! C’est du suicide !.

Tous les réfugiés ne sont pas des islamistes, mais il me paraît clair qu’il y a, parmi eux, des islamistes de l’Etat islamique, d’anciens tortionnaires travaillant pour le compte de Bashar El Assad qui viennent trouver refuge en Europe.  Etant donné le contexte, il conviendrait de faire preuve d’un minimum de vigilance et d’étudier les situations au cas par cas, non pas pour les faire entrer dans les pays d’Europe, mais pour autoriser et accompagner ceux qui sont vraiment des réfugiés à créer leur pays sur une île (un milliardaire homme d’affaire et politique Egyptien répondant au nom de Najeeb Sawiris proposait il y a quelques jours à peine d’acheter une île pour y accueillir tous les réfugiés afin de les laisser y bâtir leur pays souverain. Dans la précipitation, sa voix n’a même pas été entendue).

En laissant entrer tous ces réfugiés en Europe, on laisse un certain nombre de terroristes islamistes qui se sont mêlés à eux entrer dans le territoire européen, ce qui mettra en danger les pays de ce continent et leurs populations.

On nous dit qu’il seront accueillis et pourront rester dans les pays européens jusqu’à fin 2016, mais qu’en sait-on ? Comment sait-on que la situation sera réglée en fin 2016 ? Comment et où vont-ils vivre en attendant ? Dans les rues ? Cela risque de poser de sérieux problèmes sanitaires si les rues sont jonchées de sans abris !

Les mêmes qui aujourd’hui se mobilisent pour appeler à faire entrer plus d’une centaine de milliers (160 000) de réfugiés vont râler quand ils verront que les impôts vont augmenter et qu’ils ne pourront pas les payer, car l’argent pour aider ces réfugiés que l’on reçoit en France et ailleurs en Europe, il faut bien le prendre quelque part ! Il n’apparaît pas comme par magie !

Et que se passera-t-il si les réfugiés restent en Europe pendant des décennies ? Seront-ils privés de droit de vote ? De travail ?

Et s’ils ne le sont pas, qu’adviendra-t-il ? S’ils sont majoritairement musulmans, il y a alors un risque que la théorie soulevée par Houellebecq sur la création et la victoire d’un parti musulman survienne beaucoup plus tôt qu’on ne le croit.

Nous n’avons même pas finit de mettre un terme à l’islamisme de nos banlieues, une école musulmane, le Lycée Averroes (en partie gérée par l’Etat français et en partie par l’UOIF, proche de l’organisation islamiste des Frères musulmans) est accusée par Sofiane Zitouni, un ancien professeur de philosophie courageux, qui y a travaillé, de diffuser l’islamisme, nous n’avons même pas mis fin aux liens entre l’Etat français et l’UOIF à cause de leur lien avec les Frères musulmans, nous n’avons même pas terminé de régler le problème des imams faisant des prêches jihadistes dans les mosquées de France, et nous faisons entrer des dizaines de milliers de musulmans dans ce pays ?

Peut-être les Européens auraient mieux fait de réfléchir aux solutions alternatives qui nous permettraient d’aider les réfugiés sans pour autant qu’on nous prenne pour des cons et que nous nous mettions nous-mêmes en danger !

Edit : La France accueille aujourd’hui (mercredi 9 septembre 2015) un premier contingent de 200 réfugiés. Des studios, des F2, et des F3 leur sont mis à disposition par le gouvernement français. A l’heure où beaucoup de Français sont sans domicile et attendent longtemps des solutions de relogement, il est clair que ce type d’agissement a de quoi surprendre et même révolter. Si le gouvernement voulait faire le jeu du FN, il ne s’y prendrait pas autrement, car il fait exactement et méthodiquement tout pour gonfler au maximum les chances du FN en 2017 ! En période de crise économique majeure, faire entrer de force plusieurs dizaines de milliers de personnes sans attendre, sans discuter, sans réfléchir, en allégeant les contrôles aux frontières (ce qui est particulièrement stupide quand le monde entier, y compris la France, sait que l’Europe a été clairement menacée d’invasion par l’Etat islamique !), sans envisager des alternatives, c’est pu-re-ment suicidaire, et en matière de conséquences électorale, cela apporte de l’eau au moulin du FN qui dénoncera le fait que l’accueil de tous ces migrants est ordonné par l’ONU aux pays de l’Union Européenne qui n’ont, de toutes façons, plus leur mot à dire individuellement puisqu’il leur a été confisqué la souveraineté nationale et que la France fait du zèle dans un programme d’invasion. Les chiffres lui donneront raison car les Français verront la différence dans les rues et ça leur donnera une impression d’invasion, d’autant que si tous les migrants n’ont pas pour objectif une invasion, certains d’entre eux (ceux de l’Etat islamique) revendiquent depuis longtemps haut et fort ce projet d’invasion par l’infiltration de groupes de migrants, et ils ne reculeront certainement pas maintenant que l’occasion se présente et en grand format ! Enfin, ce qui lustrera le FN, c’est cette injustice qui consiste à pouvoir débloquer en un seul jour des ressources inimaginables (des studios, des deux pièces, des trois pièces, et autres facilités) quand des nationaux dorment encore sous les ponts sans argent pour vivre, attendant depuis des années des solutions de relogement !

Si le PS tenait ABSOLUMENT à ce que le FN l’emporte en 2017, il s’y prendrait EXACTEMENT comme ça ! Là, il met, sans le moindre doute, toutes les chances du côté du FN pour un triomphe historique (et épouvantable !!!)

Des organisations appellent des particuliers à recevoir chez eux des réfugiés… Mais être réfugié ne veut pas dire être adorable, héberger chez soi des personnes que l’on ne connait pas, même réfugiées, peut exposer à de véritables drames pour peu que les hébergés soient membres de l’E.I, tortionnaires du régime d’Assad ou simplement psychopathes… Le danger est à double-sens, car les réfugiés ne savent pas chez qui ils atterriront pour ceux qui seront hébergés. Ma femme a lu un commentaire sur Internet d’un connard qui s’amusait à dire « Mmmh, moi, je dis pas non d’héberger une petite Syrienne ! », ça laisse imaginer ce qui peut leur arriver à eux aussi, car le nombre est trop important, l’ « accueil » se veut trop rapide pour pouvoir mettre en place des suivis et garantir la sécurité des uns et des autres.

Toute cette histoire est hallucinante de bêtise et de naïveté !

Gare aux lendemains qui déchantent et qui vont faire mal… très mal ! J’espère de tout mon coeur avoir tort, que tout se passera bien, mais très honnêtement j’en doute très fortement…  mais il me paraît certain que le sang risque de couler aussi bien chez les réfugiés que chez les Français, car il y aura des violences de part et d’autres, je le crains. J’en suis même hélas convaincu, même si rien ne me ferait plus plaisir que d’apprendre que je me sois trompé… J’ai bien peur que les lendemains me donneront raison et qu’ils ne chanteront pas. Loin de là. Car après tout cela, c’est le FN qui risque de passer… En ce qui me concerne, c’est un véritable cauchemar infernal qui commence… Jamais, de mon vivant, je n’ai vu d’époque aussi stupide !

Et vous, vous en pensez quoi ? (commentaire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s