Étiquetage des produits juifs (la France de l’ignoble)

C’est furieux que j’ai appris le vote de la France, ce pays qui se dit « ami » et qui nous plante un couteau de boucher plus grand qu’elle dans le dos plusieurs centaines de milliers de fois pour nous saigner à blanc. En colère, j’ai tenté d’écrire au ministère des affaires étrangères français mais ces gens sont, bien entendu, injoignables, j’ai alors décidé d’envoyer un mail à l’ambassade de France en Israël. En voici la teneur :

« Bonjour,

Je vous envoie ce mail qui dit les choses clairement et je vous demande d’avoir l’honnêteté de le lire jusqu’au bout, même si certains de mes propos peuvent heurter votre conception de l’État français.

Une fois de plus, la France s’implique dans une politique très clairement antisémite en inscrivant au journal officiel l’obligation d’étiqueter les produits fabriqués au-delà de la ligne d’armistice, la ligne verte, en Israël.

Une fois de plus, la France s’attaque aux Juifs en prenant le plus officiellement du monde une position politique raciste à l’encontre du peuple juif. Pétain n’est plus en France physiquement mais son esprit nauséabond semble ne jamais l’avoir quittée.

En effet, l’État français a toujours compté parmi les États les plus hostiles aux Juifs mais, à la différence de Pétain, il ne l’attaque plus de front. Il les attaque en visant leur État, en mentant délibérément à la population française et au reste du monde, en soutenant de toutes ses forces la politique mensongère et raciste de l’Autorité Palestinienne et des pays arabes (ce sont ces pays qui ont le pétrole et la France est prête à sacrifier toute droiture et justice au nom de quelques gouttes noires pour tenter de sauver son économie en faillite, et plus encore depuis la crise des subprimes !)

Après avoir qualifié de « colonisateurs » les Juifs s’établissant au-delà de cette ligne verte, de  « colonies » les territoires situés au-delà de la ligne d’armistice tracée sans avoir pour but de  définir des frontières (avec quel État, d’ailleurs ? L’État de Palestine n’ayant jamais existé ! La Palestine, avant le mandat britannique ÉTAIT LE NOM D’UNE RÉGION, une région conquise par beaucoup de peuples, et dernièrement, par l’Empire ottoman !) suite à une guerre d’anéantissement lancée simultanément par les armées régulières de 6 pays arabes contre Israël (pays qu’Israël a repoussé seul, fait historique dont la France semble ne s’être jamais remise –souhait  secret d’un nouveau génocide subi par les Juifs, ainsi que celui de la perte de leur État ?- ), après avoir voté la reconnaissance d’un État de Palestine non membre à l’ONU, après avoir tenté de criminaliser la circoncision et l’abattage rituel juifs, après avoir soutenu toutes les résolutions anti-israéliennes (qui sont des résolutions mensongères , calomnieuses, motivées par un antisémitisme bien réel, proposées par des pays opposés à ce que les Juifs aient leur État, surtout si celui-ci s’établit sur leurs terres historiques (chose qu’aimerait bien gommer la France), après avoir voté une résolution de l’UNESCO islamisant le Kever Ra’hel (la tombe de Rachel), la Ma’arat Hamakhpella (le Caveau des Patriarches),  le Har Habayit (le Mont du Temple) et le Kotel Hama’aravi (le Mur Occidental, dit « Mur des Lamentations »), après avoir autorisé des manifestations pro-terroristes (pro-‘Hamas et pro-‘Hezbollah) dans les rues de Paris, les mobilisations et la propagande du BDS (tout en prétendant lutter contre le BDS, on se demande d’ailleurs bien en quoi faisant !!!) la France se salit une nouvelle fois en inscrivant au journal officiel  l’obligation d’étiquetage des produits fabriqués par des Juifs au-delà de la ligne verte, et en imposant les mots « colonie israélienne » !

Les territoires situés derrière cette ligne ne sont ni Arabes ni palestiniens, ils sont seulement disputés. En novembre 1947, le partage de ce qui restait de la Palestine mandataire (après que les Anglais aient arbitrairement et injustement donné déjà 80% de ce territoire aux Arabes (partie qui s’est depuis appelée « Transjordanie », puis « Jordanie »)), l’ONU proposait le partage des 20% restants en un Etat juif et un Etat arabe… LES ARABES ONT REJETÉ CETTE RÉSOLUTION ! ILS NE VOULAIENT PAS D’ÉTAT ARABE ! Ils voulaient uniquement la destruction totale de l’État juif !

Dès lors, quand la France appelle les territoires situés au-delà de la ligne verte « territoires palestiniens » , il s’agit d’un mensonge, d’une IMPOSTURE historique et politique !

En 1948, 6 armées arabes (l’Égypte, la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Liban, la Syrie et l’Irak), pénètrent en territoire Israélien pour massacrer, par voie terrestre et aérienne, tous les Juifs et détruire le tout jeune État naissant.

Les accords d’Oslo ont été signés en 1993. Ils prévoyaient l’échange « paix contre territoires » (concept stupide impliquant que les uns –les Juifs- voulaient la paix et pour cela étaient prêts à sacrifier des territoires, et les autres – les Arabes- voulaient les territoires et étaient prêts pour les avoir à sacrifier leur désir de guerre et leurs aspirations génocidaires à l’encontre des Juifs). Les Juifs ont respecté leur part d’engagement. Ils se sont retirés de Gaza, ont accepté le principe de rognage de leur territoire sur la base de 3 zones : la zone A (civilement et militairement gérée par les Arabes dits « palestiniens », la zone B (gérée civilement par les Arabes dits « palestiniens » et militairement par les Juifs (Israël) et la zone C (gérée civilement et militairement par les Juifs (Israël)… (Étonnant que la France ne précise jamais cela quand elle parle de ce qu’elle ose appeler des « colonies » !!!!)

Les Arabes, eux, n’ont jamais tenu leurs engagements signés à Oslo : Arafat n’a jamais supprimé les appels à la destruction d’Israël figurant dans la charte de l’OLP, les Arabes dits « palestiniens » n’ont eu de cesse de déclarer la guerre aux Juifs (Israël) et de verser leur sang. Les intifadas, les roquettes lancées quotidiennement par le ‘Hamas sur le reste d’Israël, les enlèvements d’Israéliens juifs, etc…

Je sais bien que la France prétend (dans le meilleur des cas) que ces territoires doivent être laissés vacants de façon à ce qu’ils puissent être donnés aux Arabes… Mais d’abord pourquoi  devraient-ils leur être donnés alors qu’ils ont déjà un État offert par les Britanniques sur 80% de la Palestine mandataire ? Pourquoi le devraient-ils  alors que les Arabes ont refusé le plan de partage proposé par l’ONU ? … En remerciement, en récompense de leur terrorisme ? De tout notre sang versé ?  Ont-ils fait quoi que ce soit qui justifie ou qui mérite de leur donner un État ? Les Arabes sont-ils un peuple persécuté et sans État où se réfugier (comme l’était le peuple juif avant de faire renaître Israël) ? Regardez donc la carte du monde et vous aurez votre réponse sur ce point !

Les Arabes ont conquis bon nombre de pays au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ils ont réussi à imposer l’islam dans un certain nombre de pays en Afrique sub-saharienne et en Asie !

Ils ont tenté de conquérir une nouvelle fois Israël en 1948 !

Ce n’est pas nous, les colonisateurs !

Ce n’est pas nous qui exproprions les peuples et leur volons leurs terres !

Demandez aux Coptes, demandez aux Kurdes, demandez aux Amazighs (le peuple Berbère), demandez… nous.

Mis à part tout cela, le fait que ces territoires puissent être soumis un jour à une cession n’implique EN AUCUNE FAÇON de soutenir ou même justifier une politique judenrein dans ces territoires… Israël comporte bien des Arabes, non ? Pourquoi les Arabes auraient-ils le droit de faire ou même d’imaginer un pays sans le moindre Juif ?????

Si Israël disait seulement « Imaginez Israël sans Arabes », le monde entier et la France la première tomberait dessus violemment en accusant Israël de racisme (et de tous les maux –et mots- dont il l’accable déjà –et sans la moindre raison ! Juste par haine contre l’Etat juif !), par contre, que les Arabes revendiquent un Etat sans le moindre Juif, tout le monde trouve cela normal (???????????????????)

 Enfin, je terminerais par l’étiquetage des produits fabriqués par des Juifs au-delà de la ligne verte : « « Produit de Cisjordanie (colonie israélienne) ». Si le produit vient de Palestine mais pas d’une colonie, la mention pourrait être la suivante : « Produit de Cisjordanie (produit palestinien) ». » (cf. Le Monde : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/11/12/comprendre-l-etiquetage-des-produits-fabriques-dans-les-colonies-israeliennes_4808515_3218.html )

Ce type d’étiquetage n’est obligatoire pour aucun autre pays au monde ! Même lorsque ces pays sont objectivement de véritables colonisateurs, oblige-t-on, par exemple, au nom de l’information du consommateur, les produits fabriqués par la France en Martinique, en Guadeloupe, en Corse, en Bretagne, etc… de coller des étiquettes « Produit de Martinique / Corse / Bretagne / Guadeloupe, etc… (colonie française) » ????

Pour les produits fabriqués par la Turquie à Chypre, « Produit de Chypre (colonie turque) » ???

« Produit du Tibet (colonie chinoise) » ???

« Produit des Amériques (colonies européennes) » ???

« Produit de Tunisie (colonie arabe) » ???

« Produit d’Algérie (colonie arabe) » ???

« Produit du Maroc (colonie arabe) » ???

« Produit d’Égypte (colonie arabe) » ???

Etc.. etc… etc…

Non. Cette mesure ne vise QUE l’État d’Israël, que l’État juif, et donc que les Juifs !

Cette politique d’étiquetage hostile à l’État juif, et donc aux Juifs, est un écho direct aux inscriptions nazies sur les vitrines des magasins juifs, pour indiquer que « tel magasin » est tenu par des Juifs !

L’autre partie (« Si le produit vient de Palestine mais pas d’une colonie, la mention pourrait être la suivante : « Produit de Cisjordanie (produit palestinien) » est tout simplement un autre mensonge, présentant « la Palestine » comme un État… Un État qui ne peut exister dans les circonstances actuelles et sans l’accord de l’État en place (Israël).

Les conséquences pratiques directes sur le terrain et en France :

–          Les Arabes comprennent qu’ils peuvent tout obtenir sans faire les moindres concessions, sans justification et tout en versant le sang –ce qui ne fera que renforcer leur intransigeance et éloignera toute perspective de paix en Israël et renforcera le terrorisme dans le monde (puisqu’il est possible de tout obtenir par la violence ! Pas besoin de perdre du temps en discussions !)

–          Les gens achetant ces produits (le plus souvent des Juifs) seront insultés,  lynchés,  assassinés en France et dans les pays de l’UE (dans le magasin, en sortant du magasin, ou à leur domicile, après avoir été suivis !)

Voilà toutes les raisons pour lesquelles  cette mesure est hautement criminelle et fondamentalement antisémite ! Et je la dénonce avec la plus grande force !

Cordialement,

N….. K…. L….. »